Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Le 360 Music Factory, la culture au coeur du quartier de La Goutte d’Or

Après trois années de travaux, le 360 Paris Music Factory a officiellement été inauguré le mercredi 12 février, au 32 Rue Myrha (Paris 18ème). D’une surface de 1 080 m2 répartis sur 6 niveaux, cet établissement propose une salle de concert mais pas seulement : il a été pensé comme un véritable espace d’accueil, de créa ion, de production, de diffusion, d’échange et de partage pour tous les professionnels et amateurs de musique.

© Luc BOEGLY photographe Agence Engasser architecture
© Luc BOEGLY photographe / Agence Engasser architecture

 

360 Music Factory

Un établissement culturel aux multiples facettes, figure de proue d’une vision engagée de la création musicale

Le 360 Music Factory porte aussi une ambition sociale et solidaire affirmée pour le quartier de la Goutte d’Or. Acteur majeur de la filière musicale, Saïd Assadi, le fondateur du 360, défend depuis plus de 20 ans une approche de la musique qui repose sur la transculturalité et la diversité, et défend, pour ce secteur en pleine mutation, l’émergence d’un nouveau modèle économique.

 

Soirée d’inauguration en présence de nombreux acteurs du monde de la culture, associatifs et institutionnels

L’inauguration officielle du 360 Paris Music Factory a eu lieu ce mercredi 12 février en présence de plus de 200 personnes : artistes et professionnels de la culture, acteurs associatifs et riverains, acteurs institutionnels qui ont soutenu la naissance de cet équipement.

L'événement était placé sous le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO, représenté par Ernesto Ottone-Ramirez, Sous-Directeur général de l’institution. Anne-Louise Mesadieu, Conseillère régionale d’Île-de-France, Présidente de la commission culture, représentait Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France.

Éric Lejoindre, Maire du XVIIIème arrondissement était également présent. Anne Hidalgo, Maire de Paris, a visité le 360 Paris Music Factory. Elle a à cette occasion salué l’engagement et la prise de risque pour l’élaboration d’un nouveau modèle économique et culturel : « Je veux souhaiter au 360 une très belle vie, qu’il nous inspire, qu’il fasse plein de petits… ».

Dans la soirée, elle était notamment représentée par Colombe Brossel, Afaf Gabelotaud, Christophe Girard, Fréderic Hocquard et Jean-Louis Missika, Adjoints à la Maire de Paris.

Lors de la soirée, Saïd Assadi, fondateur du lieu, a pu revenir sur sa genèse et les valeurs qu’incarnent le 360 : naissance d’un nouveau modèle économique et transculturalité au service de la diversité et de la richesse de la création musicale.

Ce rêve personnel est devenu une aventure collective, grâce à toutes les personnes qui ont contribué à l’édifice du 360, et que le fondateur a tenu à remercier chaleureusement : ses associés, l’architecte Gaétan Engasser et son équipe, toute l’équipe du 360, les établissements financiers (Triodos, Crédit coopératif, Paris Initiative Entreprise et l’IFCIC), et les partenaires institutionnels : la Ville de Paris, le CNM, la Région Ile-de-France et l’UNESCO.

 

Un établissement culturel engagé pour la transculturalité et la diversité

La transculturalité défendue par le 360 s’illustre dans les styles et les origines musicales des artistes, la diversité culturelle, sociale, des publics que le lieu espère fédérer.

Le 360 Paris Music Factory est l’aboutissement d’un projet porté par un acteur majeur de la production et de la diffusion musicale : Saïd Assadi. Il s’engage depuis plus de 20 ans en faveur d’une approche de la musique reposant sur les valeurs de la transculturalité et de la diversité, notamment avec sa structure Accords Croisés (label, maison de production, bureau de concerts).

Fort de près de 90 albums produits, 22 années de concerts, 13 années de festival, Saïd Assadi s’investit, avec 6 associés à partir de 2011 dans le projet du 360 Paris Music Factory. En 2017, la première pierre est posée, au croisement des rue Myrha et Léon. Après trois ans de travaux, et près de 6 millions d’euros investis, le 360 ouvre ses portes début 2020.

 

Studio d’enregistrement, restaurant, pépinière d’entreprises, salle de concert, rooftop…

Loin d’être « seulement » une salle de concert, le 360 déploie ses 1 080 m ² sur 6 niveaux, permettant aux artistes de créer, résider, répéter, enregistrer, jouer et échanger dans un seul et même endroit.

L’accueil d'événements musicaux fait intrinsèquement partie de l’ADN du lieu. « La programmation du 360 sera riche, vivante, sans cloisonnement, allant de l’afro funk au blues du désert en passant par de la world music, du jazz, … mais aussi de la musique classique ! » indique Loïs Ognar, directeur de la salle de spectacles et du restaurant.

Mais il serait réducteur de limiter le 360 à sa salle de concerts. Ainsi, au rez-de-chaussée, le restaurant, doté de grandes fenêtres donnant sur la rue, invite les passants à s’arrêter. « Cuisines de terroirs d’ici et d’ailleurs, toutes les recettes sont faites avec des matières premières de qualité, sélectionnées avec soin auprès de producteurs partenaires » explique Sylvain Zabeth, le chef.

« Nous souhaitons mettre en avant une cuisine raisonnée, diététique, simple et métissée, fruit d’une production en circuit court et respectueuse de l’environnement ». Une démarche qui permet de proposer une formule midi (entrée-plat ou plat-dessert) à 12,50 euros.

Le 360 ambitionne également de s’ouvrir à toutes les expressions artistiques et manifestations culturelles : performances (danse, théâtre, cirque), conférences, présentations de collections de mode, projections, etc.

 

Retour sur… Le Festival Au Fil des Voix

Le 360 a accueilli seize concerts dans le cadre du festival Au Fil des Voix, inauguré le 20 janvier à La Cigale et clôturé le 7 février au Trianon, et dont la marraine n’était autre que Barbara Hendricks.

Créé en 2008, ce festival s’est imposé comme le rendez-vous incontournable des grandes voix du monde. Au coeur de l’hiver parisien, il convie chaque année le public à un voyage musical à la découverte de sonorités venues des quatre coins du monde.

« Pour cette 13ème édition, le 360 nous a permis d’innover et d’avoir une offre plus large que les seuls concerts, en proposant des temps de rencontres entre artistes et public, des ateliers culinaires, une journée dédiée aux enfants, …

Nous avons été ravis que le public soit au rendez-vous pour cette nouvelle formule, et de constater une hausse de la fréquentation par rapport aux années précédentes ! » détaille Céline Benezeth, directrice du festival.

 

Un ancrage social et solidaire affirmé dans le quartier de la Goutte d’Or

L’implantation du 360 dans le quartier de La Goutte d’Or ne doit rien au hasard : elle est le reflet de l’engagement sociétal du projet.

« Faire le choix de construire cet établissement dans un quartier prioritaire de la ville, c’est contribuer pleinement à sa transformation » explique Saïd Assadi.

Imaginé par l'agence Engasser et associés, le bâtiment s’intègre parfaitement dans son environnement, avec une façade blanche faite de lignes sobres, percée de larges fenêtre et ouvertures, avec des baies vitrées donnant directement sur le carrefour.

Une architecture qui témoigne de la volonté de créer un lieu ouvert sur son quartier d'implantation, et de la porosité souhaitée entre cet édifice et une population dont l'accès à la culture n'est pas toujours aisé.

En effet, priorité est donnée à une politique adaptée aux publics de proximité, à la coopération avec le réseau des associations et au dialogue avec les partenaires locaux (écoles, acteurs culturels, etc.). Par ailleurs, le prix des places tient compte de l’implantation spécifique de cet établissement installé au croisement de la rue Myrha et de la rue Léon. L’entrée ne dépassera pas 20 euros, et des tarifs préférentiels seront proposés aux habitants du 18ème arrondissement pour les places de concert.

 

Un modèle économique hybride, garant de la diversité culturelle

« Comment préserver la diversité culturelle qui fait la richesse de la création musicale ? » telle est la question au cœur de l’action de Saïd Assadi.

L’industrie musicale est aujourd’hui largement dominée par quelques géants de la production et de l’organisation de concerts. Leur approche est, en toute logique, avant tout commerciale. Elle encourage donc la concentration, ce qui nuit logiquement à la diversité culturelle et à la création » s’inquiète Saïd Assadi.

« En parallèle, l’action volontaire et engagée des pouvoirs publics en faveur de la culture ne peut à elle seule répondre à tous les enjeux d’un secteur musical en profonde mutation. Pour relever ce défi, il nous faut être audacieux, et ouverts. Il faut pouvoir repenser, saisir toutes les opportunités de mobiliser les talents. C’est la raison pour laquelle nous voulons expérimenter un nouveau modèle, qui se situe à mi-chemin entre les modèles public et commercial. Le 360 est un projet expérimental, un véritable challenge ! »

 

Informations pratiques

Le 360 Paris Music Factory

32 Rue Myrha

75018 Paris

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elena800 17/02/2020 05:42

Un endroit à visiter et surtout écouter !

Bernie 27/02/2020 17:50

un très bel endroit

Kévin 16/02/2020 18:20

Bonsoir Bernie
Inutile de te dire que je rêverais d'y aller.
@mitié

Bernie 27/02/2020 17:55

J'espère que ce rêve se réalisera

trublion 16/02/2020 08:00

si seulement ça pouvait faire en sorte que nos artistes n' aillent pas enregistrer aux Usa

Bernie 27/02/2020 17:56

on ne peut que se réjouir d'une telle initiative

London Caller 15/02/2020 13:51

There are still lots of places I have not discovered in Paris.

Bernie 27/02/2020 17:57

I think that it's impossible to know all the places in Paris