Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Capacité de médecine de catastrophe : Toulouse les 25 et 26 mars 2020

Face aux nouvelles menaces, les armées aident les secours civils à s'adapter. Pour cela, le Service de Santé des Armées (SSA) propose un module de médecine de catastrophe les 25 et 26 mars 2020 au 1er RTP à Francazal. Une formation théorique et pratique est dispensée sur ces deux journées étayées par une démonstration en situation de crise.

programme-module-militaire-sante

 

Capacité de médecine de catastrophe et du des soignants en désastres sanitaires

L’apparition de scènes de guerre dans notre quotidien nécessitait l'adaptation des forces de sécurité mais aussi une information complémentaire des secours. L’expertise militaire dans le sauvetage au combat est une référence éprouvée sur les théâtres d’opérations extérieures.

La direction régionale du Service de santé des armées de Bordeaux a donc proposé un module de formation au profit des professionnels de santé de la région de Toulouse. Module de haut niveau monté en collaboration avec le SAMU31, la faculté de médecine, les conseils ordinaux, la 11ème brigade parachutiste et le pilotage de l’antenne réservistes de Toulouse (ARROSSA/UNaRéFSSA)

 

« L’approche du SSA en théâtre Militaire et d’attentat

 La capacité de medecine de catastrophe et le diplôme universitaire des soignants en désastres sanitaires du SAMU31 sont des enseignements référents dans la Formation des Médecins et des infirmiers de l’urgence de la région Occitanie.

Ce module militaire est animé par des enseignants référents : de l’école du Val de Grâce, de l’Hôpital d’Instruction des Armées Robert Piqué de Bordeaux, de l’institut de Recherche Biomédicale des Armées et du 11ème centre médical des armées de Toulouse. Cet enseignement met maintenant à disposition de tous les intervenants de l’urgence régional un complément de formation indispensable sur le sauvetage au combat adaptée aux nouvelles menaces.

En 2017 s’est déroulé le premier module de Médecine militaire de la capacité de médecine de Catastrophe avec un succès remarquable montrant l’inquiétude de la Nation. 2018 a été marqué par un plus grand engagement des participants et la venue de participants étrangers. En 2019 nous avons proposé une proximité encore plus grande lors des exercices.

Pour 2020 nous aurons la présence des équipes nationales hospitalo-universitaires civiles et militaires des cadets de santé du SSA.

 

Programme du module

La première journée de conférences du 25 mars 2020, se déroulera au 1er RTP (quartier du Colonel Edme, route de Seysses, Cugnaux) en présence des autorités militaires de la 11ème BP, du 11ème CMA et du groupe de travail national des cadets de santé des doyens en médecine. Cette première journée fera le point sur ces nouvelles blessures et sur l’approche du SSA dans la prise en charge du blessé de guerre et d’attentat. 

La deuxième journée du 26 mars 2020, se déroulera en extérieur sur l’emprise du 1er RTP de Cugnaux. En matinée des ateliers pratiques seront organisés par le 11ème CMA de Toulouse. Ces ateliers « thématiques » reprendront le triage militaire, le « SAFE MARCHE RYAN » et la manipulation du Materiel militaire. Au cours d’un repas sur le terrain, les stagiaires découvriront les rations de combats. Puis une démonstration en vrai grandeur, de sauvetage au combat, fera appel à un groupe Militaire du CMA pris sous le feu avec leurs véhicules blindés.

 

L’armée acteur majeur de l’effort national face aux nouvelles menaces sur le territoire

La mise en place de ce module militaire sur le sauvetage au combat sur Toulouse correspond tout à fait à l’effort des armées pour contribuer par son expertise à la formation des praticiens civils de l’urgence.

L’intégration à une Formation universitaire réputée comme l’est la capacité de Médecine de catastrophe du SAMU31 permet non seulement de participer à l’augmentation de la visibilité hospitalo-universitaire du SSA, mais aussi de positionner l’armée comme un acteur majeur de l’effort national face aux nouvelles menaces sur le territoire.

Cette formation a été récompensé du Prix « lien armée nation » de l’Assemblée Nationale en juin 2017. Ce module de médecine militaire est surtout maintenant intégré au futur cursus des cadets de santé du SSA. Statut de réserviste pour les étudiants en santé, désireux de compléter leur formation professionnelle par un parcours personnalisé en santé militaire. Parcours personnalisé reconnu et validant pour leur cursus hospitalo-universitaire civil.

 

Modalités d’inscription

1/ soit en vous inscrivant au cursus complet de la capacité de medecine de Catastrophe du SAMU31, afin de bénéficier d’une formation globale de très haut niveau pour faire face aux catastrophes et aux actes de guerre. papayanni.e@chu-toulouse.fr

2/soit en assistant au module de Médecine militaire pour appréhender au mieux la gestion de patients en théâtre de guerre, en contactant :  docteurdurrieu@icloud.com (nom, prénom, courriel, téléphone, fonction) avant le 20 mars 2020.

Un courriel sera adressé en retour pour vous signifier la validation de votre candidature en raison du nombre limité de places.

Il sera demandé aux « extérieurs » une participation de 25€ pour chaque journée, incluant : accueil, déjeuner, boissons, cocktail.

Pour les étudiants de la capacité de médecine de catastrophe du SAMU31 et les réservistes opérationnels du SSA la participation sera de 15€ par jour (café déjeuner cocktail). Un justificatif au titre de la formation vous sera remis à l’issu. P

our les étudiants de l’enseignement universitaire optionnel de médecine de catastrophe (Medecine et dentaire) une possibilité de déjeuner à 10€ par jour (un repas personnel est possible sous contrôle des sacs).

Une inscription préalable avec une pièce d’identité sont indispensables pour rentrer sur la base militaire du 1erRTP et toute sortie est définitive

Source MC Durrieu DuFaza J-Philippe - Responsable du pilotage du module de Médecine militaire

Prise en charge des blessés militaires par les soignants

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 18/02/2020 07:27

C' est plutôt inquiétant de lire ça, d'autant que déjà il y a pénurie de médecins pour le quotidien

Bernie 24/02/2020 18:52

c'est vrai