Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Novembre au TheatredelaCité : La DOUBLE inconstance de Galin Stoev

Galin Stoev, artiste Directeur, du TheatredelaCité explore le théâtre de Marivaux et met en scène La DOUBLE Inconstance,  du 5 au 22 novembre 2019.

repetition_LDI_credit_maud_wallet
Photos de répétition La DOUBLE inconstance © Maud Wallet

 

La DOUBLE inconstance

La DOUBLE inconstance est construite sur une opposition flagrante, opposition qui produit à la fois du rire et de l’effroi. Dans cette pièce, Marivaux oppose deux conceptions de l’amour issues de deux mondes différents : le monde de ceux qui gouvernent et le monde de ceux qui subissent.

Derrière l’histoire sentimentale, s’installe progressivement entre les personnages un rapport abusif de force, de désir, de provocation et de soumission qui véhicule l’action et nourrit notre curiosité et notre propre voyeurisme.

La chose la plus centrale, la plus authentique, la plus vraie, la plus solide et incontestable dans cette histoire c’est l’amour des deux protagonistes : Sylvia et Arlequin.

C’est le centre de gravité autour duquel Flaminia, Trivelin, Lisette et le Prince vont créer un système stratégique de sentiments voué à instrumentaliser et décomposer cet amour. Le sentiment amoureux est traité comme une souris blanche par Marivaux.

Une fois l’amour piégé et l’idée du centre détruite, tout devient relatif. Tout devient possible. Tout devient exploitable. Tout est permis. J’imagine ces jeunes personnages animés par une énergie sexuelle dans laquelle l’innocence embrasse la cruauté. Ce qui se déroule sur scène est suffisamment sensuel pour nous inciter au plaisir de regarder la destruction d’un amour.

Dans cette perspective, La DOUBLE inconstance fait écho aux Liaisons dangereuses qui explorent la relation ténue qu’entretient le désir avec les normes sociales et éthiques. D’un même mouvement, cette histoire produit un mélange improbable entre le fantasme et les restrictions tout en gardant un humour grinçant et débridé. Elle résonne également en cela avec les écritures du marquis de Sade.

Ce qui m’interpelle chez Marivaux, c’est la curieuse contradiction entre son regard clinique et la sensualité de la matière qu’il regarde. Une tension apparaît entre la précision de ses moyens d’observateur et l’imprévisibilité des objets en jeu.

En mélangeant des éléments contradictoires sur le plan social, psychologique et émotionnel, il crée des constellations inédites et s’amuse à observer dans ce contexte la nature sentimentale d’êtres socialement incompatibles.

Fruit de ces circonstances, les personnages glissent au cœur d’un jeu stratégique – presque politique – qui se déploie dans le champ de l’intime. Il devient alors très difficile de distinguer le vrai du faux et de percevoir ce qui fait sens. Marivaux, précurseur de la post-vérité ?

Galin Stoev

Dans cette pièce, Marivaux oppose deux conceptions de l’amour issues de deux mondes différents : le monde de ceux qui gouvernent et le monde de ceux qui subissent. (…) J'imagine ces jeunes personnages animés par une énergie sexuelle dans
laquelle l’innocence embrasse la cruauté

Galin Stoev

Texte Marivaux

Mise en scène Galin Stoev

Avec

Léo Bahon Trivelin

Maud Gripon Silvia

Eddy Letexier Un seigneur

Thibaut Prigent Arlequin

Mélodie Richard Flaminia

Clémentine Verdier Lisette

Thibault Vinçon Le Prince

Sénographie Alban Ho Van

Vidéo Arié Van Egmond

Lumières Elsa Revol

Son et musique Joan Cambon

Costumes Bjanka Adžić Ursulov

Assistanat à la mise en scène Virginie Ferrere

Réalisation du décor dans les ateliers du ThéâtredelaCité sous la direction de Claude Gaillard

Réalisation des costumes dans les ateliers du ThéâtredelaCité sous la direction de Nathalie Trouvé

TOURNÉE

28 – 29 novembre 2019 TMS, Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau

5 – 6 décembre 2019 Le Quartz, Scène nationale de Brest

12 – 13 décembre 2019 Le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées

28 – 30 avril 2020 La Comédie, CDN de Reims

9 mai – 6 juin 2020 L’Odéon – Théâtre de l’Europe - Paris

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 16/10/2019 09:37

Quand je vois sur France 3 les interprétations modernes de pièces anciennes, j' ai de la peine pour les auteurs !
Bonne journée Bernie

Bernie 16/10/2019 18:05

Et pourtant, c'est toute la beauté du théâtre.

jill bill 16/10/2019 07:34

Une pièce qui promet... merci Bernie

Bernie 16/10/2019 18:06

Oui et j'aime beaucoup ce que fait Galin.

Elena800 16/10/2019 06:36

J'aime Marivaux et j'ai lu cette pièce mais jamais vue, tu en parles très bien !

Bernie 16/10/2019 18:07

Merci

dom 16/10/2019 06:31

Ce doit être super à voir !

" Bon mercredi, toujours dans la grisaille ... et frisquet.
C'est bien l'automne, maintenant !
Gros bisoux ♥ "

Bernie 16/10/2019 18:07

ça va être grandiose.