Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Gaspillage alimentaire dans les restaurants : les vraies causes ne sont pas celles que l'on imagine

Le 16 octobre, c'est la journée nationale du gaspillage alimentaire et les restaurants sont en première ligne. Portions alimentaires raisonnables, « doggy bags », choix plus réduit de plats dans le menu : autant de solutions qui font recette. Pourtant, toutes ces bonnes actions ne ciblent en rien la principale cause. Une startup toulousaine tire la sonnette d'alarme.

gaspillage alimentaire annulation reservation

 

Gaspillage alimentaire dans les restaurants : les vraies causes

« Lapins » et réservations imprévisibles : le péché originel du gaspillage alimentaire dans les restaurants

On estime que 14% des achats de nourritures finissent à la poubelle, un crève-coeur pour les restaurateurs qui détestent jeter. Alors, pourquoi une telle situation ?
 

« Imaginez que vous invitez à dîner des amis chez vous samedi prochain. Sauf que vous ne savez pas si ils seront 3 ou 10, ni même s'ils préfèreront manger du poisson, du cassoulet, ou végétarien. Et pour couronner le tout, certains (qui avaient pourtant confirmé) vous plantent sans même prévenir !

Et bien je mets au défi le meilleur des écolos de ne rien gaspiller... Parce que c'est ça le vrai quotidien des restaurateurs ! N'allez pas dans ces conditions les blâmer de faire du gaspillage alimentaire ! » s'agace Antoine Girard, le fondateur de www.Guestonline.io.

La solution de la startup toulousaine, utilisée par de nombreux étoilés comme Bocuse, la Tour d'Argent, Olivier Roellinger..., permet notamment aux restaurateurs de faire une empreinte bancaire du client au moment de la réservation.

L'objectif ?

Lutter contre les « no-shows », ces clients qui réservent mais ne se présentent pas dans les restaurants. Un problème loin d'être anecdotique qui représente à lui seul une cause importante et insoupçonnée de gaspillage alimentaire. Mais la véritable solution, si les consommateurs se montrent prêts, serait d'aller encore plus loin.

 

Devoir choisir tous ses plats à l'avance au restaurant (et les finir), on s'y met quand ?

Dans un futur proche, en plus de l'empreinte bancaire, les restaurateurs seront de plus en plus nombreux à proposer la commande systématique des plats à l'avance au moment de la réservation.

Impensable et trop contraignant pour certains (souvent les mêmes qui prônent l'utilisation du doggy bag !). Juste une question d'habitudes à changer pour d'autres, après tout c'est bien ce que l'on fait lorsqu'on commande à emporter.

 « Réserver pour un nombre précis de personnes et s'y tenir (donc ne plus poser de lapins !), choisir à l'avance ses plats et leurs tailles, c'est aujourd'hui la véritable solution de bon sens pour permettre à tous les restaurateurs de prévoir les bons stocks et de réduire sérieusement le gaspillage alimentaire en amont. » défend Antoine Girard qui milite depuis plus de 10 ans pour une restauration plus responsable.

Si les restaurateurs ne sont pas des experts de l'écologie, ils ont en revanche du cœur et du bon sens : mieux vaut s'attaquer intelligemment à la racine du problème plutôt que de vouloir pallier aux innombrables conséquences.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrette Richard 12/10/2019 12:07

Je suis d'accord de faire payer les gens en avance!

Bernie 12/10/2019 17:49

hélas, ça va devenir indispensable.

Elena800 11/10/2019 06:57

Je comprends qu'il faille lutter contre le gaspillage mais j'aime bien choisir le restaurant quand j'en ai envie et pas à l'avance, j'y vais avec un membre de ma famille au hasard. Il n"y a pas toujours de la place et tant pis ! Bon Week end .

Bernie 11/10/2019 17:10

Il faut un juste compromis.

Esthelle 11/10/2019 06:22

Coucou.
Encore une fois, tous paient la mauvaise éducation de certains... Mais je n'ai pas d'autres propositions à faire pour limiter les lapins :-)
Bisous.

Bernie 11/10/2019 17:12

Oui, il faut arriver à contrer la mauvaise éducation.

jazzy57 10/10/2019 17:46

Je ne comprends pas qu'on puisse réserver et ne pas venir , c'est une bonne solution de responsabiliser les clients . Quant à commander les plats à l'avance , je ne sais peut être plutôt diminuer la longueur de la carte car le choix reste un des avantages du restaurant quand on s'y retrouve .
Bonne soirée
Bises

Bernie 11/10/2019 17:13

Si le choix est disponible à l'avance c'est bien aussi je trouve.

LylouAnne 10/10/2019 17:16

Eh bien en effet, il y a un beaucoup de travail à faire et un long chemin à parcourir !
Si déjà, les clients prenaient leurs responsabilités et tenaient leur réservation, ce serait un grand pas !
Merci de ce billet qui nous permet de nous interroger.
Belle soirée,
Lylou

Bernie 11/10/2019 17:13

Effectivement ce serait un grand pas.

Renée 10/10/2019 16:36

Si au moins ceux qui réserve et ne viennent annulaient au lieu de faire l'autruche ça aiderait aussi le restaurateur!

Bernie 11/10/2019 17:13

Oui mais c'est de moins en moins le cas...

trublion 10/10/2019 09:50

C' est clair, c' est terrible pour les restaurateurs de prévoir de quoi ils auront besoin !
Il n' y a que ceux qui ont du monde assuré tous es jours qui le peuvent
Bonne journée
Bernie

Bernie 10/10/2019 15:35

Oui mais si la carte est longue comme le bras c'est compliqué aussi

jill bill 10/10/2019 08:51

C'est comme les rendez-vous médicaux... On parle de faire payer la visite quand même et ma foi ! Le gaspi alimentaire, de toutes les façons il y en aura tjs... quand je pense au quart monde, ils aimeraient pouvoir gaspiller de temps en temps.. ! Merci Bernie

Bernie 10/10/2019 15:38

Essayons de le limiter au maximum.

moqueplet 10/10/2019 07:14

j'espère que notre repas d'aujourd'hui sera au top de nos espérances que l'on ne regardera pas que le centre de l'assiette....(lol) passe une bien agréable journée

Bernie 10/10/2019 15:39

Je suis certain que vous faites attention au gaspillage alimentaire à la maison

biker06 10/10/2019 06:49

Hello Bernie
Le doggy bag n'est toujours pas rentrer dans les moeurs des Français. Par contre les portions ne sont pas les mêmes qu'en Italie. Les italiens sont de gros mangeurs, c'est pourquoi leur menus sont souvent fait de plusieurs antiparti, d'un prima, d'un second, avec son accompagnement et d'un dolce... Mais, la bas, on peut demander un doge bag et c'est devenu naturel...
Autre exemple du gâchis alimentaire. C'était au temps à Alliot Marie était ministre des armées. Elle vient faire un salon à Golfe Juan au Théâtre de la mer. Tout était prévu pour le soir avec les officiels locaux et militaire pour le diner.... Mais cette ministre est une tres grosse capricieuse. A 18h, n'ayant plus envie de rester et voulant remonter sur Paris, elle affrète un jet privé. Le diner tombe à l'eau et à cette époque, on avait pas le droit de donner l'alimentaire à une association. Donc tout pas à la poubelle. La facture du traiteur s'était monté à 35000€. Source de l'association des enfants handicapés locale auquel son président m'a dévoilé cet histoire lamentable de nos politiciens jacobins et de leur caprices républicains...
Bon Jeudi
@+ Pat

Bernie 10/10/2019 15:41

Le doggy bag peine à devenir naturel. Ton exemple marque les esprits, et j'en ai d'autres en tête, mais en même temps, on fait moins attention aux réservations abusives et au final c'est une cause encore plus grande de gaspillage parce que ce phénomène prend de l'ampleur.