Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Exposition Jean-François Millet, Semeur de l’art moderne

Pour la première fois, une exposition rassemblant des chefs-d'œuvre incontestés rend compte de l’impact et de l’apport de Millet dans l’histoire de la peinture moderne. Depuis le 4 octobre (qui marque le 205e anniversaire de la naissance du peintre) au 12 janvier 2020 au Van Gogh Museum.

Jean-François Millet, Les glaneuses, 1857, Musée d'Orsay, Paris (donation subject to usufruct of Mrs. Pommery) © RMN - Grand Palais (Musée d'Orsay) - Jean Schormans
Jean-François Millet, Les glaneuses, 1857, Musée d'Orsay, Paris (donation subject to usufruct of Mrs. Pommery) © RMN - Grand Palais (Musée d'Orsay) - Jean Schormans

 

Jean-François Millet. Semeur de l’art moderne

« Pour moi […] c’est Millet le peintre essentiellement moderne à qui l’horizon s’est ouvert devant beaucoup », écrivait Vincent van Gogh à son frère Théo en février 1884.

Pour la première fois, une exposition met explicitement en lumière la manière dont l’œuvre du peintre Jean-François Millet a inspiré de très nombreux artistes à travers le monde. Son parcours montre combien le travail de Millet était novateur et comment il a influencé un grand nombre d’artistes modernes internationaux, parmi lesquels Vincent van Gogh, Claude Monet, Winslow Homer, Kazimir Malevitch et Salvador Dalí.

« Jean-François Millet. Semeur de l’art moderne » se tient du 4 octobre (qui marque le 205e anniversaire de la naissance du peintre) au 12 janvier 2020.

Jean-François Millet: Sowing the Seeds of Modern Art

Millet, le peintre des paysans

Le peintre Jean-François Millet (4 octobre 1814 - 20 janvier 1875) a eu une carrière mouvementée mais jalonnée de succès. De son vivant, Millet fut souvent critiqué pour ses tableaux, pour sa technique picturale radicale et pour la critique sociale que sa représentation du monde paysan était supposée véhiculer. Il était considéré par ses collègues-artistes et la critique comme le « peintre paysan » qui mettait en scène la dure vie de la campagne. Peu de temps après sa mort, Millet fut pratiquement élevé au rang de héros national par l'État français pour avoir su immortaliser le monde paysan dans toute sa magnificence. Cette image découle en partie d’une biographie romantisée de 1881 qui se vendit très bien dans le monde entier.

 

Authentique semeur de l’art moderne

Aujourd’hui, Millet est largement oublié par le grand public hors de France et son art est considéré comme traditionnel plutôt que moderne et novateur. Pourtant, à la fin du XIXe siècle, Millet était le peintre moderne le plus célèbre du monde. Ses tableaux étaient reproduits un peu partout et sa figure été maintes fois statufiée. Il était un authentique semeur de l’art moderne. Partout dans le monde, des générations d’artistes ont professé leur admiration pour Millet. Ils appréciaient notamment ses compositions novatrices, sa technique anti-académique, la liberté et la rusticité de la touche, l’utilisation des couleurs et des matériaux et une approche abstraite de la forme et de la composition dans ses thèmes. Millet représentait ses paysans grandeur nature et leur donnait un aspect monumental qui forçait le respect. Un procédé repris par de nombreux peintres, en particulier Van Gogh qui voyait en Millet un grand modèle et le surnommait même « Père Millet ».

L’exposition « Jean-François Millet. Semeur de l’art moderne » jette un regard inédit sur le caractère profondément novateur du travail de Millet, un peintre en avance sur son temps. Elle donne à voir les œuvres d’un grand nombre d’artistes internationaux du XIXe et du début du XXe siècle, parmi lesquels Camille Pissarro, Edgar Degas, Paul Cézanne, Jan Toorop, Edvard Munch, Kazimir Malevitch et Salvador Dalí, regroupées par thèmes, à côté des peintures, dessins et pastels de Millet, pour mieux rendre compte de leur impact et de leur influence.

 

Nombreux chefs-d’œuvre

L’exposition réunit 128 œuvres, dont 108 sont des prêts de musées et de collections privées du monde entier, notamment le Japon, les États-Unis, la France et le Mexique. L’un des tableaux les plus importants et novateurs de Millet, L’Angélus (1857-1859), est un prêt du musée d'Orsay et sera exposée pour la toute première fois aux Pays-Bas. L’autre chef-d'œuvre du musée parisien, Les Glaneuses – un tableau qui suscita d’innombrables controverses peu de temps après sa réalisation – est également présentée pendant l’exposition. Ce tableau n’avait plus été montré aux Pays-Bas depuis 1988.

Les visiteurs pourront également admirer Le semeur de Millet, qui quitte le Japon pour la première fois depuis 1977, date de son acquisition par le musée d’art de la préfecture de Yamanashi à Kofu. Cette image d’un paysan semant le grain produisit une si forte impression sur Vincent van Gogh qu’il en reprit le thème dans plusieurs de ses tableaux.

Sur les 128 œuvres exposées 53 sont de la main de Millet et 18 de celle de Van Gogh, dont plusieurs prêts exceptionnels comme La Sieste (Musée d’Orsay Paris), La Fin de la journée (Menard Art Museum, Japon), Vignes avec vue d’Auvers et L’Escalier d’Auvers (Musée d’art de Saint-Louis).

 

Partenariat et sponsors

L’exposition « Jean-François Millet. Semeur de l’art moderne » est organisée en partenariat avec le Musée d’art de Saint-Louis et a été rendue possible grâce au concours exceptionnel du Musée d’Orsay.

L’exposition a été réalisée grâce au soutien du ministère néerlandais de l’Éducation, de la Culture et des Sciences, de BankGiro Loterij et des principaux partenaires du musée : Van Lanschot et ASML.

 

Publication

Elle s’accompagne de la parution d’un catalogue éponyme en couleurs qui replace l’œuvre de Millet dans le contexte des artistes qu’il a inspirés, notamment Vincent van Gogh, Claude Monet et Salvador Dalí. Publié par les éditions THOTH, en collaboration avec le Musée d’Art de Saint-Louis, le catalogue compte 208 pages et 155 illustrations. Il paraît en néerlandais et en anglais.

 

Millet à La Haye

La Collection Mesdag à La Haye propose également une exposition dédiée à Millet : « Jean-François Millet et l'école de La Haye » (jusqu’au 5 janvier 2020). Elle met en évidence l’influence de Millet sur les artistes de l’École de La Haye, notamment Jozef Israëls, Anton Mauve et Willem Roelofs. Chacune des deux expositions rend compte de l’impact qu’a eu Millet sur les peintres du XIXe siècle. Depuis 1990, la Fondation du Musée Van Gogh gère également La Collection Mesdag.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrette Richard 12/10/2019 12:03

Coucou,
Merci, car je vais aux Pays Bas prochainement et j'adooore!
Bon WE

Bernie 12/10/2019 17:50

Alors ne rate pas cette exposition.

manou 12/10/2019 09:00

J'aimerai beaucoup voir cette expo, hélas c'est trop loin...Ce peintre nous a laissé des œuvres magnifiques et tellement réalistes ! Et je vois que cette expo regroupe aussi d'autres grands peintres. Merci pour l'info

Bernie 12/10/2019 17:50

C'est un peu loin, mais c'est une exposition exceptionnelle.

London Caller 11/10/2019 20:44

Entrance to Musée d'Orsay was so expensive.
I went to Musée de la Légion d'honneur opposite it instead.
It was free :)

Bernie 12/10/2019 17:53

Yes but it's so different