Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Les bruits de bottes sont porteurs de changements…

A la télé, ils disent que les partis dits populistes ont encore pris des sièges au Parlement… Bourreau en dormance une microfiction signée Yves Carchon.

bourreau ombre

 

Bourreau en dormance

Les bruits de bottes ne m’ont jamais fait peur.

Au contraire. Je dirais même qu’ils m’ont longtemps bercé. J’ai été un bourreau, un bourreau ordinaire, comme on dit. Et je le suis resté.

J’ai simplement opté pour une discrète retraite, un retrait provisoire. Je suis, si je peux dire, un bourreau en dormance. Je n’ai rien renié du passé, pas eu le moindre émoi quand j’ai liquidé la vermine.

Ces derniers temps, il semblerait que mes amis aient relevé la tête. Je lis ici ou là quelques articles, du fin fond de la Suisse où je vis. Et beaucoup se réclament de ce que j’ai défendu, il y a soixante-dix ans tout juste.

Voilà qui me redonne un peu d’espoir !

Je croyais mon combat obsolète. Mais non !

Tous ne demandent qu’à sortir le nez de leur terrier — je veux dire mes amis, et je crois bien que moi aussi j’ai une furieuse envie de reprendre du service.

Les bruits de bottes, je les connais, ils sont porteurs de changements.

Enfin ! Il n’est pas tard pour ressasser une fois encore la haine d’antan, pour la nourrir une dernière fois, juste avant de mourir.

Ce matin, je suis descendu à la cave. J’ai pu tout retrouver : mon costume de parade, ma casquette, mes gants, mes bottes enfin. Et mon brassard, celui que je portais lors de nos incroyables défilés.

Mon Luger, ma matraque et ce vieux poing américain pour tabasser les rats. Oui, j’ai tout rassemblé, comme au bon temps de mes vingt ans.

J’ai remonté tout ça et me suis habillé. Ne manquait bien en toile de fond qu’un discours du grand Chef ou même cet hymne martial gravé sur mon 78 tours que j’écoutais souvent.

A la télé, ils disent que les partis dits populistes ont encore pris des sièges au Parlement.

Tant mieux ! J’ai hâte de leur montrer à tous ce qu’est un vrai bourreau !

Ce serait quand même bien, un dernier tour de piste avant que de rejoindre l’Enfer !

auteur yves carchon

Une microfiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer", de "Vieux démonset de « Le Dali noir »

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 20/09/2019 09:58

je trouve qu' aujourd'hui, les tyrans en herbe détournent l' attention pour qu' on n' entende pas le bruit de leurs bottes ferrées qui écrasent le peuple d' impôts
Bonne journée Bernie

Bernie 21/09/2019 17:10

Le bruit des bottes se fait toujours entendre

Elena800 20/09/2019 08:02

Très bon article ave une pointe d'humour nécessaire pour ce récit ! J'aime beaucoup cet écrivain !

Bernie 21/09/2019 17:11

Merci pour Yves

biker06 20/09/2019 06:31

Hello Bernie
Se genre d'individu en sommeil est bien réel . On a un pseudo niçois qui est bien connu chez nous. Philippe Verdon ex membre neo nazi devenu lieutenant et bras droit de Marion Marechal.... Personnage bien plus dangereux que sa tante.... Mais l'écart entre les polices macronites est lui aussi bien faible. LaRem est aussi un pseudo parti populaire composé de mercenaire qui donne des ordres violent à la pourriture bleue.....
@+ Pat

Bernie 21/09/2019 17:12

Tout ça ne sent pas bon.