Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Des photos, beaucoup de photos…

J’ai ouvert enfin ce qui m’est apparu bientôt comme un cauchemar sans fin… Complot de famille une nouvelle micro-fiction signée de notre ami Yves Carchon...

photographe espion

 

Complot de famille

Drôle d’époque !

Voilà qu’aujourd’hui toute personne voulant retrouver son passé peut se rendre dans les locaux de l’ancienne Police Politique (la P.P comme on disait alors). Tout y a été répertorié : votre vie dans le menu détail, vos rencontres, vos allées-venues, vos amours, votre intimité, tout, vous dis-je. Un vertige quand on y est.

Je m’y suis rendu un jour de pluie et j’ai eu accès à mon dossier. Un homme était là, vêtu d’une blouse grise. Il a pris mon nom, puis j’ai attendu. Il est revenu bientôt avec mon dossier sous le bras.

« Voilà ! » a-t-il dit en se débarrassant de son poids de papier. Je suis allé m’asseoir au milieu d’autres comme moi qui étaient penchés sur leur passé. J’ai ouvert enfin ce qui m’est apparu bientôt comme un cauchemar sans fin.

Dix ans de ma vie ont défilé, dix ans d’espionnage de ma personne. Au bureau, dans la rue, les magasins que je fréquentais. Dans mon immeuble. Sur les terrains de foot où je jouais avec d’autres camarades, épiés comme moi.

Des photos, beaucoup de photos où je me revis plus jeune et souriant, sans savoir qu’on me photographiait et que l’on violait impunément mon intimité.

Mais le pire, c’est qu’ils avaient installés chez moi, dans ma cuisine comme dans ma chambre, des micros un peu partout. Et l’horreur pour moi fut de découvrir que tels de mes amis faisaient partie de leurs mouchards.

Mon cœur se serra quand je sus que mes parents avaient participé à cette ignominie, qu’ils m’avaient en somme trahi, pour seulement jouir d’une meilleure aisance dans leur vie. Mais le coup fatal me fut porté quand, lisant feuillet après feuillet, je découvris avec stupéfaction et dans la sidération la plus complète que ma douce, ma tendre, ma merveilleuse Anna était aussi de leur complot.

yves carchon auteur polar roman policier

 

Une microfiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer", de "Vieux démonset de « Le Dali noir »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moqueplet 30/09/2019 07:35

pas de nouvelles de toi ces jours ci, j'espère que tout va pour le mieux ....douce journée

Bernie 30/09/2019 17:41

Oui, juste un peu pris par ma vraie vie, mais j'arrive à trouver du temps pour revisiter vos blogs

jazzy57 28/09/2019 18:37

Ouh la la c'est pire que big brother , bravo pour cette excellente nouvelle .

Bernie 29/09/2019 17:59

Merci pour Yves

Mme de CAUNAS 27/09/2019 20:14

On est à une époque ou la fiction rejoint presque la réalité.

Bernie 29/09/2019 18:02

totalement

LylouAnne 27/09/2019 16:53

Joli texte, mais heureusement c'est une fiction.... encore que est-ce vraiment une fiction ?
Merci du partage, belle soirée.
Lylou

Bernie 29/09/2019 18:02

va savoir

Renée 27/09/2019 15:22

Mine au départ j'ai cru que c'était du réel.....Doit être passionnant ce bouquin. Amitiés

Bernie 29/09/2019 18:03

C'est une microfiction...

Elena800 27/09/2019 10:58

Très beau récit qui pourrait être réel ! J'aime toutes tes nouvelles !

yves carchon 27/09/2019 13:59

Merci Elena800, j'ai vu que vous étiez une fidèle lectrice...Je vais tâcher de continuer d'être à la hauteur. Amicalement, Yves Carchon

Bernie 27/09/2019 11:46

C'est Yves qui en est l'auteur.

trublion 27/09/2019 08:53

là, ce n' est même plus de la fiction, nous sommes tous sur listings !
Bonne journée Bernie

Bernie 27/09/2019 11:48

Par notre propre famille ?

jill bill 27/09/2019 08:24

Eh bien... j'aime autant ne rien savoir sur mes aïeux ;-)

Bernie 27/09/2019 11:49

Nous pourrions avoir des suprises