Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

La Biennale des Arts à Toulouse - 1ère édition du 24 septembre au 12 octobre

La 1ère édition de LA BIENNALE DES ARTS VIVANTS se déroulera à TOULOUSE du 24 septembre au 12 octobre 2019. Trois semaines de vie artistique au cœur de la métropole toulousaine.

biennale arts vivants toulouse

 

Biennale des Arts Vivants

Près de trente partenaires artistiques de la métropole toulousaine qui allient leurs énergies pour créer une joyeuse dynamique d’ouverture de saison les années impaires, c’est cela La Biennale internationale des arts vivants.

Dépassant les esthétiques et les territoires, le partage en est la valeur phare : équipes artistiques, thématiques scéniques et publics de tous horizons se répondent, contrastent et se mélangent. Pour retrouver le plaisir et l’inattendu du spectacle vivant et réinventer des façons d’être ensemble.

 

Une programmation

Internationale

Près de 30 nationalités dont Canada, Chili, Argentine, Brésil, Etats-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Hongrie, Pologne, Italie, Bulgarie, Finlande, Egypte, Australie, Singapour…

 

Foisonnante

Une cinquantaine de projets artistiques dont une centaine de représentations : plus 30 spectacles (dont 4 créations, 10 premières en France), 3 sorties de résidences, 4 lectures, 4 concerts, 3 installations, 3 temps de rencontres, 1 cycle de projections et 6 ateliers de pratique artistique à destination du grand public et/ou des professionnels, dans 26 lieux de la métropole toulousaine.

 

Pluridisciplinaire

Théâtre, danse, musique, cirque, lecture, photographie, arts visuels, cinéma, performance, arts de la rue présentés en salle et dans l’espace public.

 

À l'intention d'un large public

Avec des propositions pour tous les publics et tous les âges : grandes formes fédératrices, créations exigeantes, propositions hybrides, spectacles familiaux et jeunes publics, performances expérimentales… Près de 15 000 spectateurs sont attendus pour cette première édition...

[…] Il est aujourd’hui impératif de décloisonner ces territoires. Pas seulement pour répondre à la nécessité de mutualiser des moyens, ni sur la foi de goûts communs en matière de programmation mais par envie véritable de faire un pas de côté dans ses habitudes, de partager réellement de la transversalité et de la pluridisciplinarité.

Stéphane Gil, directeur délégué ThéâtredelaCité

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article