Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Deux belles raisons de vous rendre au Château de Merville

Dans la fraîcheur des sous-bois, le labyrinthe de buis du Château de Merville accueille les visiteurs tous les jours de l’été, pour des parcours entièrement à l’ombre des chênes bicentenaires. A 20 km au nord-ouest de Toulouse, plusieurs circuits de promenade et de jeux accueillent petits et grands. En point d’orgue du mois de juillet, les Fêtes Galantes proposent 3 visites théâtralisées en soirée, les 30-31 juillet et 1er août.

fete galante chateau de merville

 

Château de Merville

Fêtes galantes au Château de Merville

Trois visites théâtralisées sont organisées en nocturne au Château de Merville les 30-31 juillet et 1er août.

Grâce à la complicité d’une troupe d’une trentaine de comédiens amateurs, Laurent et Isabelle de Beaumont, propriétaires du domaine, invitent les spectateurs-visiteurs à remonter le temps et plonger dans la splendeur et la magie des Fêtes Galantes typiques du XVIIIè siècle.

 

Architecture d’exception, labyrinthe démesuré de buis et décors raffinés …

C’est dans ce cadre enchanteur que les visiteurs-spectateurs embarqueront pour les Fêtes Galantes de Merville.

Durant trois soirs, l’association Saint-Paul sur Scène et une vingtaine de ses comédiens amateurs donneront corps et vie à l’histoire du Château de Merville et de sa famille, depuis son ancêtre du XVIè siècle, Mathieu de Chalvet.

Des allées et sous-bois jusqu’aux salons d’apparat éclairés à la bougie, entre projections vidéo et saynètes jouées en costumes d’époque, les visiteurs-spectateurs croiseront tour à tour nobles revenant de la chasse, amoureux transis, troubadours, danseurs, domestiques …

labyrinthe chateau merville

une occasion rare de découvrir, en famille ou entre amis, l’intimité de l’aristocratie du XVIIIè siècle et de déambuler dans un cadre majestueux et singulier.

 

Histoire de la Fête Galante

Après la mort de Louis XIV en 1715, l’aristocratie française délaisse le faste de la cour de Versailles pour les folies et maisons de ville plus intimes où s’organisent des réunions ludiques de plein air.

Lors de ces fêtes galantes, la jeune et oisive noblesse, élégamment vêtue, s’adonne au jeu, au flirt, et se met en scène en s’inspirant de la commedia dell’arte italienne.

Par extension, l’expression s’applique en peinture.

demoiselles fetes galantes merville

En 1717, l’Académie royale de peinture et de sculpture crée, spécifiquement pour le peintre Antoine Watteau, la catégorie « fête galante » afin de décrire les variations sur le thème des fêtes champêtres où des personnages costumés s’ébattent dans des parcs et clairières.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

broutilleb 02/07/2019 07:26

il y a un dress-code à respecter ?

Bernie 05/07/2019 15:06

non je ne crois pas, mais c'est une idée!