Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

David vs Goliath : Claude Sicre lance un défi à La Machine

Claude Sicre lance un défi à la Machine, ses inventeurs, ses constructeurs, ses financeurs et ses animateurs. Défi technologique, artistique, humoristique et bien entendu pacifique...

Claude Sicre
Claude Sicre

 

Claude Sicre lance un défi à La Machine

Ayant conçu lui-même une « machine » beaucoup plus petite, beaucoup moins chère pour sa construction et son entretien, qu’il a nommé « David, la maquina occitana », il propose un combat à « La Machine » ( qu’il nomme « Goliath ») qui devrait se dérouler en 5 épreuves :

• Une joute poétique chantée (styles musicaux : chanson des trobadors occitans, rap et ragga, classique ) sur un thème proposé par les toulousains et les toulousaines et tiré au sort, pour laquelle chacun des jouteurs, c’est-à-dire La Machine et La Maquina, pourra choisir les conseillers, les instrumentistes et les voix qu’il voudra (par exemple Sicre voit bien Goliath choisir des figures toulousaines très connues comme Big Flo et Oli, Zebda, Cats on Trees, l’orchestre du Capitole, alors que lui ne prendra que des inconnus, pour rester dans la logique du défi, à savoir les petits contre les grands) (durée prévue : 45 minutes);

• Une partie de pétanque ou de lyonnaise (là aussi, les combattants pourront s’adjoindre les conseillers qu’ils désirent);

• Un quizz sur les langues-cultures du monde et sur la langue-culture occitane (même possibilité de choix de conseillers) (durée prévue : 20 minutes);

• Une partie de football-rugby (durée prévue : 20 minutes);

• Une épreuve de « trapa-mocador », l’antique danse-lutte de St-Antonin appellée « la Boscanèla », que Sicre a reconstituée pour son groupe Aborigènious (durée prévue : 15 minutes);

• Et enfin, CLOU DU SPECTACLE, un FABULEUX ET EXTRAORDINAIRE COMBAT à l’épée (et à mains nues si les épées tombent avant la victoire d’un des protagonistes) selon les règles des combats médiévaux de type arthurien, qui durera jusqu’à la VICTOIRE incontestable de l’un des combattants et qui sera donc prévue pour durer plusieurs heures si il le faut avec une durée maximum à fixer entre les parties;

Les diverses épreuves devront se dérouler devant le maximum de spectateurs in vivo, la Mairie de Toulouse mettant un terrain approprié à disposition des organisateurs (Stadium, Prairie des Filtres, autre).

Elles seront retransmises en direct par les télévisions et les radios qui le voudront, en libre concurrence.

Un Comité d’Organisation sera constitué en pleine transparence avec l’accord des deux parties (celle représentant La Machine et celle représentant La Maquina) dans lequel sera prévu dès le départ la Mairie de Toulouse comme membre de droit.

Un jury toulousain régional et international sera choisi par ce Comité, pour poser les règles définitives, arbitrer et valider les victoires de chaque épreuve. Ce jury sera expressément validé par les deux parties en présence.

La date du spectacle devra être choisie pour se placer APRÉS les élections municipales (afin que ces dernières ne soient pas mêlées aux enjeux du combat) et, pour les mêmes raisons, bien AVANT les élections régionales.

Les représentants de La Maquina Occitana sont pour le moment un « conjunt » des deux associations bien connues Escambiar et le Carrefour Culturel Arnaud-Bernard.

Les deux parties pourront faire appel à des soutiens financiers de leur choix pour financer leurs recherches, payer les conseillers, les musiciens, les ingénieurs et tous les métiers dont ils auront besoin.

La Machine pourra faire appel à des sponsors et des mécènes privés, tandis que La Maquina (« David ») ne fera appel qu’aux dons des toulousains et des habitants de la région.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article