Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Succès des Ecoles de plombiers du numérique : pourquoi ?

Afin de répondre à la fois aux besoins des jeunes en insertion et à l'exigence des entreprises du secteur de la fibre optique, Florian du Boys, fondateur de l'association des Plombiers du numérique, poursuit avec succès le développement de son réseau d'écoles au cœur des territoires. L'école de Brive, portée par le CFPC (Centre de Formation Professionnel Compagnonnique), est inaugurée ce jour.

2019-06_06_cpnationalplombiersdunumeriquevf

 

Succès des « Ecoles des Plombiers du numérique » 

9ème ouverture - en Corrèze avec le CFPC

À chaque fois, il reçoit le soutien de la fédération professionnelle InfraNum et de nombreux partenaires locaux. Depuis le lancement en septembre 2017, 236 jeunes ont été formés et 75% d'entre eux ont trouvé un emploi pérenne et local, à l'issue.

L'école de Brive, portée par le CFPC (Centre de Formation Professionnel Compagnonnique), est inaugurée ce jour. Si pragmatisme et inclusion forment le fil rouge des écoles des plombiers et numérique, plusieurs raisons expliquent ce succès.

 

La fibre optique : un gros potentiel d'insertion

En France, 1,5 millions de jeunes adultes descolarisés de 18 à 25 ans (NEETS, not in Education, Employment or Training), cherchent une issue à leur avenir. Quand le chômage passe sous la barre des 9% de la population active, il est à 20 % sur les jeunes, pouvant atteindre 50% dans les Quartiers Prioritaires de la Ville.

En face de ce constat alarmant la filière fibre optique, portée par la fédération InfraNum, se bat pour attirer des compétences afin de réussir l'ambitieux plan gouvernemental France Très Haut Débit : rien que pour l'année 2019, 6400 collaborateurs supplémentaires sont à recruter.

 

Une formation adaptée à des jeunes sans qualification, déscolarisés

L'école des plombiers du numérique propose à des jeunes sans diplôme, souvent décrocheurs ou issus des Quartiers Prioritaires de la Ville, une formation aux métiers opérationnels de la fibre optique reposant sur trois piliers :

  • Remise à niveau et validation projet professionnel
  • Apprentissage du métier du geste sur un plateau technique adapté
  • Stage en entreprise pour découvrir l'univers professionnel.

Les jeunes sont sélectionnés sur le critère principal de leur motivation, sachant que l'association les accompagne pour passer le permis de conduire, ou les habilitations.

Les industriels du secteur s'impliquent dans le dispositif en participant aux jurys, en offrant des stages et en favorisant l'insertion professionnelle avec des emplois à la clef.

 

Un essaimage national

Après Chelles, Bordeaux, Marseille, Lyon, Chalons-en-Champagne, Romans-sur-Isère, Toulon ou Bastia, l'association des Plombiers du numérique inaugure le 6 juin l'établissement de Corrèze, porté par le CFPC (Centre de Formation Professionnel Compagnonnique) à Brive. Ces 9 écoles vont permettre d'accueillir potentiellement 300 jeunes chaque année.

 

L'implication des acteurs socio-économiques et des collectivités locales

Les dispositifs s'appuient sur des partenaires locaux qui sont identifiés comme les meilleurs acteurs de l'insertion et de la formation professionnelle. Par exemple :

  • À Brive avec le CFPC. Douze jeunes adultes débutent une formation de monteur-raccordeur fibre optique, en partenariat avec deux recruteurs locaux majeurs : Scopelec et Axione.
  • En Corse, avec l'Ecole de la Deuxième Chance dans le cadre du déploiement du réseau gagné par SFR
  • À Toulon en janvier dernier, avec l'Union Patronale du Var et l'École de la Deuxième Chance du Var.


Les régions et départements apportent régulièrement un précieux soutien au dispositif, dans le cadre de leurs politiques sociales.

 

Et demain ?

« Notre ambition est de faire savoir que ce modèle inclusif est pérenne et de le dupliquer partout où des métiers du geste sont en tension » explique Florian du Boys « nous travaillons déjà à la mise en place de nouvelles formations sur des métiers d'avenir comme ceux de technicien datacenter, ou encore technicien smart city. Nous avons l'ambition d'ouvrir quatre nouvelles écoles d'ici la fin de l'année ».

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article