Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Un Rodin pour dire Merci à la Maison Noilly Prat

Une exposition éphémère double à la Maison Noilly Prat : culturelle et historique ! La première sur l'une des sculptures les plus emblématiques d'Auguste Rodin - Les Bourgeois de Calais.  L'autre partie de l'exposition s'attardera sur une partie de notre histoire assez méconnue du public - Merci Train ou Train de la Reconnaissance (en réponse au Friendship Train initié par Drew Pearson). 

Auguste Rodin exposition Maison Noilly Prat

 

Auguste Rodin s’expose a la Maison Noilly Prat

La rencontre de deux patrimoines Français sous le soleil de Marseillan.

La saison estivale promet cette année un mélange subtil de visites historiques, de plaisirs gourmands et de rencontres inattendues d’hommes et de lieux ayant laissé une trace indélébile dans l’histoire.

Pour se délecter d’une telle expérience, direction le petit port ensoleillé de Marseillan, niché dans une région qui propose plus de trois cents jours d’ensoleillement par an et principalement connue par un savoir-faire centenaire créé par Joseph Noilly en 1813 : la création et la fabrication du tout premier vermouth haut-de-gamme élaboré dans le sud de la France, le Noilly Prat.

Cet été, en plus de la traditionnelle visite de la Maison Noilly Prat, un visiteur inattendu posera ses valises pendant près de 3 mois pour une exposition éphémère : Auguste Rodin sera l’invité de marque de la Maison.

 

Plonger dans l’histoire d’Auguste Rodin et de son œuvre du 7 juin au 15 septembre 2019.

La Maison Noilly Prat célèbre l’ouverture de la saison estivale en proposant une exposition inédite du célèbre sculpteur Français Auguste Rodin, considéré comme un des pères de la sculpture moderne.

C’est au cœur de la Bibliothèque de la Maison que prendra vie une rétrospective particulière sur l’une des sculptures des Bourgeois de Calais, une des œuvres les plus emblématiques de Rodin.

A cette occasion, les visiteurs pourront retracer l’histoire de cette sculpture : de sa genèse à sa fabrication et découvrir par ailleurs, une statuette de Jean d'Aire, Bourgeois de Calais (n ° 1949-21) offerte aux Etats-Unis lors du Train de la Reconnaissance Française initiée en 1948.

C’est la première fois en 70 ans que cette statuette de 40cm, achetée spécifiquement par la famille Noilly Prat retrouve son territoire d’origine.

Une partie de l’exposition sera d’ailleurs dédiée à l’histoire u Train de la Reconnaissance Française connu sur le nom de « Merci Train » aux Etats-Unis ayant pour objectif de remercier les américains de leur soutient pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Un morceau de notre histoire méconnu qui sera expliqué aux visiteurs lors de cette exposition, célébrant ainsi son 70ème anniversaire.

 

Entraide et solidarité

La crise alimentaire au sortir de la guerre est mondiale, aggravée encore par une crise financière qui bloque les exportations des pays libérés. Pour autant l’aide internationale, qu’elle émane des gouvernements ou d’associations caritatives, s’organise rapidement. En mai 1946, est mis en place le Conseil international de la Crise Alimentaire, sous l’égide de l’ONU récemment créée. Cet organisme est chargé de répartir les vivres entre les différents pays, afin de maintenir un équilibre mondial entre besoins alimentaires et production agricole.

Dans le même temps, de grandes associations caritatives privées envoient des colis d’aide alimentaire. Le 11 mai 1946, 20 000 colis envoyés par le « Committee for Assistance and Remittance for Europe » (CARE) sont débarqués au port du Havre, tandis que le 8 avril, des livraisons de blé envoyés par les Soviétiques arrivent au port de Marseille.

 

Le Friendship Train

Parmi toutes les initiatives de solidarité, l’une rencontre une résonnance médiatique exceptionnelle, grâce à la personnalité de son fondateur. En 1947, Drew Pearson, l’un des plus célèbres journalistes américains, lance un projet original, le Friendship Train, ou Train de l’Amitié.

Dans un contexte de Guerre froide naissante, alors que les communistes ont une influence grandissante laissant craindre, pour les Américains, une prise de pouvoir en Italie et en France, les Etats-Unis décident, sur une proposition du secrétaire d’Etat Georges Marshall, d’aider pleinement les Européens à atteindre stabilité et prospérité. Pour autant, les discussions entre Etats-Unis et France sont difficiles. Le gouvernement français veut être assuré de sa pleine indépendance. Le Congrès américain rechigne à voter l’aide et veut des contreparties.

Dans sa chronique du 11 octobre 1947, Drew Pearson déplore le quasi-anonymat dans lequel les colis d’aide alimentaire américains sont reçus au Havre, tandis que des parades et des fanfares accueillent les livraisons de blé soviétiques. Il estime qu’il faut prouver que l’aide américaine est désintéressée et lance l’idée du Friendship Train, ou Train de l’Amitié. Grâce à ses nombreuses relations, notamment à Hollywood, et au soutien de plusieurs associations caritatives, son projet se concrétise rapidement. Un train, composé d’une dizaine de wagons, part de Los Angeles le 7 novembre 1947. Il traverse les Etats-Unis d’Ouest en Est, un wagon d’aide alimentaire collectée localement auprès des habitants s’ajoutant à chaque arrêt. Le train arrive finalement à New York, composé de 200 wagons, soit 12 000 tonnes d’aide alimentaire.

Immédiatement, en France, l’idée d’une réponse à cette preuve d’amitié voit le jour. Une réponse à laquelle prendra part la Maison Noilly Prat et… une statuette d’Auguste Rodin !

 

L’idée du Train de la Reconnaissance Française

Dès le 12 décembre 1947, quatre jours avant l’arrivée en France du premier bateau chargé de denrées du Friendship Train, la Fédération nationale des Anciens Combattants des Chemins de fer de France et de l’Union française décide qu’un geste de remerciement pour l’aide apportée par les Etats-Unis depuis la fin de la guerre, et notamment pour le Friendship Train, est indispensable.

L’idée est d’utiliser 49 anciens wagons dits « 40 hommes, 8 chevaux », modèle ayant servi notamment pendant la Première Guerre Mondiale pour le transport des troupes américaines à travers le pays. Chacun de ces wagons, remis en état de rouler et restaurés par la SNCF, doit être rempli de cadeaux offerts aussi bien par des particuliers que par des collectivités ou entreprises. Les cadeaux doivent évoquer « autant que possible, la pensée, les traditions, le charme et le goût de notre Pays. Ce seront par exemple des objets historiques, artistiques, régionalistes, folkloriques, etc… »

 

La Maison Noilly Prat, une expérience culturelle et culinaire

Outre son cadre enchanteur ensoleillé, la Maison Noilly Prat propose bien plus qu’un simple décor. En ouvrant les portes du Chai des Mistelles, les visiteurs acceptent de plonger dans une histoire d’homme et de savoir-faire ancestral qui fait la réputation de toute la région. Les amateurs de vermouth, des plus novices aux plus aguerris, pourront approcher les mythiques tonneaux exposés en plein air et découvrir l’art de l’assemblage ; profiter d’une visite exclusive à la découverte de lieux fermés au public et être initier à la méthode unique de vieillissement des vins.

Pour ceux désireux d’éduquer leur palet à l’art de la mixologie et de profiter d’expériences savoureuses, la Maison Noilly Prat propose également d’exercer l’art de l’œnologie pour créer son propre vermouth, ou même appréhender l’art de la mixologie en créant son propre cocktail.

Pour parfaire cette expérience culturelle et gustative, la Maison Noilly Prat propose même une privatisation de certaines pièces pour tous types d’événements, notamment son tout nouvel espace fraîchement rénové : la Bibliothèque.

Maison Noilly Prat

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

 

Informations pratiques :

Exposition ouverte du vendredi 7 juin 2019 au dimanche 15 septembre 2019

Horaires : 10h – 12h / 14h30 – 19h

Tarif : Exposition « Un Rodin pour dire Merci », Accès gratuit et inclus ans les visites et expériences de la Maison Noilly Prat. Possibilité d’un accès unique à 5€.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 06/06/2019 09:32

une partie de notre histoire qui m' avait échappé

Bernie 07/06/2019 18:36

Elle a été souvent oubliée

Elena800 05/06/2019 19:14

J'adore Rodin et j'ai visité plusieurs fois son musée, avec mes enfants et petits-enfants sans compter les étrangers à qui j'ai fait visiter Paris ! Très bien ton article !

Bernie 07/06/2019 18:44

Merci !