Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Enedis présente Sidene : un robot autonome au service des techniciens polyvalents

Au Salon VivaTech 2019 les visiteurs ont pu faire connaissance avec Sidene, un droïde développé par les équipes toulousaines d’Enedis avec la start-up TwinswHeel. Mensurations modestes et allure vintage, ce petit bijou de technologie est le nouvel allié des techniciens polyvalents d’intervention toulousains.

Il a été conçu pour faciliter les dépannages en centre-ville, souvent compliqués par des problèmes de parking ou de circulation. Après un an de développement, concrétisation d’une solution proposée par les équipes de terrain, Sidene porte matériel et outils, se déplace avec agilité en suivant son binôme, contourne obstacles et piétons et joue pleinement son rôle d’assistant tout-terrain.

sidene robot autonome enedis

 

Sidene : un robot autonome au service des techniciens polyvalents

Une solution sur mesure à un problème pratique

Les techniciens d’Enedis intervenant en centre-ville sont régulièrement confrontés à des problèmes pratiques : trouver une place de parking, éviter les embouteillages et dépanner rapidement. Se garer loin du lieu d’intervention implique de transporter du matériel et des outils : 40 kg qui pèsent lourd sur de longues distances.

En cherchant une solution pratique à cette situation qui pénalise clients et techniciens, les équipes du pôle de Balma (31) ont proposé la conception d’un robot qui les accompagnerait dans leur tournée. Proposition validée par Enedis qui a alors cherché une entreprise capable de faire de cette idée une réalité.

 

TwinswHeel : une start-up spécialiste des robots autonomes

C’est avec TwinswHeel, start-up française basée à Cahors (46), qu’Enedis a choisi de développer Sidene. L’entreprise des frères Talon travaille depuis déjà plusieurs années pour des grands noms de l’industrie. Cette commande lui a permis de faire évoluer les caractéristiques habituelles de ses produits. En échangeant régulièrement avec les équipes toulousaines, elle a su s’adapter aux spécificités requises et proposer un robot sur mesure.

Le résultat est un droïde agile, avec 4 roues motrices et directionnelles. Il est équipé de capteurs 3D dernier cri pour une sécurité renforcée, car il devra évoluer en zone urbaine parfois très fréquentée. Son intérieur modulable peut accueillir vêtements, outils et pièces de rechange. Un système de commande simple permet de le connecter au technicien, de le verrouiller ou de le guider manuellement. Il est aussi doté d’un système d’arrêt d’urgence. Des yeux expressifs, qui suivent les déplacements du technicien, lui donnent une petite touche design.

« Nous avons de l’expérience dans la création de robots autonomes et suiveurs mais n’avions pas encore conçu de version destinée à une utilisation en extérieur, raconte Benjamin Talon, co-fondateur de TwinswHeel. La collaboration avec Enedis a été fluide, car ils avaient des demandes précises et étaient très impliqués. Cela nous a aussi fait progresser dans notre approche, car il fallait tenir compte de l’utilisation professionnelle comme de la perceptibilité du robot. Au final nous sommes fiers de Sidene, qui remplit ses missions tout en participant à améliorer la santé des travailleurs et à la décongestion des villes. »

 

Des équipes impliquées de la conception à la mise en service

Une dizaine d’agents Enedis se sont portés volontaires pour suivre le développement de leur futur robot et en optimiser les caractéristiques. Aujourd’hui en phase de test, le robot accompagne ces mêmes agents lors de leurs dépannages en centre-ville. Cette mise en service expérimentale va permettre d’évaluer les capacités de Sidene à remplir ses missions.

« Ce robot répond en tous points au cahier des charges que notre groupe de techniciens a mis sur pied, se félicite Tristan Martinez, chef de Pôle Enedis de Balma (31). Nos exigences étaient pratiques : autonomie, capacité, modularité, manoeuvrabilité. Nous voulions aussi qu’il ait un look sympathique et avons insisté sur le petit côté rétro, qui lui va très bien. Nous avons travaillé main dans la main avec la société TwinswHeel qui l’a produit, et suivi toutes les étapes du projet. Ils ont su nous écouter et nous sommes ravis du résultat. Sidene est désormais opérationnel et nous l’intégrons progressivement à nos tournées. »

Enedis dispose habituellement d’une flotte de véhicules électriques pour assurer les interventions de dépannage. L’un de ses utilitaires a été aménagé pour transporter Sidene. Il devrait disposer à terme d’un local technique en centre-ville, qui deviendra le point de départ des interventions. Plus besoin de voiture, les agents pourront circuler en transports en commun.

« Ce projet s’inscrit chez Enedis dans une progression permanente vers une mobilité douce. Avec ce robot, nous pouvons atteindre plusieurs buts, souligne Tony Marchand, responsable Enedis du projet. Soulager les techniciens en leur évitant les charges lourdes et la perte de temps liée aux déplacements, contribuer à rendre la ville plus agréable et réduire les coûts liés à l’utilisation des voitures. Entretien, parking, amendes et retards sont onéreux. Déployer Sidene dans les centres-villes serait un pari gagnant en termes d’efficacité et d’environnement. Son utilisation pourrait concerner, potentiellement, près de 200 villes en France. »

enedis robot sidene

 

Mensurations et Caractéristiques de Sidene

  • 130 cm x 70 cm
  • 100 kg
  • Autonomie de roulage de 8h
  • 4 roues motrices et directionnelles
  • Laser de détection 3D à 360°
  • Vitesse bridée à 7 km/h
  • Verrouillage des roues et du coffre
  • Support pour tapis d’isolation électrique
  • Panneau solaire
  • Porte-casque et porte-parapluie
  • Parle et cligne des yeux

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 24/05/2019 09:17

je me méfie, au départ on fait toujours miroiter que c' est pour soulager l' humain , mais au final on constate surtout que ça supprime des emplois

Bernie 24/05/2019 17:16

Là il ne s'agit pas de remplacer l'humain, mais bien de le soulager.