Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Teo Hernandez, Fragments dispersés de mémoire et de rêve

Le Centre Pompidou, en partenariat avec l’Institut culturel du Mexique, présente la première exposition d’envergure consacrée en France au cinéaste mexicain Teo Hernandez (Ciudad Hidalgo, 1939 – Paris, 1992).

Crédits : Centre Pompidou-MNAM/CCI-Bibliothèque Kandinsky-Fonds Teo Hernandez
Crédits : Centre Pompidou-MNAM/CCI-Bibliothèque Kandinsky-Fonds Teo Hernandez

Teo Hernandez : "Fragments dispersés de mémoire et de rêve"

« Teo Hernandez, Fragments dispersés de mémoire et de rêve » propose un portrait du cinéaste en collectionneur à partir de ses films et de ses archives personnelles.

L’exposition réunit un vaste ensemble de documents originaux de l’artiste (textes, photographies, documentation et artefacts divers) en lien avec plusieurs de ses films, des plus emblématiques aux plus confidentiels.

Ce corpus de textes et d’images issu de diverses périodes de sa production, s’étend sur trois décennies (1960 à 1990). Il permet de découvrir une œuvre aux multiples facettes où le travail d’écriture et de documentation est indissociable du projet cinématographique. Dans un parcours à la fois chronologique et thématique, l’exposition donne à voir le processus de création du cinéaste dont les thèmes de l’écriture de soi et du métissage sont les fils conducteurs.

Cette exposition représente l’aboutissement d’un projet de recherche mené depuis plusieurs années dans les collections du Musée national d’art moderne. Elle a pu se concrétiser grâce au travail de sauvegarde numérique de la totalité des films du cinéaste entrepris par le Service cinéma depuis plusieurs années.

Elle a enfin bénéficié d’un nouvel essor grâce à l’arrivée récente d’un complément du fonds d’archives Teo Hernandez venu enrichir la donation initiale faite par Michel Nedjar en 2000 à la bibliothèque Kandinsky et grâce à la mise en ligne de l’instrument de recherche accessible sur son portail internet.

 

« Teo Hernandez, Fragments dispersés de mémoire et de rêve »

Commissaires : Natalia Klanchar et Alexis Constantin (MNAM/CCI. Centre Pompidou)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article