Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Formation à la médecine de catastrophe

L’apparition de scènes de guerre dans notre quotidien nécessitait non seulement l'adaptation des forces de sécurité mais aussi une formation complémentaire au niveau des secours civils. L’expertise militaire dans le sauvetage au combat est une référence éprouvée sur les théâtres d’opérations extérieures (OPEX). Le Service de santé des armées se devait de participer à l’effort national face aux nouvelles menaces et propose depuis 2016 sur la région Occitanie-Nouvelle Aquitaine un module de formation au profit des professionnels de santé exposé aux risques terroristes. module de médecine militaire les 20 et 21 mars 2019 à Toulouse.

2019 programme module militaire-sante

Capacité de médecine de catastrophe et diplôme universitaire des soignants en désastres sanitaires

L’approche du  Service de Santé des Armées  en théâtre Militaire et d’attentat

Ce module militaire de haut niveau, placé sous l’égide de l’école du Val de Grace, a été monté en collaboration avec le SAMU31, les Urgences du CHU, la faculté de médecine, les conseils de l’ordre, la 11ème brigade parachutiste et le 11ème Centre Médical des Armées de Toulouse. Afin que les praticiens de l’Urgence puissent bénéficier rapidement de ce transfert d’expertise, il a été décidé d’intégrer ce module de médecine militaire aux formations hospitalo-universitaires renommées du Samu31.

Cette démarche pragmatique face à l’urgence de la situation a été salué par le Directeur central du service de Santé des Armées (Lettre de Félicitation du MGA JM Debonnes) en 2017 et le Prix de Lien « armée Nation » 2018 du CIDAN remis par le Président de l’assemblée nationale (Mr de Rugy) à l’Hôtel de Lassay. Ce qui est aussi remarquable, c’est le pilotage de cette démarche par les reservistes militaires du service de santé de la Région Occitanie (ARROSSA/UNaRéFSSA/GORSSA).

En effet les réservistes, engagés auprès de nos armées, participent activement à ce « travailler ensemble » face aux menaces terroristes qui menacent nos familles. Ils sont au point d’équilibre du lien armée nation. Ainsi, par leur connaissance des expertises militaires, ils peuvent répondre efficacement aux besoins de la nation face à ces actes de guerre. De nombreux réservistes européens sont aussi présents lors de ces formations (Allemands, Belges, Espagnols,…) car la menace est malheureusement globale.

C’est pour cela qu’un congrès de porté Européenne (« journées nationales d’instruction du GORSSA) a été organisé en mai 2018 à Toulouse. Congrès permettant à toutes les équipes européennes, ayant eu à gérer les attentats, de travailler ensemble autour de la méthode originale du lien armée nation mise en pratique sur la Région Occitanie. Ce congrès fut un succès remarquable qui fit prendre réalité à cette conscience européenne face à une menace commune.

Les collaborations mises en place lors de ce forum Européen autour des nouvelles menaces correspondent véritablement à une aspiration des états mais aussi des citoyens européens. Les associations de réservistes de la région Occitanie, qui ont organisées ce congrès Européen, ont été récompensées par le Prix Européen Civisme Sécurité et Défense de l’ESDA 2018 et de la médaille du Président de la République Mr E Macron, remis à Berlin lors du 17ème congrès de Sécurité et Défense. C’est dans ce contexte que nous travaillons sur le terrain les 20 et 21 mars prochain et que nous vous y convions.

 

La capacité de medecine de catastrophe et le diplôme universitaire des soignants en désastres sanitaires du SAMU31

La capacité de medecine de catastrophe et le diplôme universitaire des soignants en désastres sanitaires du SAMU31 sont des enseignements référents dans la Formation des Médecins et des infirmiers de l’urgence de la région Occitanie.

Ce module militaire est animé par des enseignants référents : de l’école du Val de Grâce, de l’Hôpital d’Instruction des Armées Robert Piqué de Bordeaux, de l’institut de Recherche Biomédicale des Armées et du 11ème centre médical des armées de Toulouse. Cet enseignement met maintenant à disposition de tous les intervenants de l’urgence régionale un complément de formation indispensable sur le sauvetage au combat adapté aux nouvelles menaces.

En 2016-2017 s’est déroulé le premier module de Médecine militaire de la capacité de medecine de Catastrophe avec un succès remarquable montrant l’inquiétude de la Nation.

2017-2018 a été marqué par un plus grand engagement des participants et la venue de participants étrangers.

En 2018-2019 nous vous proposons une proximité avec les militaires encore plus grande lors des exercices.

 

Programme

Première journée

La première journée de conférences du 20 mars 2019, se déroulera au 1er RTP (quartier du Colonel Edme, route de Seysses, Cugnaux) en présence des autorités militaires de la 11ème BP et du 11ème CMA. Cette première journée fera le point sur ces nouvelles blessures et sur l’approche du SSA dans la prise en charge du blessé de guerre et d’attentat.

 

Deuxième journée

La deuxième journée du 21 mars 2019, se déroulera en extérieur sur l’emprise du 1er RTP de Cugnaux. En matinée des ateliers pratiques (sous tentes) seront organisés par le 11ème CMA de Toulouse.

Ces ateliers « thématiques » reprendront le triage militaire, le « SAFE MARCHE RYAN », la manipulation du Materiel militaire et l’apprentissage des gestes qui sauvent sous le feu. Au cours d’un repas sur le terrain , les stagiaires découvriront les rations de combats. Puis une démonstration de sauvetage au combat fera appel à un groupe Militaire du CMA pris sous le feu avec leurs véhicules blindés. Un groupe de combat se faisant prendre à partie par des éléments hostiles.

Nous verrons la méthode militaire pour prendre en charge les blessés et leur évacuation sous le feu. Ces démonstrations sont particulièrement impressionnantes et font prendre conscience de cette médecine qui vise à sauver le maximum de blessés dans un milieu hostile.

La mise en place de ce module militaire sur le sauvetage au combat sur Toulouse correspond tout à fait à l’effort des armées pour contribuer par son expertise à la formation des praticiens civils de l’urgence.

L’intégration à une Formation universitaire réputée comme l’est la capacité de Médecine de catastrophe du SAMU31 permet de positionner l’armée comme un acteur majeur de l’effort national face aux nouvelles menaces sur le territoire.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article