Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Rendez-vous aux musées départementaux de Moulins-sur-Allier

Deux expositions sont à découvrir aux musées départementaux de Moulins-sur-Allier, l’exposition consacrée à Marcellin Desboutin au musée Anne-de-Beaujeu (l’œuvre de Degas reste au musée!), et l’exposition « Traits animés » au musée de l’Illustration Jeunesse de Moulins.

Musées départementaux de Moulins-sur-Allier

Le musée Anne-de-Beaujeu

L’œuvre de Degas reste au musée!

Pour l’exposition consacrée à Marcellin Desboutin, un portrait de l’artiste par Edgar Degas a été prêté par le musée d’Orsay… mais uniquement pour quatre mois.

Le tableau devait donc repartir en février, au milieu des vacances scolaires. Constatant la qualité de l’exposition, largement plébiscitée par le public et les critiques, le musée d’Orsay a décidé de faire une entorse à ses habitudes en laissant ce chef-d’œuvre à Moulins jusqu’à la fin de l’exposition, en septembre.

Edgar Degas, Portrait du graveur Desboutin et du graveur Lepic, Huile sur toile, entre 1876 et 1877, 71 x 81 cm, Paris, musée d’Orsay, RF2209
Edgar Degas, Portrait du graveur Desboutin et du graveur Lepic, Huile sur toile, entre 1876 et 1877, 71 x 81 cm, Paris, musée d’Orsay, RF2209

 

Une collection de référence et des prêts exceptionnels.

Marcellin Desboutin, natif de l’Allier, a de son vivant offert un autoportrait au musée. Par la suite, les conservateurs successifs ont tenu à enrichir ce fonds qui atteint aujourd’hui 103 œuvres (peintures, estampes, dessins et photographies).

Le temps de l’exposition, cet ensemble sera rejoint par une centaine d’œuvres prêtées par de grands musées et des collectionneurs privés.

 

Une vie romanesque, une œuvre prolifique, un talent à redécouvrir.

Aujourd’hui, Marcellin Desboutin est avant tout connu par les portraits que firent de lui Edgar Degas et Edouard Manet . Homme de grande culture, admirateur de Rembrandt, ouvert aux courants artistiques modernes, peintre-poète autant que peintre-graveur, Desboutin apparaît comme un artiste de contrastes, insaisissable et singulier.

Cette rétrospective se propose de mieux cerner le parcours atypique d’un artiste né dans le Bourbonnais, vivant en grand seigneur à Florence puis, ruiné, devenant un artiste incontournable de la Bohème parisienne.

Étroitement mêlé au jeune courant impressionniste, il reste néanmoins à l’écart de leurs recherches et conserve un style qui lui est propre dans une technique de gravure, la pointe sèche, dont il devient le maître incontesté.

 

Une exposition et… bien d’autres choses !

Dans la lignée de nos précédentes manifestations, cette exposition comportera un « parcours enfant » (dessin animé, écran tactile, manipulations…). Un ouvrage (en coédition avec Faton) et un programme culturel varié (visites commentées, cycle de conférences, ciné-conférence, visites musicales et concerts, ateliers de gravure…) permettront aux curieux et aux amateurs de prolonger leur rencontre avec Marcellin Desboutin.

Exposition jusqu'au 15 septembre 2019.

 

Le musée de l'illustration jeunesse

La prochaine exposition "Traits animés"

Qui n’a jamais souhaité découvrir les coulisses d’un film d’animation ?

Comprendre comment s’anime une image ?

Quelles sont les différentes étapes de réalisation d’un court métrage ?

Quelles sont les techniques utilisées (papiers ou tissus découpés, illustrations, végétaux, objets en volume, pâte à modeler…) ?

Quels sont les métiers de l’animation (scénariste, responsable des dialogues, des recherches graphiques, chef décorateur, monteur, directeur du son…) ?

Samuel Ribeyron, décor pour Le Printemps de Mélie, production Folimage ©DR Folimage
Samuel Ribeyron, décor pour Le Printemps de Mélie, production Folimage ©DR Folimage

Cette exposition interroge le lien entre le trait, sa force de représentation et l’illusion que permet l’animation, la façon dont une histoire dessinée prend vie et comment elle invite le spectateur à y croire.

Le dessin et l’animation sont étroitement liés, comme en témoigne Fantasmagorie, le premier dessin animé de l’histoire, réalisé par Emile Cohl, mettant en scène son coup de crayon créateur qui s’anime sous nos yeux.
L’école Emile Cohl, à Lyon, qui forme des dessinateurs de haut niveau et dont le credo est « le talent, ça s’apprend », et le studio de Folimage à la Cartoucherie de Bourg lès-Valence, entretiennent, depuis leur création, une relation de créativité et d’échange. Le lien entre les deux structures existe depuis l’époque où son fondateur, Jacques Rémy Girerd, était professeur à Emile Cohl. Nombreux sont les étudiants à venir apporter leur savoir créer et innover au studio Folimage.

C’est cette relation créative qui a inspiré l’exposition présentée aujourd’hui, mettant en valeur le travail de dix réalisateurs.

Où mieux qu’au musée de l’illustration jeunesse, à Moulins, rendre compte de cette belle aventure ?

L’exposition explore les univers de dix artistes : Gaël Brisou, Loïc Bruyère, Benoît Chieux, Alain Gagnol & Jean-Loup Felicioli, Jacques-Rémy Girerd Sylvie Léonard, Damien Louche-Pélissier, Jean-Charles Mbotti Malolo, Laurent Pouvaret, Samuel Ribeyron. Il est temps de voir ou revoir certains de leurs films, parmi lesquels Mia et le Migou, L’enfant au grelot, ou Tante Hilda et d’entrer en plein coeur de ces réalisations.
Différents procédés du précinéma sont également présentés et permettent une immersion dans l’univers du cinéma d’animation, grâce notamment à des prêts consentis par les Musées d’Annecy.

Depuis la nuit des temps, l’homme suppose que tout peut s’animer, et ne demande qu’à être emporté par cette magie. Alors, laissez-vous tenter…

Exposition du 15 février au 15 juin 2019.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

London Caller 27/01/2019 21:32

Today's rainy day so I went to see a special exhibition about Lorenzo Lotto.
So many of his paintings were purchased by USA, most still in Italy.
But it was good to see them all in London, furthermore it was free.

Bernie 28/01/2019 17:42

Thanks for this information

jill bill 27/01/2019 19:51

Ah oui, il n'y a pas une peinture mais des peintres, tout comme des décorateurs, chacun ses style et inspiration ;-)

Bernie 28/01/2019 17:42

exactement

dom 27/01/2019 08:15

Certainement très intéressant à voir ...
Bon dimanche, gris et morose ...
Avec un vent à décorner les boeufs !

Bernie 27/01/2019 18:10

Deux magnifiques expositions

trublion 27/01/2019 07:29

le succès sera au rendez vous !
Bon dimanche Bernie

Bernie 27/01/2019 18:10

Les visiteurs vont être nombreux.