Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Enquête 1er emploi EMLV : des chiffres en hausse sur tous les indicateurs

L'enquête annuelle réalisée auprès des anciens de la promotion 2017 de l'EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) sur leur premier emploi, révèle que la majorité des chiffres clés sont en augmentation par rapport à l'année dernière.

enquete emlv premier emploi

 

Enquête premier emploi EMLV 2018

L'enquête premier emploi EMLV 2018 a été menée auprès des jeunes diplômés de la promotion 2017 six mois après l'obtention de leur diplôme d'école de commerce, avec un taux de réponse de 91%.
Cette année, les salaires d'embauche sont encore en hausse : salaire moyen annuel brut de 40 200 € v/s 37 500 € en 2017 et 36 500 € en 2016.

Cette progression s'explique notamment par l'attractivité des métiers financiers et commerciaux où les diplômés de l'EMLV sont de plus en plus présents.

Le salaire le plus haut s'élève à 93 400 € !

85% ont la responsabilité d'un projet (v/s 78% en 2017 & 2016) et 72% celle d'un budget (v/s 64% en 2017 et 57% en 2016).
Si 84% des jeunes diplômés travaillent en Ile de France, ils sont 14% à l'étranger. Parmi les diplômés en poste, 84% utilisent quotidiennement ou souvent la langue anglaise (v/s 64% en 2017 et 57% en 2016).

situations diplomés emlv

 

La durée de recherche d'un emploi s'est raccourcie : 96% des étudiants signent un contrat moins de 4 mois après leur sortie d'école (v/s 93% en 2017 et en 2016).

Ils sont toujours plus nombreux qu'en 2017 à décrocher un job avant leur diplôme (48% v/s 41%) et 35% en moins de 2 mois.

duree recherche emploi emlv

 

On note également, l'importance des réseaux (anciens & réseaux sociaux) dans l'origine du 1er emploi (33%). Le stage de fin d'étude et l'alternance comptant pour 39%.

secteurs activite emlv

 

Les fonctions financières et commerciales (respectivement 31% et 21%) tirent les salaires vers le haut.
 
« La plupart de nos diplômés ont la chance de pouvoir exercer rapidement le métier auquel ils aspiraient dans l'entreprise de leur choix. C'est pour nous une grande satisfaction de constater que les sociétés sont de plus en plus séduites par les formations - hard et soft skills – que nos étudiants ont reçues » précise Sébastien Tran, Directeur de l'EMLV.

 

EXEMPLES DE POSTES

Social Media Manager / Accor Hotels
Gestionnaire Financement Structuré /Crédit Agricole
Auditeur Financier / Deloitte
Chef de projet digital & CRM / HighCo
Growth Hacker / Meet Harmony (Barcelone)
Data analyst / Solocal group
Trésorier / Areva
Financial Consultant / KPMG
Auditeur financier / Mazars
Responsable de clientèle particuliers / Bred
Ingénieur d'affaires dans les métiers IT finance / Altran
Inspecteur Commercial / Axa
HQ Cost Controller / OGILVY & MATHER EMEA
Equity research / Rothschild
Trader Precision Marketing / Publicis
Chargée des ressources humaines / Sopra Steria
Analytical Support DoubleClick Bid manager at Google / Accenture (Dublin)
Global PR & Media Officer / Atos
Analyste Risques de Crédit / BNP Paribas
Analyst Business Revenue Management / Disneyland Paris
Fund Accountant / Bi-Invest Advisors
Analyste financier / BNP Paribas (New York)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

missfujii. 14/11/2018 08:02

Je ne me fait pas de soucis pour eux, mais pour les non diplômés...

trublion 11/11/2018 06:44

le moins qu' on puisse dire c' est que c' est encourageant

Bernie 11/11/2018 18:28

C'est du positif, et nous en avons besoin