Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

À fleur de peau - James Barnaby

À fleur de peau un thriller psychologique haletant, avec tous les ressorts du genre : suspense, mystères, tension, rebondissement final. En précommande sur tous les sites en ligne, broché chez De Borée/Marge noire et en version numérique sur toutes les plateformes au prix de 4,99€, pour une publication le 18 octobre prochain.

A fleur de peau - Visuel jaquette

 

À fleur de peau

Un thriller psychologique haletant

Jane a 19 ans. Étudiante brillante à l’université du Wisconsin, aux États-Unis, elle souffre de troubles psychologiques peu courants depuis une fugue inexpliquée il y a huit ans, où elle avait disparu durant un mois. Sans raison, elle se projette en imagination dans des scènes angoissantes de dessins animés de Walt Disney, perd conscience et ne s’éveille que plusieurs heures plus tard, souvent dans un lieu différent et ayant perdu la mémoire de ce qu’elle a pu faire entretemps.

 

À la veille des vacances d’été, alors qu’elle s’apprête à retrouver sa mère Janine, propriétaire de galeries d’art, et son beau-père Richard Holstein, membre d’un parti politique écologiste de gauche briguant un poste de sénateur, dans leur chalet de Madison, au bord du lac Mendota, elle fait une nouvelle « fugue temporelle ».

 

Janine a divorcé du père de Jane, George McLeone, courtier à la Bourse des valeurs agricoles de Chicago. Obligée de se rendre en urgence à Chicago pour son travail, elle laisse Jane avec Richard. Cet après-midi-là, celui-ci organise une partie de pêche sur le lac avec trois amies d’enfance de Jane, Vanessa, Virginie et Catherine.

Ils passent une soirée tranquille à disputer une partie d’échec, mais Jane est à nouveau sujette à une vision perturbante et s’éveille en sursaut au milieu de la nuit. Elle n’est plus dans sa chambre mais dans celle de son beau-père qui gît devant elle, baignant dans une mare de sang. Persuadée qu’elle vient d’assassiner Richard, elle appelle la police. Elle est arrêtée avant d’être déférée devant le juge de la Cour criminelle qui, à cause de son état mental, la place en observation dans un hôpital psychiatrique.

 

Pour le procureur du comté et la police de Madison, l’affaire est claire : Jane a commis ce crime odieux dans un état de folie. Elle mérite soit la prison, soit l’internement à vie. Ce n’est pas l’avis de Joseph Sleuth, agent spécial local du FBI, rebelle et marginal, qui penche plutôt pour un assassinat politique maquillé en crime de famille.

Car Richard avait de nombreux ennemis, notamment à la Bourse des valeurs agricoles de Chicago, avec ses puissants lobbies. Il n’est pas en charge de l’affaire mais décide de mener l’enquête de son côté. Il se prend d’amitié pour Janine et veut tout faire pour faire libérer Jane en trouvant les véritables coupables.

 

Le psychiatre chargé d’établir le diagnostic de l’état mental de Jane est dépassé par la complexité de son cas et décide de faire appel à un spécialiste de l’hypnose, Michaël Eckhart. Ce dernier relève le défi et réussit de pénétrer la psyché de Jane afin de comprendre ce qu’il lui est arrivé huit ans plus tôt et la raison pour laquelle elle est si angoissée par les films de Walt Disney. Peu à peu, Jane retrouve la mémoire...

 

James Barnaby

James Barnaby, de son vrai nom Édouard Brasey est un romancier, essayiste, scénariste et conteur français né le 25 mars 1954 à Marseille. Après une dizaine d'années de journalisme d'investigation, notamment à Lire et L'Expansion, il se consacre à l’écriture en commençant par des essais.

Auteur de 80 ouvrages, il s'est spécialisé un temps dans les thèmes de l'ésotérisme, des contes, des légendes et de la fantasy, obtenant un prix Imaginales en 2006 pour La Petite Encyclopédie du merveilleux, et un prix Merlin en 2009, avec La Malédiction de l'anneau.

Il est désormais essentiellement romancier, notamment chez Calmann-Lévy, les Éditions De Borée et France Loisirs. Son thriller historico-ésotérique, Le Dernier Pape et la Prophétie de Pierre, anticipe la renonciation de Benoît XVI.

(Source wiki)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mimi 07/10/2018 15:13

Mince alors, si j’avais su que les films de Walt Disney pouvaient créer des dommages collatéraux, je les aurais regarder avec plus de circonspection. Alors, c’est la faite à Bamby ?

Bernie 11/10/2018 14:15

peut-être...