Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Exposition - Pleins feux sur Najia Mehadji

Présentée jusqu’au 4 novembre au Musée d'art moderne de Céret, l’exposition « La trace et le souffle » est un rendez-vous important pour apprécier la vitalité artistique qui anime Najia Mehadji, le parcours singulier d’une femme artiste, ayant construit son œuvre en toute liberté et indépendance.

VISUEL-EXPO-NAJIA-MEHADJI-MUSEE-ART-MODERNE

Pleins feux sur Najia Mehadji

Depuis le 30 juin 2018, « La trace et le souffle » met en lumière le parcours de l’artiste franco-marocaine et suit son cheminement artistique entre Orient et Occident, entre recherche picturale et symbolique. L’exposition accueille chaque jour toujours plus de visiteurs. Une fréquentation importante qui se ressent notamment par le nombre de vues du film réalisé par Brigitte Huault-Delannoy diffusé dans l'auditorium du musée : plus de 20 000 !

A l’occasion de la rétrospective de l’œuvre de l'artiste Najia Mehadji au Musée d’art moderne de Céret, un ouvrage/catalogue a été réalisé sous la direction de Somogy éditions d’art pour accompagner l’exposition.

A côté d’une introduction et d’un large entretien avec l’artiste réalisés par Nathalie Galissot, les auteurs du catalogue – Pascal Amel, Christine Buci-Glucksmann, Mohamed Rachdi –, transmettent leur vision du parcours de l’artiste et de ses oeuvres dans des textes vibrants d’émotion rédigés spécialement pour le catalogue.

 

A partir du 25 septembre, la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca présente la deuxième exposition personnelle de Najia Mehadji. Jusqu’au 27 octobre, « L’invention du geste » célèbre son travail avec une sélection d’oeuvres tirées des séries Touche, Gnawa Soul, Vague et Chute.

 

« ‘L’invention du geste’, titre de cette exposition, désigne bien la source de l’art de Najia Mehadji. Pendant plusieurs années, concentré, maîtrisé, appuyé, le geste s’est appliqué avec force sur la toile pour la réalisation des peintures au stick à l’huile » analyse Nathalie Galissot, directrice du Musée d’art moderne de Céret à propos de l’exposition.

 

Najia Mehadji participe également à l’exposition collective « Un oeil ouvert sur le monde arabe » présentée à l’Institut du monde arabe jusqu’au 9 janvier 2019.

 

Exposition La trace et le souffle

L’exposition réunit une cinquantaine de toiles, provenant de collections publiques et privées, et une centaine d’œuvres graphiques. En contrepoint, des œuvres historiques, provenant notamment du musée d’Orsay, de l’Institut du monde arabe et du musée des Arts décoratifs, soulignent l’universalité des sources d’inspiration de l’artiste.
L'exposition s'inscrit dans l’intérêt du Musée d’art moderne de Céret pour les artistes des cultures méditerranéennes, et est un nouvel hommage aux femmes artistes, après le succès de l'exposition Vieira da Silva organisée au musée en 2016.

 

Vue de l’exposition « La trace et le souffle » au Musée d’art moderne de Céret © Robin Townsend
Vue de l’exposition « La trace et le souffle » au Musée d’art moderne de Céret © Robin Townsend

Nathalie Galissot, directrice du Musée d’art moderne de Céret, se confie sur son choix d'une exposition rétrospective dès les premières pages du catalogue de l’exposition : « Découvrir le travail de Najia Mehadji, connaitre ses sources d’inspiration, parcourir les différentes techniques et thématiques qui composent une oeuvre dont cette rétrospective a l’ambition d’être le reflet le plus complet possible, constitue une expérience d’une grande intensité visuelle, esthétique, philosophique, personnelle, intérieure. »

 

L’exposition sera présentée au printemps 2019 à la Villa des Arts de Rabat et à la Villa des Arts de Casablanca, deux lieux d’exposition sous l’égide de la Fondation Ona, dont le but est de contribuer au rayonnement international de la culture marocaine et de favoriser le rapprochement entre les peuples à travers la diversité culturelle.

 

Najia Mehadji

Najia Mehadji vit et travaille entre Paris et Essaouira. Elle puise dans sa double culture des thèmes choisis pour leur universalité et leur symbolique : l’architecture de la coupole qui unit les cultures, les fleurs de pivoine et de grenade, la danse des derviches ou plus récemment des Gnaouas pour la tradition orientale, le mouvement des drapés du Greco, de la danse de Loïe Fuller, de la Valse de Camille Claudel pour le versant occidental.

Najia Mehadji utilise des médiums aussi divers que la sanguine, la craie, la gouache, l’aquarelle, le graphite, la peinture acrylique ou encore le stick à l’huile.

Elle emploie des papiers de différents formats et pratique également le mode du collage. Plusieurs registres thématiques parcourent l’oeuvre de l’artiste, qu’elle a développés au gré de ses pérégrinations artistiques : l’architecture, le végétal et la danse, mais elle aime à se définir à travers une ligne continue, qui poursuit sa mélodie d’une création à l’autre.

 

Informations pratiques

Musée d'art moderne de Céret
Établissement Public de Coopération Culturelle
8, boulevard Maréchal Joffre – BP 60413 - 66403 Céret

Horaires d’ouverture :
Ouvert tous les jours de 10h à 19h jusqu’au 30 septembre
À partir du 1er octobre : ouvert tous les jours de 10 h à 17 h, fermé le lundi

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jill bill 14/09/2018 18:38

Merci pour la vidéo qui nous montre l'artiste dans ses oeuvres, artiste que je découvre....

Bernie 16/09/2018 18:04

Elle aide beaucoup à la découverte