Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Quand je dis non, c’est non. Enfin, je le prétends

Non, précisons : je dis que j’ai un faible pour la gent féminine. C’est tout ce que je dis. Non Une micro-fiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer" et de "Vieux démons".

femme terrasse rose

 

NON

Quand je dis non, c’est non. Enfin, je le prétends. Il y a toujours derrière mes non un petit oui obscur qui voudrait exister.

Pourquoi ?

Ainsi, avec les femmes, je ne sais leur dire non. Elles peuvent me demander ce qu’elles veulent. Je fonds quand elles m’adressent la parole.

Ou même pas : un sourire d’elles me harponne. Ou simplement un mot. Ah, un mot enrobé par une bouche de femme !

Voilà qui me confond !

Je ne devrais bien sûr le dire, mais je le dis.

Non, précisons : je dis que j’ai un faible pour la gent féminine. C’est tout ce que je dis.

Je peux très bien me montrer intraitable avec elle.

Mais si !

J’ai failli tuer l’une parce qu’elle m’avait trompé. Si je ne l’ai pas fait, c’est parce qu’elle a dit oui devant le maire. Pas avec moi, c’est vrai.

 C’était avec mon fils.

Depuis, je la regarde comme une femme – je veux dire une femme à qui je peux dire non.

Du coup, j’ai demandé à mon fiston s’il était heureux.

Il m’a dit non, mais je sais bien que sous ce non se cache un zeste de bonheur. On ne peut être totalement heureux ou malheureux.

Une chose demeure : si ma belle-fille me demandait de la débarrasser du cadavre de sa vie, je dirais non, mille fois non.

yves carcgon auteur romancier

Non Une micro-fiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer" et de "Vieux démons".

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

celine 14/08/2018 05:26

merci, j'aime beaucoup, c'est truculent à souhait ce texte...

Bernie 14/08/2018 14:06

Yves a une plume truculente

Gagaie 10/08/2018 15:38

Je ne connaissais pas cet auteur. Pourtant, j'aime lire.
Merci pour la découverte, bon weekend.

Bernie 11/08/2018 16:26

Bonne lecture.

Mimi 10/08/2018 14:27

Ça me rappelle une chanson : tu veux ou tu veux pas ? C’est comme ci c’est comme ça...

Bernie 11/08/2018 16:26

ah oui je m'en souviens

trublion 10/08/2018 07:27

Les femmes sont des fleurs, mais il y en a avec des épines, ou un parfum mortel !
Bonne journée Bernie

Bernie 11/08/2018 16:25

le piquant de l'amour