Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Go On : un premier titre pour découvrir Tom Leeb

Go On, voilà le premier titre qui met en lumière le talent musical de Tom Leeb qui d'emblée montre son univers de songwriter aux influences folk (Ben Howard, Bon Iver, Matt Corby...). Tom Leeb aime les couplets chantants et les refrains entêtants. Sa musique, dépouillée, vise au cœur, et dévoile une profondeur qui risque d'en surprendre plus d'un.

Tom Leeb

Tom Leeb

Go On 1er Ep

Tom Leeb n’a pas trente ans, et il court les scènes comme les planches, jonglant avec les casquettes d’acteur, de comique et désormais de compositeur, sans se préoccuper des qu’en-dira-t-on. Il a décidé de ralentir le tempo dans un premier E.P. prévu pour le 21 septembre, dans lequel il se livre sans faux-semblants.

Sur Youtube, un de ses premiers titres, Are We Too Late cumule déjà plus de 12 millions de vues, preuve que sa musique peut séduire et toucher un vaste public de par le monde.

Aujourd'hui, on découvre la vidéo de Go On, un titre comme un mantra, qui lance la carrière de compositeur de Tom Leeb, et annonce le Ep pour après l'été. Go On !

Disponible le 21/09 chez Roy Music

tom leeb ep go on

 

Un blues-rock léché qui tire vers la pop

Sa musique est organique, chauffée aux cordes sensibles des guitares acoustiques et des six-cordes saturées, à mille lieues des bidouilles et des modes électro. Tom Leeb verse dans le blues-rock léché qui tire vers la pop, aux arrangements de cordes et de synthés sobres mais fouillés. Un rock mélodieux et populaire dans la lignée de son idole John Mayer, dont « la musique universelle, qui prend aux tripes » l’incita à composer ses propres hymnes.

Tom aime les couplets chantants et les refrains entêtants («How Long» et «Swear»), plutôt melody maker que bad boy brûleur de riffs. Pas question de prendre la pose : «Je ne suis pas un rockeur pur jus, j’aime le côté propre et esthétique des productions, à l’image des musiques de film dont je suis un grand fan
Pas d’orchestre grandiloquent sur ce premier projet, le storyteller a opté pour la mise à nu en mettant sa voix au premier plan, plein fer, sans filtre ni mélopées forcées : «Je voulais dévoiler une autre facette de ma personnalité, une nouvelle étape de mon parcours artistique, sans jamais m’éloigner de l’authenticité. A l’image du titre «How Long», qui parle de la patience et de la perception du temps, ce projet se veut intemporel, il n’a ni unité de temps ni de lieu

Des émotions à fleur de peau pour des chansons universelles. Tom raconte en filigrane un amour contrarié par la distance. En tant qu'artiste, il ne jure que par les élans du coeur, évoque au chapitre des influences les Ben Howard, Bon Iver, Matt Corby, mais aussi quelques jazzmen (Frank Sinatra, Gene Harris, Jamie Cullum), lorgnant la côte Est américaine, dans le sillon d’un père féru de la blue note. L’un au swing, l’autre au groove. Ces deux-là se ressemblent, deux frenchies vagabonds, toujours à l’aise dans leurs baskets quels que soient les arts appliqués.

Pour Tom, il était hors de question de se cacher derrière un nom de scène, de taire ce père dont il est «fier». Chez les Leeb, on juge sur pièces. D’ailleurs, les carrefours lui font bien moins peur que les chemins balisés.
A 18 ans, il part vivre à New York pour étudier le théâtre et le cinéma. C’est là, downtown Manhattan, qu’il commence à taquiner la guitare qu’un ami lui prête et que la musique prend corps. Depuis, il a tourné dans plusieurs séries et films, fait du one-man-show, du stand up et monté un duo comique (Kevin & Tom, «des Laurel et Hardy modernes sous l’emprise d’un gaz hilarant saupoudré d’amphétamines»).
Tom le touche-à-tout écume les scènes en se moquant royalement des chapelles, faisant le grand écart entre sketchs hilarants et ballades mélancoliques, traits d’esprit et tripes en dehors. Le labo Leeb. «Dans la musique, je suis dans le registre de la poésie, mon côté un peu plus sombre ; dans le stand up, je m’inscris dans l’humour, l’explosion. Cela n’a rien d’antinomique. Pourquoi vouloir toujours tout séparer, diviser ? Limiter sa palette d’émotions ? ».

Tom Leeb - Go On (Live Acoustic Version)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

London Caller 01/05/2018 22:11

I have seen some buskers playing like this in London.
But I prefer this version.

Bernie 02/05/2018 18:40

Thank you for Tom

ZALMA 01/05/2018 13:26

Très joli, une belle découverte de ce jeune et original talent !

Bernie 01/05/2018 18:12

oui une très belle découverte

missfujii. 01/05/2018 11:31

Excellente cette version acoustique et live, j'adore super musicien et chanteur

Bernie 01/05/2018 18:12

Je suis fans des versions acoustiques, et celle -ci est je la trouve aussi géniale

Kévin 01/05/2018 08:37

Bonjour Bernie
J'aime beaucoup cet artiste.
@mitié

Bernie 01/05/2018 18:12

moi aussi, il a beaucoup de talent

trublion 01/05/2018 08:05

Un style bien particulier, mais bien plaisant à entendre !
Bon premier mai Bernie