Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Comment se préserver face à un ‘faux-tographe’

Voilà, vous y êtes. C’est le D Day, à savoir le jour de votre séance de pose avec le Grand Anatole, photographe renommé dont les images vous font baver d’envie depuis deux ans. Mais… A peine arrivée sur le set, vous ne tardez pas à prendre conscience qu’Anatole vous considère d’un œil torve, limite vicieux…

virginie vanos femme blonde hommes inde
© Virginie Vanos

Comment se préserver face à un « faux-tographe » en évitant tout esclandre et toute violence physique ?

C’est presque un rêve que vous réalisez : se faire immortaliser par l’objectif d’Anatole, c’est pour tous les modèles, vous inclus, comme rentrer au Panthéon, à l’Académie française, faire la une du 20h et la couverture de Vogue en même temps.

Vous avez passé un temps fou à vous épiler, vous vous êtes explosé 200 points noirs, vous vous êtes fait la totale « gommage, peeling, masque et  tutti quanti », sans parler des quelques mèches couleur miel que vous avez payé à prix d’or chez Zouzou Coiffure (vous avez remarqué dans les différents books d’Anatole que ce dernier marquait une nette préférence pour les blondes).

Mais… A peine arrivée sur le set, vous ne tardez pas à prendre conscience qu’Anatole vous considère d’un œil torve, limite vicieux, que vous serez au mieux un tas de viande servant de support au Grand Art du Maître, voire au pire, un stupide objet de fantasmes dont les photos ne seront jamais exposées.

Permettez-moi de vous tirer les oreilles : n’aviez-vous donc pas tiqué quand vous aviez vu sur son site que ses trois modèles fétiches sont Vulvina Putanovska (repérée à 18 ans dans un bordel de Sibérie occidentale), Ana Mia Gerbiskova (qui passe la moitié de l’année à poser et l’autre en HP pour troubles du comportement alimentaire) et Joana Da Poila do Culo (porno star bien connue au Brésil et aux Etats-Unis) ?

Bien sûr que non, vu que vous étiez complètement aveuglée par la beauté incandescente des photos de notre artiste…

Vous vous rendez compte un peu tard que vous ne pouvez pas faire marche arrière, que cette séance sera une véritable avalanche de critiques, voire d’insultes et que vous ne cesserez d’entendre des louanges à l’égard des trois nanas susmentionnées, vous faisant comprendre que vous êtes bien une sous-merde par rapport à ces trois divinités.

Tâchez alors de vous en tirer avec votre meilleure arme : votre rhétorique, votre esprit d’à propos et votre sens de la repartie en abordant lourdement des sujets qui mettent ultra mal à l’aise tous les phallocrates tyranniques, pervers et narcissiques de la planète.

Voici quelques petites astuces dont j’ai usé par le passé, qui m’ont fait passer pour une emmerdeuse de première mais qui m’ont aidée à éviter bien des ennuis.

Monologuez sur vos parents.

Même vous avez passé quarante ans, que vous êtes la maman comblée de deux jeunes ados, jouez à fond la carte de la fille à son Papa et sa Maman. Ne lésinez pas sur les références outrancièrement flatteuses à l’égard de vos géniteurs.

Et dès qu’Anatole tentera vainement changer de sujet, rebondissez et faites feu de tout bois, en répondant à chacun de ses propos par un « Oui, mais ma mère, elle… », ou « Ce n’est pas faux, mais comme dirait mon Papa… ». Débandade anatolienne assurée, au propre comme au figuré.

virginie vanos femme blonde lunettes charme enfant

 

Soyez médicalement immonde.

Retournez le cœur de ce cher artiste avec vos problèmes de santé, vrais ou supposés. Pêle-mêle, voici les termes médicaux que seuls les médecins légistes peuvent entendre sans défaillir : fistule, endométriose, colique lymphocytaire, pyélonéphrite, fécalome, prurit, furoncle, reflux gastrique, poche de pus (à caser où bon vous semble), cystite, pancréatite, abcès.

Soyez créative et si l’inspiration vous manque, n’oubliez pas que le Larousse médical peut devenir un excellent ami.

 

Faites preuve de virilité en racontant vos exploits à la James Bond ou à la Indiana Jones.

Qu’y a-t-il de plus énervant pour un phallo de première qu’une petite nana casse-cou, risque-tout et qui plus est, vaguement blasée ?

Allez-y, racontez tout.

L’accident de bateau au large des Açores où vous vous êtes flingué quatre vertèbres en sauvant des pêcheurs surpris par une averse soudaine. Votre entrevue musclée avec deux mecs du SVR à l’aéroport de Saint-Pétersbourg.  Les trois prises de Krav Maga assenées à ce type qui s’était introduit dans votre salle de douche en plein milieu de désert du Thar.

Vos visites nocturnes des bidonvilles de Banjul, Mexico, Le Caire et Phnom Penh. Cependant, ne surjouez pas, restez relativement modeste, parlez-en comme d’un week-end à Eurodisney. Plus vous resterez dans l’évocation nonchalante, plus Rambo passera pour une poupée Barbie à côté de vous.

 

Enfin, jouez-la « Business Girl ».

A ses yeux, vous n’êtes qu’une moins que rien.

Vous photographier est pour lui presque un acte de charité chrétienne, pour ne pas dire de pitié. Démontrez-lui d’un ton glacial, d’une voix neutre, sans humilité mais aussi sans fanfaronnade que vous n’êtes pas née de la dernière pluie.

Evoquez le cours du dollar néo-zélandais, osez quelques considérations dignes du magazine Trends en doutant de certaines entrées en Bourse et en vantant les vertus des obligations AAA, surtout en devises étrangères.

Plaignez-vous de la double taxation des placements en dollars US. Enfin, risquez-vous à une plaidoirie anti-bitcoins. Pour ce dernier truc, ne vous y lancez que si vous avez quelques notions dans le domaine de la finance. Si tel n’est pas le cas, vous passerez sans nul doute pour une outre à vent, stupide et prétentieuse.

Vous voici maintenant parée à préserver, voire à défendre votre honneur, votre dignité et votre réputation.

Mais la prochaine fois… Soyez plus attentive, prenez vos renseignements, informez-vous sur les références du photographe et si votre instinct vous hurle de vous abstenir…

Ecoutez-le !

lion mer virginie vanos
© Virginie Vanos

Virginie Vanos

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ZALMA 18/05/2018 00:52

J'adore le ton décalé de l'article, plein d'humour :D !

Ensuite, dans la vraie vie, servent également : l'instinct, et un bon coup bien placé, si ça tournait mal... mais on ose espérer que personne n'en arrive là !

Bernie 18/05/2018 17:25

Oui espérons le, mais se préserver c'est mieux.

DorOthée84 17/05/2018 12:21

Oui vraiment se fier à son instinct ! Et toujours demander si on peut venir accompagné(e), si la réponse est non alors il ne faut pas y aller.....

Bernie 17/05/2018 18:32

C'est effectivement une bonne précaution.

trublion 17/05/2018 08:21

c' est un peu du oeil pour oeil, dent pour dent, mensonge contre mensonge !
Bonne journée Bernie

Bernie 17/05/2018 18:31

Pas vraiment, il s'agit de conseils pour une modèle débutante, pour l'aider à se débarrasser d'un faux-topgraphe prédateur...