Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Musée de l'Illustration Jeunesse de Moulins : exposition ‘Vois...lis...voilà!

Le musée de l'Illustration Jeunesse de Moulins présente l'exposition "Vois...lis...voilà!" de Béatrice Poncelet  jusqu'au 17 juin 2018. Voir… Lire… Et comment ne pas oublier ? Voilà peut-être une des questions posées.

Affiche de l’exposition « Vois... lis... voilà ! », musée de l’illustration jeunesse, © Béatrice Poncelet
Affiche de l’exposition « Vois... lis... voilà ! », musée de l’illustration jeunesse, © Béatrice Poncelet

Musée de l'Illustration Jeunesse de Moulins

Exposition « Vois...lis...voilà! »

Béatrice Poncelet est née en Suisse en 1947. Elle a grandi dans un atelier. Peindre et dessiner étaient pour elle l’évidence même. Entourée de livres, de dessins, de gravures et de peintures, elle s’est nourrie d’une certaine forme de culture dite « classique », la littérature et la musique lui sont devenues indispensables.

Elle a étudié à la Kunstgewerbe Schule (Suisse allemande), aux Arts Décoratifs de Genève, à Londres pour la gravure et en Italie pour la tapisserie en volume. Elle a enseigné le dessin en Suisse puis, quelques années, le cinéma d’animation, à l’INA ; elle a créé et dirigé durant presque trente-cinq ans un atelier d’expression graphique à Thorigny sur Marne pour enfants, adolescents et adultes.

Elle a exposé à Paris, Bratislava, Berne, Zurich, Barcelone, Nüremberg, Tokyo…
Depuis 1980, ce sont plus de vingt titres d’elle qui ont été publiés et la parution de deux nouveaux projets est attendue. Ses ouvrages ont été de nombreuses fois récompensés : mention graphique à la prestigieuse Foire internationale du livre de jeunesse de Bologne, prix d’honneur de la Biennale d’illustration de Brastislava, prix Zéphir… Et son travail a fait l’objet de nombreux articles et recherches.
Consacrant près de deux ans à chaque livre, elle compose chaque maquette, unique, comme une partition infiniment réfléchie : texte, typographie, format, choix du papier, etc. Elle utilise diverses techniques : crayon graphite, pastel sec, aquarelle, gouache, photographie, polaroïd retouché, photomontage, photocopie détournée, collage, aérographe, gravure, etc. Tout pour elle doit être pensé, décidé, avec exigence et minutie. Son travail est sans concession.

double page intérieure de Et la gelée, framboise ou cassis ? Béatrice Poncelet, Seuil jeunesse, 2001
double page intérieure de Et la gelée, framboise ou cassis ? Béatrice Poncelet, Seuil jeunesse, 2001

 

Les ouvrages de Béatrice Poncelet posent la question de l’intimité, de la construction de soi, de l’importance des souvenirs et du passé. Elle est attachée au temps qui passe, au cycle des saisons, à celui des générations, à la mémoire, à sa perte, à la question de la transmission…
Ses titres sont riches en nombreuses références, mélangeant les époques, les démarches, les styles. Ses citations sont littéraires, artistiques, picturales : les portraits du Fayoum, Hiroshige, graveur et dessinateur japonais (1797-1858),
le nouveau roman, Benjamin Rabier (1864-1939), le « Journal de Mickey », Samivel (1907-1992), Maurice Sendak (1928 -2012) ou de citations musicales (Mozart, Schubert, etc.). Ils sont aussi faits de références à la mémoire de l’enfance et du jeu (cubes, dominos, Lego, mikados, loto, cartes, damiers…)

Avec cette exposition, le musée de l’illustration jeunesse met en lumière une démarche artistique rare, faite de nombreuses références et notamment à la littérature illustrée jeunesse. La scénographie souligne la façon qu’a Béatrice Poncelet d’utiliser des éléments de mémoire et s’adressera, comme à chaque fois, tant aux enfants qu’aux adultes. Un parcours pédagogique guide les plus jeunes et les visiteurs sont invités à découvrir ses sources d’inspiration, des objets cités, 15 maquettes d’ouvrages et près de 80 œuvres originales prêtées par l’artiste.
Voir… Lire… Et comment ne pas oublier ? Voilà peut-être une des questions posées.

 

L’enjeu cardinal est de proposer, à partir de choix graphiques et  scénographiques, une mise en scène esthétique du travail de Béatrice  Poncelet, en tenant compte plus spécifiquement de la problématique  des publics qui nous est propre : les enseignants et leurs classes, sur le département et la région Auvergne-Rhône-Alpes, les centres de loisirs,  le public des TAP, le public familial, les amateurs de livres pour enfants,  les professionnels, les étudiants des écoles d’art privées et publiques,  les illustrateurs eux-mêmes, les éditeurs, les journalistes spécialisés, les  touristes, les publics à mobilité réduite et publics déficients visuels...

doubles pages intérieures de Cubes, Béatrice Poncelet, Seuil jeunesse, 2003
doubles pages intérieures de Cubes, Béatrice Poncelet, Seuil jeunesse, 2003

 

Le parcours d’exposition commence dès la Cour Voltaire, et se déploie depuis le hall de l’escalier d’honneur jusqu’aux six salles d’exposition, à l’étage de l’Hôtel de Mora.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 04/04/2018 16:36

Un peu loin pour moi, mais c'est un musée à découvrir, sûrement.
Douce et belle soirée, Bernie.

Bernieshoot 04/04/2018 17:28

Une opportunité se présentera peut-être pour que tu passes à Moulins et que tu aies l'opportunité de visiter cette exposition et ce musée.

ZALMA 04/04/2018 14:54

Une expo. à voir, et qui semble très riche de sens !

Bernieshoot 04/04/2018 17:25

Un exposition culturellement très riche.