Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

GRIMALDINES 2018 : découvrez la programmation

Découvrez la programmation des artistes têtes d'affiche de la 16ème édition du festival LES GRIMALDINES, à Grimaud (83). Ces 4 concerts se dérouleront au Théâtre du Château de Grimaud, à partir de 22h. Ils seront précédés d'animations gratuites dans les rues du village.

 

affiche grimaldines 2018 concerts imany sinclair jehro michel fugain

GRIMALDINES 2018 

IMANY

MARDI 17 JUILLET 2018

À 22h - CONCERT AU CHÂTEAU

À PARTIR DE 19H SPECTACLES DE RUE EN ACCÈS LIBRE

imany

Si Imany a trouvé sa voie sur le tard, elle a depuis parcouru un bon bout de chemin, sans pour autant presser le pas, en prenant le soin de choisir le bon tempo.

De premières parties en concerts sous son nom, elle aura su peaufiner son style, avant de coucher un premier EP, puis un album dans la foulée.

Ce sera en 2011 « The Shape Of A Broken Heart », le début d’une irrésistible ascension vers les sommets, portée par le titre « You Will Never Know ».

Plus de 400 concerts à travers le monde, près de 400.000 disques écoulés, dont presque une moitié en France, Imany a depuis effectivement tracé sa route, creusé son sillon entre soul, folk, blues et pop.

Sans forcer elle a su imposer son style, une mélancolie rageuse, des textes aiguisés sur l’expérience d’une vie. Celle d’une jeune fille pour qui tout n’était pas joué d’avance.

Voilà peut-être pourquoi elle s’est choisie comme surnom un mot que l’on peut traduire par « la foi » en swahili.

Cinq ans après ses débuts, Imany est donc de retour. On l’avait quittée jeune femme, la voilà mère.

Une maternité qui rime avec la maturité d’un second recueil qui fait mieux que confirmer l’essai. Elle revient transformée, sans pour autant avoir changé de cap esthétique : toujours aux frontières des nombreux styles qui ont façonné son succès, sa voix singulière traduit en chansons ciselées un esprit sans œillères. De même elle reconduit l’équipe qui l’avait menée au sommet.

Sa chanson « Don’t be so shy », dans une version acoustique inédite, est l’un des récents phénomènes mondiaux, avec plus de 160 millions de vues sur Youtube !

 

SINCLAIR

MARDI 24 JUILLET 2018

À 22h - CONCERT AU CHÂTEAU

À PARTIR DE 19H SPECTACLES DE RUE EN ACCÈS LIBRE

sinclair Mathieu Blanc-Francard

Mathieu Blanc-Francard, né dans une famille de musiciens, s’impose en 1993 sur la scène  musicale  française  sous le nom de scène Sinclair avec son premier album « Que Justice soit faite ». L’artiste joue lors de  l’enregistrement de cet album la quasi-totalité des instruments,  et  le  disque  est  vendu   à 100 000 exemplaires et certifié « disque d’or ».

Son second album, « Au mépris du danger » (1995) lui permet de partir en tournée avec un groupe (Le Système) et un guitariste, nommé Matthieu Chedid. C’est cette année-là qu’il remporte la Victoire de la Musique du meilleur Espoir.

Il se voit également récompensé  dans  la  catégorie  Révélation  du  groupe  de  l’année pour l’originalité de son style musical, imprégné   de   touches   Funk,   Soul   et   Pop. Son  troisième  album  «  La  bonne  attitude  »  (1997)  connaît  un  succès  similaire,  et  en  2001  il  sort  l’album  «  Supernova  Superstar  »,  produit  et  arrangé  par  ses  soins.

Ses trois derniers albums, « Comme je suis » (2004), « Morphologique » (2006) et « Sinclair » (2011) rencontrent le même accueil par le public et la critique.

Sinclair s’illustre également comme compositeur de bande son originale de films : « Mon Idole » (Guillaume Canet), « Le premier jour du reste de ta vie » (Rémi Bezançon. La bande originale de ce film est même nommée aux César 2009, ou le récent « Paris à tout prix » (Reem Kherici).

Le juré de l’émission de télévision Nouvelle Star fait également quelques apparitions au cinéma.

Après des années passées plus ou moins loin de la scène, Sinclair a réuni une nouvelle équipe pour reprendre le chemin des salles de concert.

Juste pour le plaisir de faire ce qu’il sait faire viscéralement: de la musique, du funk à consommer sans modération.

L’année 2015 a marqué le retour de Sinclair sur scène après 8 ans d’absence. Après plusieurs concerts complets à Arles et à Paris et des spectateurs ravis de retrouver le chanteur Sinclair.

Son univers musical original, imprégné de touches Funk, Soul et Pop, fait danser toutes les tranches d’âges. A une époque où certains groupes disparaissent derrière leurs laptops, Sinclair renoue avec la tradition de la musique qui transpire et s’écoute aussi avec les hanches.

Et ce plaisir c’est justement ce qu’il nous propose de partager sur ses concerts où il revisite son répertoire et présente de nouveaux titres.

Reprenant des chansons issues de ses 7 albums, Sinclair offre à son public un concert survolté, rempli de bonnes vibrations et d’amour.

 

JEHRO

MARDI 31 JUILLET 2018

À 22h - CONCERT AU CHÂTEAU

À PARTIR DE 19H SPECTACLES DE RUE EN ACCÈS LIBRE

jehro

Son album « Jehro », paru en 2006, avait constitué un succès surprise. Porté par le tube radio « Everything » il avait franchi le cap des 150 000 exemplaires vendus. Sa formule, entre pop et musique du monde, empruntait alors autant aux musiques caribéennes, qu’au flamenco, au cha-cha-cha, à la soul, au funk.

Cinq ans plus tard, l'album « Cantina Paradise » prolonge cette mixture singulière, où le beau timbre voilé de Jehro s’accompagne    d’une    guitare à cordes nylon et d’un éventail de percussions.

En 2012, le disque remporte une Victoire de la Musique, dans la catégorie Musiques du monde.

Son  dernier  album, « Bohemian Soul Songs » est  sorti en 2015.  La voix de  Jehro, qui n’a jamais aussi bien sonné, emprunte parfois des  inflexions dignes de Marvin Gaye.

Chargées d’une sensibilité inouïe, les compositions de l’album alternent entre thèmes introspectifs et questionnements plus vastes.

Naviguant entre réalisme et utopie, Jehro demeure un incorrigible optimiste.

Immense chanteur, homme de scène habité, Jehro porte depuis lors cet album sur les scènes du monde, avec la ferveur douce qui le caractérise.

Ses « Bohemian Soul Songs » ont les vertus d’un baume apaisant qu’on s’applique sans compter.

 

MICHEL FUGAIN

MARDI 7 AOÛT 2018

À 22h - CONCERT AU CHÂTEAU

À PARTIR DE 19H SPECTACLES DE RUE EN ACCÈS LIBRE

michel fugain

« C'est un beau roman, c'est une belle histoire, c'est une romance d'aujourd'hui »

L'avantage avec les artistes  ayant  50  ans  de carrière, c'est que la seule évocation de quelques paroles permet de se souvenir, de s'évader quelques précieuses minutes dans l'enfance ou l'adolescence...

Si on lui avait dit à ses débuts, en 1966, que 50 ans plus tard, il serait encore sur scène, dans la lumière, chantant toujours, et toujours aussi passionné par ce qui n’était au départ qu’un pari, un passe-temps puis peu à peu un métier, il aurait explosé de rire… parce que tout ça n’est pas sérieux.

Et pourtant en 50 ans il a tracé un chemin tellement atypique ! 50 ans de chanson certes, mais pas que.

 

Premier succès en 1967 « Je n’aurai pas le temps », premier essai de comédie musicale qui va déboucher sur l'envie de créer une troupe. Elle existera en 72 et s'appellera Le Big Bazar. Cette période-là dépasse tous les entendements.

La troupe va remporter un succès hors du commun (4 mois à l'Olympia de Paris par exemple), Fugain va composer un nombre incroyable de chansons qui vont stratifier et qui sont toujours d'actualité : « Fais comme l’oiseau », « Une belle histoire », « La Fête », « Chante », « Attention mesdames et messieurs », « les Acadiens ».

C’est également dans cette troupe qu’il va apprendre son métier, dit-il, à raison de 8 mois de tournée par an. Inracontable en quelques lignes cette épopée va durer 5 ans, de 72 à 76.

Le 28 novembre 1978 : fin des troupes !

Michel Fugain fera le chanteur dans un schéma plus classique. Il ouvrira un atelier-école à Nice, aux Studios de la Victorine.

En parallèle, il signe un très beau retour musical avec la chanson « Viva la vida » (1988)

Après quelques passages à vide et le décès de sa fille, comme pour boucler sa boucle, Michel Fugain commence à imaginer une bande. Une bande de musiciens. Ses pairs.

Improbable. Réunir des vrais bons musiciens qui sont tous des lonesome cowboys n'est pas chose facile. Il faut montrer patte blanche. Mais parce qu’il est ce qu’il est, ça marche au-delà de toute espérance.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Vous pouvez acheter vos places :

-              En ligne sur le site www.les-grimaldines.com

-              Dans nos bureaux d’accueil de Grimaud village et Port Grimaud

-              Directement sur place, les soirs de concert (dans la limite des places disponibles)

 

INFORMATIONS PUBLIC :

Office de Tourisme : 04 94 55 43 83

Tarif promotionnel jusqu’au 30 avril uniquement sur le site du festival et auprès de l’office de tourisme.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kévin 01/04/2018 08:53

Bonjour Bernie
Belle affiche !
@mitié

Bernieshoot 01/04/2018 16:58

et 4 belles têtes d'affiche

Clara65 01/04/2018 08:35

Je n'irai pas à ce beau festival, dommage ! je me rattraperai au festival de jazz in Marciac qui a lieu à cette époque.
Bon dimanche et joyeuses Pâques.

Bernieshoot 01/04/2018 16:57

Difficile d'être partout, les deux festivals sont supers.