Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Trois heures avant l'aube - Gilles Vincent

Quel lien existe-t-il entre Kamel, jeune Marseillais d'une vingtaine d'années, Sabrina, femme de ménage à Valenciennes, et Grégor, ouvrier d'abattage près de Lorient ? Une intrigue palpitante signée Gilles Vincent et publiée aux éditions Jigal Polar

couverture trois heures avant aube editions jigal polar

Trois heures avant l'aube

Trois destins brisés par la vie

Quel peut-être le lien entre trois affaires si différentes qui se passent à Marseille, Valenciennes et Vannes ?

Tout au long de ce polar palpitant Gilles Vincent va tisser les liens qui rendent crédibles le point commun entre ces trois affaires qui agitent police et médias. Rien que pour cela, nous sommes en présence d’un bon polar.

Mais la force d’écriture de l’auteur va beaucoup plus loin, il ne se contente pas de relater des affaires dignes des faits divers ou de la une d’un journal. Il nous décrit avec précision comment la société va abuser de la fragilité psychologique des personnages. Nous découvrons l’entourage, le voisinage, les lieux de vie de Kamel, Sabrina et Grégor, avec un profond respect dans le monde des sans-dents, cette France d’en bas, trop souvent méprisée.

Cette description précise permet de comprendre, comment un jeune peut basculer dans le djihad, comment une jeune femme devient une assassin, comment un employé va devenir un ravisseur…

Il ne s’agit pas d’excuser, mais de décrypter comment la vie peut conduire à ces déroutes.

L’auteur nous emmène également dans l’univers de trois policiers, différents, tous avec du vague à l’âme, mais avec la volonté d’arrêter les coupables.

Un polar publié en 2014, qui n’a pas une ride. Une excellente lecture si vous aimez les intrigues bien ficelées ou simplement si vous aimez les gens d’en bas.

Ce livre a obtenu le Prix littéraire Mauvais Genre du Val Vert du Clain et a été Finaliste Prix Michel Lebrun 2014.

Quatrième de couverture

Kamel, vingt et un ans, armé pour la guerre sainte, s’apprête à verser le sang de l’ennemi. Bientôt un jeune militaire est sauvagement assassiné dans les toilettes de la gare Saint-Charles à Marseille.

Sabrina, trente-cinq ans de déprime et d’obsessions, claque la porte de son HLM de Valenciennes. Un peu plus tard, la complice du pédophile Jean-Marc Ducroix est égorgée en Belgique, aux portes d’un couvent.

Grégor, trente ans d’usine, vient de se faire licencier sans autre formalité. Quelques jours après, à Pleucadeuc, le patron de l’entreprise est victime d’un enlèvement crapuleux… Entre peur, folie, rage et désespoir…

Trois faits divers, trois parcours cabossés, trois vies brisées. Touchée de plein fouet, la commissaire Aïcha Sadia va, dans cette nouvelle enquête, basculer sous nos yeux, de la force à l'anéantissement.

 

Gilles Vincent

Gilles VINCENT est né à Issy-les-Moulineaux le 11 septembre 1958.

Un grand-père député du Front Populaire, grand résistant, déporté…

Une grand-mère institutrice, hussarde de la République, bouffeuse de curés.

Un père prof de Fac, une mère prof de Lettres, puis psychanalyste.

Et c’est du côté de Valenciennes qu’il passe sa jeunesse dans laquelle ne trouvent grâce à ses yeux que les livres et les mondes imaginaires. À 14 ans, au Maroc, il dévore San Antonio jusqu’à en oublier la magie du désert.

Sa décision est prise : plus tard lui aussi il racontera des histoires.

À 20 ans, il abandonne ses études pour une carrière de commercial. Puis il rejoint le sud, Marseille tout d’abord puis les environs de Pau où il vit depuis quelques années, tout entier consacré à « l’aventure des mots » : ateliers, classes, conférences et romans.

Dans les auteurs qui l’ont marqué, on retrouve Duras, Besson, Van Cauwelaert, Jim Harrison, Jesse Kellerman et Frédéric Dard bien sûr ! Dans ses passions se mêlent le ciné, les bouffes entre copains, les courses autour du lac, la lecture, les rêves, tous les rêves, et Madrid où il se verrait bien vivre un jour…

PRIX CEZAM INTER CE 2014
PRIX EUROPOLAR 2014
Prix Littéraire Mauvais Genre du Val Vert du Clain

editions jigal polar
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

covix 06/03/2018 14:34

Une vision de notre société, cela devrait nous faire réfléchir.
Bonne journée
Bises

Bernieshoot 07/03/2018 19:37

oui la littérature policière fait aussi réfléchir

Mimi 06/03/2018 13:01

Pas d’effet moralisateur ici, juste des faits rien que des faits. Un polar qui semble très intéressant. Merci du partage !

Bernieshoot 07/03/2018 19:34

Il est simplement fabuleux