Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

The Image As The Witness - Peter Brandt

L'exposition The Image As The Witness présente un travail de recherche à la fois plastique et sociologique de l'artiste danois Peter Brandt. Exposition Peter Brandt - The Image As The Witness du 19 janvier au 17 février à la galerie Mémoire de l’Avenir / Memory of the Future.

The Image As The Witness - Peter Brandt

 

The Image As The Witness

L’exposition

A partir d’une agression vécue à Rome en 2002, Peter Brandt a produit une série d’oeuvres qui tendent à fournir une analyse personnelle de la notion de trauma avec un intérêt tout particulier pour le lien entre le genre et l’expérience traumatique, telle que la question du comportement ou de la réaction du masculin face à la violence.

 

La pratique artistique de Peter Brandt

La pratique artistique de Peter Brandt découle du mouvement féministe du Body Art des années 1970, en particulier de la scène artistique américaine avec Hannah Wilke comme référence, sans doute la plus importante.

C’est cette rencontre avec le premier art féministe qui permet à l’artiste de comprendre que toute expérience peut être transformée en manifeste artistique.

C’est aussi la théorie féministe qui l’a conduit à analyser les relations de pouvoir, à la fois sociales et dans la sphère privée.

Son travail dialogue avec diverses formes de pensées théoriques, comme le féminisme évoqué précédemment, les études relatives au masculin, mais aussi celles liées aux différentes formes de trauma, avec l’Histoire de l’Art comme point d’appui permanent.

 

Ses performances aussi fortes qu’engagées

Ses performances aussi fortes qu’engagées, réalisées par le biais de la vidéo ou la photographie, offrent un point de vue sensible et intime autour de ces questionnements.

Cette prise de parole par le geste démontre que l’art est une forme puissante d’expression et d’ouverture des consciences et qu’il permet au même titre que d’autres disciplines de dire et de comprendre le monde, d’évoquer des phénomènes communs ou universels telle que la question du traumatisme évoquée dans cette exposition.

C’est d’ailleurs à ce titre que l’artiste présente en parallèle de son travail l’oeuvre Only the sun was witness, un recueil de poèmes et de dessins réalisés par des migrants autour de leur histoire, de leur fuite, des conflits au sein de leur pays d’origine et leurs souhaits pour un avenir incertain.

 

Dans cette exposition Peter Brandt questionne parallèlement la notion d’image.

L’image représente t’elle, témoigne t’elle?

L’image est-elle le témoin fiable d’une histoire, de l’Histoire?

Si elle témoigne peut-elle être une preuve?

L’image est le reflet d’un point de vue, subjectif et intime, mais elle sollicite le regard très personnel de l’autre ; par-là, peut-elle être un potentiel vecteur de changement ?

 

En utilisant l’image, le langage graphique, sonore ou corporel

En utilisant l’image, le langage graphique, sonore ou corporel, les artistes utilisent des outils de communication qui permettent de partager des expériences uniques qui peuvent être pleinement assumées, comprises et ensuite partagées avec les autres.

Margalit Berriet et Marie-Cécile Berdaguer

 

Peter Brandt

Peter Brandt a étudié à la Royal Danish Academy of Fine Art de Copenhague et au Royal University College of Fine Arts de Stockholm.

L'exposition est soutenue par la Danish Arts Foundation , la L.F. Foghts Foundation,
Et sous le Label Arts and Society

Informations pratiques

Mémoire de l’Avenir / Memory of the Future

45/47 rue Ramponeau Paris 20 / Tel: 09 51 17 18 75

M° Belleville [L2 - 11] - open Monday to Saturday 11H-19H

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article