Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Avec l’étude Cuisine ta Mère, entrez dans la cuisine des étudiants !

Ils sont 2,5 millions en France fin 2016 et leur mode de vie est scruté à la loupe ! Pourtant, entre croyances et idées reçues, très peu d’études sont disponibles sur leurs pratiques culinaires ! Or plus d’un million d’étudiants ont quitté le foyer familial et se retrouvent en cuisine (ou plutôt en kitchenette) chaque jour, pour une première expérience d’autonomie alimentaire !

etude pratique culinaire alimentaire etudiant reseau

 

Cuisine ta Mère

Pour cette rentrée 2017, Cuisine ta Mère a donc décidé d’en savoir plus et de conduire sa propre étude, menée du 15 juin au 20 juillet 2017 sur un panel de 2 019 étudiants*.

Menée conjointement avec Suitétudes et Shopmium, cette étude a permis de faire un premier « état des lieux » de la cuisine des étudiants ! (Étude réalisée avec la société « En Quête d’Opinion »)

Constat : des étudiants chaque jour en cuisine !

4 thématiques ont été abordées :

theme etude partique alimentaire etudiant

- Budget

- Équipement de la cuisine

- Prise des repas

- Courses alimentaires

Comme attendu, les étudiants vivent pour la plupart avec un budget très serré. Ils sont en effet 80% à consacrer moins de 50€ par semaine à leurs courses, dont 30% moins de 30€.

Plus préoccupant, 10% d’entre eux confient que manger suffisamment est encore un réel problème.

Autre constat, plus étonnant, les étudiants se jugent à 85% capables de cuisiner eux-mêmes. Plutôt bien équipés, 75% des interrogés déclarent posséder les ustensiles de base et seulement 25% d’entre eux s’estiment sous-équipés.

*Étudiants âgés de 18 à 28 ans et vivant seuls ou en colocation

Les étudiants cuisinent (presque) tous les jours chez eux. Avec des moyens limités, manger suffisamment et pour pas trop cher chaque jour est une nécessité.

Aussi, 87 % dînent chez eux « la plupart du temps » et 58 % y prennent le petit-déjeuner. Plus intéressant encore, quand ils mangent chez eux, c’est souvent du fait maison, à 46 % toujours ou presque, à 41% souvent !

Enfin, avec une fréquence de courses au moins hebdomadaire et un petit budget, les critères de choix des enseignes sont pragmatiques :

- 62% en fonction de la proximité géographique,

- 28% en fonction du prix

- et seulement 8% en fonction de la qualité.

Paradoxalement, les étudiants ne sont encore que trop peu nombreux à connaître les plateformes d’e-couponing :

- plus de 62% d’entre eux disent ne jamais en avoir entendu parler.

- Pourtant, ils se disent intéressés par des réductions qui pourraient leur permettre de se procurer des produits alimentaires frais à moindre coût et précisent que leurs supports préférés pour utiliser ces promotions seraient la carte étudiante à 39,6% et le smartphone à 32,6%.

Un éclairage singulier de la cuisine de nos étudiants

Cette première étude Cuisine ta Mère éclaire de façon singulière la cuisine de nos étudiants et les enjeux qui vont avec. Petits budgets, mais forte implication en cuisine, avec des logements souvent correctement équipés et la nécessité de se faire chaque jour à manger !

Pourtant, peu d’accompagnement, notamment en ce qui concerne les prix des denrées alimentaires. Etonnant quand on sait que les étudiants bénéficient d’aides réservées dans de nombreux autres domaines : logement, culture, transports…

« Les marques alimentaires et les grandes enseignes ne semblent pas avoir pris la mesure des besoins et du potentiel que représente cette population. Développer des promotions et prix bas réservés leur permettrait de manger mieux tout en respectant leur budget. Une action pourtant simple à valoriser auprès des familles qui supportent pour la majorité d’entre elles un jour ou l’autre la charge d’un enfant menant des études, »

explique Olivier Gueret (co-fondateur de Cuisine ta Mère).

« Après avoir travaillé sur le volet social et communautaire de CTM, notre but avec cette étude est maintenant de bâtir une offre alimentaire de proximité avec des produits de qualité et des prix accessibles, » conclut-il.

En savoir plus sur Cuisine ta Mère : une recette aux petits oignons

Issus d’un parcours en hôtellerie/restauration, Fabrice Mignot et Guillaume Corona (co-fondateurs de Cuisine ta Mère) ont souhaité mettre leur passion de la cuisine au service d’une cause utile. Associés avec Olivier Gueret (fondateur notamment de l’enseigne de distribution TOC), ils ont imaginé un concept communautaire et culinaire dédié aux étudiants.

« Nous ne souhaitons pas remplacer les mamans mais simplement accompagner les étudiants dans leur entrée dans l’indépendance. Avec humour et créativité, nous tentons de fédérer autour d’une cause qui nous est chère, l’alimentation chez les étudiants, le maximum d’acteurs susceptibles de leur faciliter la vie, »

conclut Olivier Gueret.

L’étude ainsi que ses résultats détaillés sont à découvrir ici.

reseau etudiant cuisine ta mere

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emmanuelle CM 07/10/2017 15:56

Très intéressante cette étude, merci pour ce partage !

la nonna 06/10/2017 20:40

j'aime beaucoup j'ai partagé un moment des recettes, bisous

jill bill 06/10/2017 20:10

Eh oui l'étudiant loin du cocon familial ne se nourrit plus à la louche généreuse de maman... fallait s'y pencher !