Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

La Seine est pleine de Revolvers

Justement, ne devrait-on pas toujours pouvoir compter sur sa meilleure amie ? Aussi bien en cas de coup dur, de chagrin d'amour... que d'assassinat ? Au final, une chose est sûre : « la Seine sera pleine de revolvers », un polar signé Jean-Pierre Ferrière, réédité aux éditions French Pulp.

La Seine est pleine de Revolvers jean pierre ferrière

 

La Seine est pleine de Revolvers

Un polar dans toute sa splendeur

Dans les raisons qui me conduisent à choisir un polar, parfois, c’est un simple hasard, mais en est-ce vraiment un, qui fait la différence. Dans le cas présent, j’avais découvert que, Jean-Pierre Ferrière a publié son premier roman en 1957, et 1957, c’est aussi l’année de naissance de Bernie, votre chroniqueur du jour.

Cette réédition est donc vraiment la bienvenue, elle m’a permis de découvrir un polar construit avec tous les éléments qui le rendent palpitant.

L’intrigue est chargée de rebondissements, avec une dose d’humour qui rendent Marion et Fanny adorables, comme sait les créer Jean-Pierre.

Nous sommes loin du roman noir, vous n’y trouverez rien de sombre, bien au contraire.

C’est typiquement le livre qui se dévore le temps d’un voyage, un roman de gare dans toute la noblesse du terme.

Il ne serait pas étonnant qu’il soit un jour porté à l’écran, car tous les éléments sont là pour en faire un excellent scénario.

 

Quatrième de couverture

Marion et Fanny sont les meilleures amies du monde. Entre elles, pas de secret !

Leur mariage ?

Un désastre confortable. Leurs rêves d'enfants ? Un tombeau de regrets. Et leur mari ? De simples obstacles, dont la disparition précoce ne les chagrinerait pas plus que ça...

Justement, ne devrait-on pas toujours pouvoir compter sur sa meilleure amie ?

Aussi bien en cas de coup dur, de chagrin d'amour... que d'assassinat ?

 

Des brasseries parisiennes au Casino de Cannes, entre les deux femmes va se mettre en place une mécanique meurtrière... capable de changer la plus solide des amitiés en polar renversant.

Et quand le rideau tombera, quelles que soient les coupables, une chose est sûre : la Seine sera pleine de revolvers.

Jean-Pierre Ferrière

Jean-Pierre Ferrière publie son premier roman en 1957, un policier humoristique : Cadavres en solde. Plus de soixante-quinze livres suivront, dont quelques-uns seront portés au grand et au petit écran : Les Veuves, Constance aux enfers, La Mort en sautoir, Une atroce petite musique. Il écrit aussi directement pour le cinéma (Divine) et pour le théâtre (La Femme-Femme).

Jean-Pierre Ferrière

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article