Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Retour sur la Journée Innov'Action à Monfaucon (65)

Hier, lundi 16 octobre avait lieu la dernière journée Innov'Action dans les Hautes-Pyrénées, chez Jacqueline TENET et Jean-Pascal FAZILLAULT, qui se sont associés pour travailler 2 exploitations sur la commune de Monfaucon.

Journée Innov'Action à Monfaucon (65)

 

Retour sur la Journée Innov'Action de ce lundi 16 octobre à Monfaucon (65)

Jacqueline TENET et Jean-Pascal FAZILLAULT

À eux deux, ils produisent des légumes et du soja sur 11 ha, ainsi que sous serre, sous certification Agriculture Biologique. Une vingtaine de personnes ont pu ainsi visiter les serres et les cultures de plein champ.

Elles ont pu également échanger avec eux pour comprendre les techniques mises en oeuvre pour protéger les cultures des ravageurs tout en respectant le cahier des charges AB, et constater que les techniques de commercialisation évoluent et permettent de trouver de nouveaux débouchés, afin de mieux sécuriser leur revenu.

« Nous avons décidé de travailler en commun en 2013, sur une surface cultivable de 12 ha en Agriculture Biologique. En 2016, 6 ha ont été consacrés à la production de soja, et 5 ha + 7000 m² de serre en maraîchage. Nous produisons une vingtaine de légumes différents. Le passage à l’AB a pu être réalisé rapidement car les parcelles reprises étaient précédemment en prairies naturelles et ne recevaient plus de produits phytosanitaires de synthèse ni d’engrais chimiques depuis plusieurs années.

En bio, le marché est porteur et on est pratiquement sûrs de vendre nos légumes. Nos circuits de commercialisation sont complémentaires : vente directe à la ferme, marché, magasins spécialisés, cantines scolaires. Il est important de produire plus, du fait de rendements plus faibles, mais cela est compensé par les prix plus élevés. Cette conviction de produire bio est également nourrie par l’attrait d’être plus « pointu » techniquement qu’en conventionnel et d’anticiper les événements. Malgré une charge de travail importante, notre organisation nous permet de libérer 1,5 jours par semaine et 2 à 3 semaines de congés par an. »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isa Marie 18/10/2017 07:04

Bon leur motivation est que le secteur est porteur, on aurait autant aimé que ça soit pour des raisons étiques. Mais bravo quoi qu'il en soit ! Et c'est excellent de commencer sur des prairies non traitées, ce la garantit le résultat plus rapide. Il faudrait que tout le monde fasse la même chose !
Merci pour ce report cher Bernie
Amitiés d'Isa Marie, convaincue de l'utilité du bio bien avant que ca ne soit la mode...

Bruno 17/10/2017 21:19

Je me nourris de plus en plus en bio et circuit court