L'édito de VINCENT FONVIEILLE, fondateur et PDG de LA BALAGUERE, est porteur d'une nouvelle ouverture au tourisme en MAURITANIE et ce à compter du 23 décembre 2017... Qu'en est il en termes de sécurité et de circuits proposés pour ce voyagiste d'aventure à pied ? ....

Amatlich Mauritanie © Olivier-Carrère voyage
Amatlich Mauritanie © Olivier-Carrère

RETOUR EN MAURITANIE - PREMIER VOL LE 23 DÉCEMBRE 2017

La destination la plus attachante du Sahara

La Mauritanie a été pendant dix ans, entre 1997 et 2007, la destination saharienne majeure. Paysages sublimes, dunes à l’infini, canyons, villes de sables, oasis de verdure nichées entre sables blonds et grès noirs… Ajoutons à cela un avion direct Paris-Atar, qui se pose là, au milieu du désert, les chameaux qui vous attendent à l’aéroport, et l’on comprend le succès de la Mauritanie auprès d’un public de marcheurs en quête d’aventures et de rencontres fortes et authentiques. Car La Mauritanie c’est aussi et avant tout cela, un accueil, une hospitalité, un esprit d’ouverture et de tolérance à nul autre pareil… On y va la première fois pour la Mauritanie et ses paysages, mais l’on y revient pour les mauritaniens.

La fin d’un rêve

L’agression d’Aleg fin 2007, qui, on l’a su plus tard, n’avait rien à voir avec le terrorisme, puis, les débordements d’AQMI venant d’Algérie jusqu’en Mauritanie, ont mis un terme à cette période de découverte de ce fabuleux pays, stoppé net le rêve que vivaient les habitants de l’Adrar. Avec le tourisme naissant, même s’il était très modeste (10 000 touristes par an au plus fort de la période), les mauritaniens avaient vu leurs revenus s’élever notablement et leurs conditions de vie s’améliorer.

 

La Balaguère en Mauritanie

Pour La Balaguère, la Mauritanie n’est pas un pays comme les autres.

Elle a incontestablement été sa destination la plus forte, la plus attachante, la plus importante, celle qui a joué un rôle déterminant dans sa destinée de voyagiste.

C’est aussi le pays dans lequel nous nous sommes le plus impliqués, autant dans la formation des guides que dans l’aide au développement - à travers des associations comme Balaguère-Solidarité ou Vents du Sud*-, où nous comptons de vrais amis, et où, avec eux, partant de zéro, nous avons su créer, développer une forme de tourisme respectueux, équitable, solidaire, qui profite à toute une population.

Pour moi, le tourisme responsable est né en Mauritanie, et je pense en toute modestie que l’expérience que nous y avons menée est exemplaire à plusieurs titres.*  Mais elle nous en a aussi montré toute la fragilité, par la désertion totale des touristes dès lors que la sécurité y était menacée.

Découvrez les actions de Vents du Sud

La sécurité retrouvée

Aujourd’hui, les conditions de sécurité sont à nouveau réunies, de sorte que notre Ministère des Affaires Etrangères a modifié son site “Conseils aux Voyageurs” et ne déconseille plus formellement la destination, le vol charter Paris-Atar est remis en place et toutes les agences de trek programment à nouveau la Mauritanie.

Les autorités mauritaniennes ont renforcé considérablement la sécurité en Adrar :

  • par une présence militaire (mauritanienne et française) consolidée, mais discrète.
  • par une amélioration du réseau téléphonique et des liaisons radios
  • par une veille permanente des autorités locales.
  • Toute la zone rouge à l’Est du pays sur la carte du site Conseils aux Voyageurs a été déclarée par l’état mauritanien zone Interdite, et est occupé par des bases militaires quadrillant la région. Ainsi, ce rideau de fer, à plus de 500km des zones de trek, protège efficacement le pays de toute incursion terroriste.

Cette sécurité retrouvée est largement confortée par une vigilance globale de toute la population de l’Adrar, qui manifeste une bienveillance totale au tourisme, et donc un accueil sans pareil au visiteur. C’est cette population, très hostile aux terroristes, qui est au fond la meilleure protection de la Mauritanie pour les visiteurs.

 

Il faut retourner en Mauritanie

Pour découvrir ou revoir l'un des plus beaux déserts du monde, pour faire des rencontres exceptionnelles, qui vous marqueront longtemps, ou, tout simplement, pour passer une semaine agréable en marge de notre hiver, il faut aller en Mauritanie.

C'est le moyen le plus simple de pratiquer un tourisme solidaire, digne et responsable et de montrer à nos amis mauritaniens que nous ne les oublions pas. Nos guides vous attendent, Awelwat, Moïchine, Boula, Mahmoud Aïdoud, Sid-Ahmed, Saleh…

L’espoir est de retour.

Voici les randonnées en Mauritanie proposées par LA BALAGUERE

La BALAGUERE pour l’heure propose

. La traversée de Ouadane à Chinguetti avec ses fameuses bibliothèques, un circuit de découverte des canyons de l’Adrar, proposition plus économique, le Banc d’Arguin avec vagues, déferlantes d’oiseaux, et océan de sable, un circuit de Chinguetti à Tergit (petit miracle d’oasis où l’on peut se baigner), et enfin, l’Erg Amatlich, l’un des plus beaux cordons de dunes de la région à partir du 23 décembre 2017et jusqu’en mars 2018

Elles sont programmées à partir du 23 décembre 2017 (réveillons sous la voûte céleste) et jusqu’en mars 2018

L’encadrement par un accompagnateur de l'équipe mauritanienne de La Balaguère assisté de chauffeurs, de chameliers et d'un cuisinier mauritanien. Nos accompagnateurs mauritaniens sont francophones, expérimentés et ont tous suivi un stage pratique dans les Pyrénées françaises avec les groupes de La Balaguère

voyage aventure trek trekking circuit randonnee agance voyage la blaguere
Tag(s) : #Voyage

Partager cet article

Repost 0