La France est le troisième plus grand consommateur de plastique en Europe. Notamment, chaque français boit près de 140 litres d’eau en bouteilles PET et utilise plus de 150 sacs en plastique par an. Les conséquences sur l’environnement ?

plastic bottles garbage network colorful environmental protection plastic bottles garbage collection

 

Le plastique, c’est pas fantastique !

Les conséquences sur l’environnement ?

Nous les connaissons : amoncellement de déchets non biodégradables, pollution plastique dans l’océan et sur les plages, etc...Mais réalisons-nous vraiment les conséquence de cette surconsommation ?

 L’infographie ci-après se penche sur la question, et décrypte le cas particulièrement nocif des bouteilles en plastique.

Chaque année, le plastique tue plus d’1 million d’animaux marins

La pollution des plages et des océans est un véritable fléau pour l’environnement et la vie sous-marine, et les déchets plastiques en sont aujourd’hui une des plus grandes sources.

Dans le Pacifique, les déchets plastiques ont été multipliés par 100 en 40 ans : on parle maintenant d’un 7ème continent de plastique.

es derniers mettront des centaines d’années à se dégrader, pour devenir des morceaux de plus en plus petits, facilement ingérables par les poissons et oiseaux marins. La conséquence ? Plus de plastique que de poissons dans l’océan d’ici 2050 !

Pendant la Conférence sur les Océans, de nombreux chefs d’États de et gouvernements ont même parlé de “la peste du plastique” et ont appelé à prendre des mesures d’urgence afin de pouvoir respecter l’objectif 14 du Programme de Développement Durable à l’horizon 2030 :

“Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable”.

Alors, comment remédier à cela ? Comment la France gère-t-elle ses déchets plastiques ?

Seuls 40 % des déchets plastiques sont recyclés en France

Pour les bouteilles plastiques, le chiffre ne s’élève qu’à 49 %. Le reste est soit enfouis, soit brûlé. Dans les deux cas, les répercussions sur l’environnement et la santé sont mauvaises.

 Enfouis, les déchets plastiques peuvent mettre plus de 1000 ans à se biodégrader et permettent à des molécules toxiques de s’écouler dans les sols...et donc dans notre nourriture !

Pour lutter contre ce problème, l’Union Européenne tente d’agir.

À l’image de l’Allemagne, qui a interdit le recours aux décharge pour les déchets à haut pouvoir calorifique depuis 2005, l’Union Européenne table sur l’interdiction de la mise en décharge du plastique d’ici 2025.

Pour ce faire, des mesures pour encourager le recyclage et de rehaussement des taxes d'enfouissement seront prises.

Cependant, le recyclage est-il vraiment la solution ?

En Europe, seuls 20 % des bouteilles recyclées sont recyclées en nouvelles bouteilles. Le reste est “décyclé”, c’est-à-dire recyclé en produit plastique de moins bonne qualité ou de grade moindre, qui, à terme, ne pourra plus être recyclé.

Il semble donc que la base du problème se situe plus dans notre surconsommation de plastique et nos habitudes d’achat - chaque français produit plus de 350 kg d’ordure ménagère par an - que notre capacité à recycler…

Tag(s) : #Chronique

Partager cet article

Repost 0