Êtes-vous prêts pour le grand bain ? 2017 sera encore une fois l’occasion pour l’île singulière de s’affirmer comme l’épicentre des séismes culturels de l’été en région, voire en France. Une effervescence essaimée d’un bout à l’autre de la cité entre concerts au Théâtre de la Mer, expositions, projections et afters à la plage.

Un été de festivals au théâtre de la mer

 

Un été de festivals au théâtre de la mer

Sète, une Muse

BernieRedact a eu le plaisir de participer à la présentation de la saison culturelle de Sète organisée le mardi 30 mai 2017au Sénat.

François Commeinhes, Sénateur-Maire de Sète, Président de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau a déclaré :

Sète n’en finit pas d’être une source d’inspiration ; et la programmation culturelle estivale en diffuse un petit échantillon.

Une muse pour les artistes. Paul Valéry, Brassens, Vilar, y ont laissé des empreintes indélébiles. Et les contemporains –Combas, Soulages, Di Rosa, Varda, Denant et bien d’autres, continuent de fa- çonner cette identité culturelle qu’ils revendiquent.

Une muse aussi pour le 7e art. En accueillant 25% des tournages de l’Occitanie, Sète est la destination la plus attractive de la Région. Après une année 2016 particulièrement faste, 2017 voit l’installation des studios d’une nouvelle série télé.

Une muse enfin pour les porteurs de projet attirés par cette effervescence artistique. Les festivals ont franchi la barre des 220 000 visiteurs l’an passé et cette saison jouera les prolongations avec l’arrivée d’un petit dernier, le festival de musique électronique Convenanza, en septembre.

Cette concentration de talents créé une émulation créative que je m’emploie à susciter et à accom- pagner. Sète rayonne car la Culture y est plurielle, audacieuse, parce que nous l’ouvrons à toutes les formes d’expression artistique. A l’image du futur pôle culturel signé Rudy Ricciotti qui prendra ses quartiers en entrée de ville.

A Sète, la musique électro côtoie le jazz, le street-art et le hip-hop sont programmés au même titre que la peinture ou la photographie. C’est notre force. Celle de proposer une scène grandeur nature où les cultures se rencontrent et les artistes se confrontent.

Parce que tout moment consacré à une œuvre artistique est un enrichissement, la culture est un levier du Vivre ensemble.

Sète, le grand bain culturel

Un bouillonnement éclectique, audacieux et populaire lancé par le rendez-vous photographique imageSingulières dès le week-end de l’Ascension, suivi des incontour- nables K-Live, Quand je pense à Fernande, Worldwide Festival, Jazz à Sète, Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée, et Fiest’à Sète...

Une belle saison qui cultive l’art de se renouveler et qui en prime accueille chaque année de nouvelles pousses

ImagesSingulières

DU 24 MAI AU 11 JUIN

9e rendez-vous photographique

Le festival de photographie documentaire de l’association CéTaVOIR organisé en partenariat avec la ville de Sète depuis 9 ans occupe aujourd’hui une place prépondérante parmi les grands évènements dédiés à la photographie en France.

Preuve en est cette commande nationale photographique du Ministère de la Culture autour du thème “La jeunesse en France” faite à l’association et pilotée en collabo- ration avec le Centre national des arts plastiques.

Une commande publique (16 photographes sélectionnés et exposés à l’ancien collège Victor Hugo) comme un aboutissement d’un autre projet porté depuis 2014 avec Médiapart, LA FRANCE VUE D’ICI.

Le projet représente après 3 années d’enquête un véritable fonds documentaire regroupant 26 photographes et 4 journalistes ayant produit plus de 50 reportages. A l’arrivée, un site internet, un livre, un film, une exposition (présentée à Sète mais aussi à Paris et à l’étranger) et le souhait commun de montrer “le visage d’une France diverse, engagée, volontaire et en- thousiaste”. Ce travail sera montré pour la première fois dans son ensemble lors de cette 9e édition, dans les entrepôts Larosa, nouveau lieu d’exposition central du festival, en lieu et place des Chais des Moulins.

Une édition articulée autour de 6 lieux d’expositions à travers toute la ville : ancien col- lège Victor Hugo, gare SNCF, chapelle du Quartier-Haut, Maison de l’Image Documentaire (installée depuis janvier dans les anciens locaux du tribunal d’instance, 17 rue Lacan), la salle Tarbouriech du Théâtre de la Mer, et les entrepôts Larosa.

Comme chaque année, il y aura aussi des soirées de projections thématiques, des rencontres, des tables rondes, un workshop, une librairie éphémère, des visites de groupes commentées, et des soirées “à boire, à manger et à danser”

Autre nouveauté cette année : une Agora singulière, espace de débat permanent (entrepôt Larosa) voulu par l’équipe du festival comme une nécessité d’entretenir un espace d’échange et d’interactivité avec le public où chacun, journaliste, photographe ou acteur du monde de la photographie- pourra présenter son projet.

K-Live

DU 29 MAI AU 4 JUIN :

10e édition

10 ans que K-Live, festival pluridisciplinaire autour des arts urbains et des musiques actuelles, propose d’offrir des “espaces poétiques” sur les murs de la ville ! “En 2007, le street- art n’était pas encore aussi tendance et notre pari était loin d’être gagné d’avance mais nous avons eu la chance que la ville soit favorable à ce projet”, tient à rappeler Chrystel Labasor, coorganisatrice de l’évènement.

Aujourd’hui une vingtaine de peintures murales constituent le MaCo (musée à ciel ouvert) de Sète. Cette année, une exposition photo de Fred Trobillant “Mon MaCO à moi !” lui sera même dédiée place Aristide Briand, une façon de valoriser ce “musée” unique en son genre qui s’inscrit dans le quotidien de la ville et de ses habitants et dont la renommée a largement dépassé le cadre de la ville. “Nous souhaitons solliciter la part sensible de chacun, cela nous paraît très important ces temps-ci”, lance Chrystel Labasor.

“Sète a une histoire forte avec l’art, particulièrement avec la peinture, donc pour nous ce projet était cohérent”, explique-t-elle. Avant d’ajouter : “L’art urbain est devenu un art majeur du 21e siècle, nous étions des précurseurs en lançant ce festival il y a 10 ans !

Pour cette année anniversaire, projections de films sur l’art urbain en plein air, tables rondes, visites du Maco, et traditionnelles soirées autour de la musique électro se succéderont (carte

blanche à Roche Musique le 2 juin et Roots Manuva et DJ Vadim le 3 juin). Deux nouveautés également au pro- gramme : une boutique nomade “K-Live camp shop” qui se promènera dans la ville avec à la vente, T-shirts, cartes postales, prints et goodies réalisés à partir des visuels des artistes.

Un point info K-Live au 11, quai Léopold Suquet, sera également ou- vert du 29 mai au 3 juin de 13h à 18h. Enfin une exposition photo d’Anna Saulle, sur la façade sud des Halles, donnera à voir “L’envers du décor” du travail des graffeurs. Un travail “work in progress” qui restera comme chaque année LE moment fort du festival du 29 mai au 3 juin.

Ils seront dix pour les 10 ans à venir enrichir le MaCO, aussi bien de jeunes artistes que des per- sonnalités confirmées sur la scène interna- tionale (Satone, Mademoiselle Maurice, Les Monkeybird, Erell, Madame...)

Quand je pense à Fernande

DU 23 AU 27 JUIN :

16e édition

15 ans que la ville de Georges Brassens “pense à Fernande” en perpétuant son esprit sa- voureux et irrévérencieux ! Un festival dédié chaque année aux artistes francophones il- lustrant toute la diversité de la chanson française. Cinq soirées bleu blanc rouge pour célébrer à la fois la vitalité constante de la scène actuelle, que ce soit avec ses jeunes pousses ou avec ses valeurs sûres. L’année dernière encore, Dyonisos, Christophe, Hu- bert-Félix Thiéphaine et Oxmo Puccino ont écrit parmi les plus belles pages du festival. Et deux grands fans de Brassens, Thomas Fersen et Alexis HK, ont refermé une édition de très belle facture.

Le cru 2017 ne sera pas en reste avec une programmation flamboyante ! Mathieu Boo- gaerts et Catherine Ringer ouvriront le bal. L’icône

pop-rock française reviendra pour la première fois seule sur la scène du Théâtre de la Mer depuis 2012 !

Radio Elvis et Benjamin Biolay proposeront le 24 juin une soirée oscillant entre jeune garde rock et réinvention de la pop hexagonale.

Le 25 juin, deux piliers du rock, musiciens-poètes et âmes de blues- men se partageront la scène : Charlélie Couture et le chanteur belge inclassable Arno.

lus tournés vers la folk, la pop et l’électro, les jeunes de Palatine et la révélation de l’année 2016 La femme, promettent une soirée furieuse et dense le 26 juin.

Quand je pense à Fernande clôturera le 27 avec le burlesque jubilatoire et déjanté de Katerine et Les Franglaises. Cette année le “Trophée Brassens”, traditionnel tremplin dédié au poète Sétois ouvert à tous les auteurs-compositeurs-interprètes en France et à tous les styles musicaux, se tiendra le 24 juin place Aris- tide Briand.

Le gagnant se produira le 16 août au Théâtre de la Mer en première partie de la soirée Cap Brassens.

Worldwide Festival

DU 3 AU 9 JUILLET :

12e édition

Depuis 2006, le début du mois de juillet est marqué à Sète par la déferlante Wolrdwide Festival, LE rendez-vous de renommée internationale des amateurs de musiques électroniques. Le DJ londonien Gilles Peterson, directeur artistique du Worldwide prépare chaque année un line up exceptionnel et toujours très attendu par les habitués. L’évènement draine près de 50 000 personnes dont la moitié de Britanniques. Pendant 7 jours se succèderont à la fois les street et beach par- ties en journée au CRAC et à la plage du Lido de Sète (toujours en accès libre), et les mythiques soirées au Théâtre de la Mer, qui os- cilleront entre version “club” et “live”.

La programmation comme toujours ose un savant mix entre les incontournables, les alternatifs et les pépites musicales des 4 coins du monde comme sait si bien les dénicher Gilles Peterson ! Hip hop, dub, musiques indus, électro, synth-pop, house, afro-psychédélique, drum’n’bass, jazz, techno instrumentale, soul…

Quel festival peut-il se targuer d’un tel éclectisme et d’un tel cool ? Pour n’en citer que quelques-uns : le Motor City Drum ensemble (le 3), The Cinematic Orchestra (le 4), Devendra Banhart et The Black Madonna (le 5), Shabaka & the Ancestors (le 6), Sun Ra Arkestra (dirigé par Marshall Allen le 8) ou encore Sampha (collaborateur de Kanye West, Drake et Solange, le 9)…

Autant d’artistes qui se chargeront de faire sérieusement grimper la température sur l’île singulière !

Sunsète Festival

DU 7 AU 11 JUILLET :

2e édition

Le SunSète Festival, Festival du Film de Sète revient du 07 au 11 juillet 2017 pour une deuxième édition. Un festival populaire et gratuit dont l’ambition est d’inscrire le cinéma au cœur du public et de la ville de Sète, terre de prédilection pour les réalisateurs. Au programme pendant 5 jours : projections en plein-air à partir de 22h à la plage de la Fontaine (Place Roger Thérond), à la plage privée Côté Mer et à la médiathèque François Mitterrand.

“La Mer, enchanteresse, généreuse et redoutable”, est cette année, la thématique des projections en plein-air, précise Laurent Mesguish, fondateur de l’évènement. L’occasion de revoir des films emblématiques (César et Rosalie, Les dents de la mer le 7 juillet, Le grand bleu le 9, 20 000 lieues sous les mers le 11) et de donner un coup de projecteur sur des films plus récents

(La Tortue rouge le 8, En solitaire le 9, L’odyssée le 10, Océans le 11) toujours les pieds dans le sable et la tête sous les étoiles !

Le public pourra découvrir la compétition de courts-métrages, assister à des rencontres professionnelles et côtoyer les nombreux artistes qui seront présents pour ce deuxième opus, no- tamment le grand cascadeur, Rémy Julienne, invité d’honneur du festival. La réalisatrice de “La Taularde” avec Sophie Marceau, Audrey Estrougo, le réalisateur Olivier Loustau, le co- médien Bruno Lochet sont également annon- cés.

A noter également, l’exposition photographique à la Chapelle du Quartier Haut Plus Belle la ville de Cécile Mella, et des projections de films d’actualité INA organisées par Langue- doc-Roussillon Cinéma, avant chaque séance plein-air.

Jazz à Sète

DU 13 AU 20 JUILLET :

22e édition

Le doyen des festivals de l’été se porte comme un charme merci ! Il frappe même encore un grand coup cette année avec un cru exceptionnel et une programmation qui mise sur le groove. Soit six soirées articulées autour du son de la Nouvelle-Orléans et de la soul. Des superstars du jazz mondial qui viendront pour la première fois ou reviendront avec des projets inédits jamais joués en région et des jeunes stars montantes se partageront une affiche décidément ultra enthousiasmante.

“Au bout de tant d'années, je suis convaincu que nous avons un public suffisamment fidèle, solide et ouvert pour nous suivre dans des propositions

un peu différentes”, assure le directeur artistique du festival Louis Martinez, qui insiste, pondéré : “La notoriété de Jazz à Sète est suffisamment installée pour qu'on puisse s'autoriser un peu de prise de risque. Sachant qu'en se renseignant un peu, chacun verra qu'il s'agit au fond de véritables têtes d'affiche dans leurs styles respectifs !” Trombone Shorty (le16), Ed Motta (le 13), Robert Glasper (le 18), Youn Sun Nah (pour la première fois à Sète le 17), Stéphane Belmondo et son “Love for Chet” (le 19), le trio Ponty Lagrène, Eastwood (le 20)…

Et que dire aussi du grand retour sur scène du groupe américain De La Soul qui clôturera le 20, de la fanfare funk la plus cool de la Nouvelle-Orléans (le 18 en première partie de R. Glasper), du retour de l’artiste caméléon Jamie Lidell (le 13), de la star montante Donny Mac Caslin (qui a collaboré avec David Bowie sur Blackstar) qui partagera la soirée du 15 avec un hommage à Joe Zawinul par Emile Parisien et Vincent Peirani, et les gagnants du tremplin : le Duo Religo... Que du bon, du beau et de l’excitant !

Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée

DU 21 AU 29 JUILLET :

8e édition

Voix Vives à Sète, c’est un marathon poétique de 9 jours. Plus de 680 rendez-vous sur terre et sur mer, près de 100 poètes, pour célébrer le culte de la poésie vivante au rythme du frémissement des feuilles, du balancement des hamacs ou de la houle des vagues…

Aucun entraînement n’est requis, juste l’envie de découvrir les nombreux visages de la poésie contemporaine, d’écouter des voix du monde entier, d’observer différents regards portés sur le monde, de lire entre les lignes, de se laisser bercer par la musique des mots, de l’aube jusqu’à la nuit, au bord de la grande bleue.

Partout dans la ville, dans les jardins publics ou privés, les places, les rues, la chapelle du quartier Haut, le môle Saint- Louis, le brise-lames, les canaux ; lectures, performances, rencontres, signatures et ateliers prendront place pour le plaisir des nombreux festivaliers.

Des grands noms de la poésie du monde entier croiseront quelques conteurs (Colette Migné, Rachid Akbal, Jean Guillon, Suzanna Azquinezer), une grande fête multicolore autour d’un lâcher de poèmes se tiendra le 27 juillet à 18h30 rue du Palais et place du livre, sui- vie d’un spectacle gratuit à 20h30 “Paul Dirmeikis chante Salah Stétié”.

Comme chaque année, trois soirées musicales sont toujours organisées au Théâtre de la Mer (Medianoche et Vincente Pradal le 23, Kerry James le 24 et Paco Ibanez le 26).

Et face au succès grandissant des lectures en bateau, souvent prises d’assaut dès le pre- mier jour du festival, d’autres rendez-vous sur l’eau seront proposés.

C’est le cas de cette lecture inédite organisée pour la première fois cette année (en collaboration avec les Voiles Latines) sur le rocher de Roquerols, ou “l’île de Georges Brassens”, sur l’étang de Thau.

Demi Festival

DU 10 AU 12 AOÛT :

2e édition

C’est sur un coup de tête que le jeune rappeur prodige Sétois surnommé Demi Portion balance une idée de festival hip hop sur facebook en 2016. Dès le lendemain : 27 000 personnes répondent à l’appel sur le réseau, des soutiens tous azimuts…

Et pas n’importe lesquels parmi les 27 groupes ayant répondu présent : Kerry James, Aketo (sniper), Don Choa (Fonky Family), les vétérans de Skred Connexion, le duo Arsenik… A l’arrivée la première édition a fait exploser les compteurs et les records : 4 500 places sold-out en 7 minutes !

En 2017, la carrière du rappeur trentenaire décolle doucement mais sûrement et Demi Portion est sur tous les fronts en assurant la promo de son 2e album solo “2 Chez Moi” sur les scènes de l’Hexagone, album qui fait partie des plus grosses ventes hip hop en 2016.

Oxmo Puccino lui a récemment demandé via les réseaux sociaux de “lui faire une place” sur l’édition 2017, les Sages Poètes de la rue sont aussi annoncés et pour sûr, les invités surprise et featurings ne manqueront pas de faire du bruit !

Fiest'A Sète

DU 22 JUILLET AU 7 AOÛT :

21e édition

Pilier historique de la saison estivale, Fiest’à Sète c’est un peu “la sono mondiale dans tous ses états” qui mixe avec finesse et brio artistes de renommée internationale et nouveaux talents ! Il se déroulera cette année du 22 juillet au 7 août au Théâtre de la Mer et dans plusieurs communes du bassin de Thau.

José Bel, directeur artistique de Fiest’à Sète, très satisfait de la réussite artistique de l’édition 2016 et des quelque 28 000 entrées, réaffirme cette année l’importance de l’axe “découvertes” d’une “programmation construite artisanalement”. “Autour de chaque soirée, il y a une recherche de sens, c’est là la véritable mission d’un festival”, explique-t-il. Entre soirées évènements autour des plus grandes stars des musiques du monde et pépites musicales dénichées aux 4 coins de la planète, le cru 2017 sera encore une fois fidèle à son souci d’exigence et d’éclectisme.

Le 1er août, la soirée d’inauguration s’annonce déjà comme un évènement immanquable autour d’un hommage à Fela Kuti, père de l’afro beat, en présence du brillant vibraphoniste améri- cain Roy Ayers (jamais invité) et de son fils Seun Kuti accompagné de l’orchestre de son père, Egypt 80.

“Cette soirée Tribute est l’une des deux seules dates Européennes prévues cette année”, précise José Bel. Le lendemain, le “dernier sur- vivant” et virtuose de la dream team Buena Vista Social Club, Eliades Ochoa, assurera la première partie de la soirée Cubassimo !, avant d’être rejoint par le pianiste prodige Roberto Fonseca.

Le jeudi 3 août, une soirée African Divas mettra à l’honneur les femmes et pas n’importe lesquelles avec la venue de l’une des plus grandes chanteuses africaines de son temps Oumou Sangare. En première partie, la Marocaine Hindi Zahra et la Malienne Fatouwata Diawara, pré- senteront un spectacle inédit “Olympic Café Tour”.

En ce qui concerne, les “découvertes” chères à José Bel, le public aura l’occasion cette année de découvrir une formation Stambouliote “phénoménale”, Baba Zula, en première partie d’une autre incroyable Fanfare Ciocarlia.

Un “choc esthétique” métissé et explosif entre Turquie et Roumanie à découvrir le 4 août. La soirée orientale du 5 août permettra au public de retrouver la magnifique Diva Natacha Atlas, ré-invitée cette année après une soirée gâchée par la pluie l’an dernier, et Dhafer Youssef, chanteur tunisien et virtuose du oud.

La jeune violoncelliste New-Yorkaise issue de la diaspora haïtienne, Leyla McCalla, fera quant à elle frissonner de sa voix et de sa musique folk-blues, les gradins du Théâtre de la Mer, le dimanche 6 août, en première partie de la superstar de l’harmonica JJ Milteau et de son ami bluesman américain Eric Bibb.

My Life Festival

25 & 26 AOÛT :

2e édition

Continuation Sétoise et estivale des soirées « My life is a week-end » qui rythment la scène électronique Montpelliéraine depuis 2010, My Life Festival est le nouveau festival « clubbing » au Théâtre de la Mer. A l’affiche cette année, DJ Sundae, le bulgare Kink (l’un des meilleurs live house/techno du moment), DIXON (N°1 sur le top 100 Djs Resident Advisor, deep house), Antigone ou encore le duo italien Tale Of Us.

Convenanza

22 & 23 SEPTEMBRE :

1ère édition

C’est le petit dernier de l’année 2017 ! Après 4 éditions dans la cour d’honneur du château Comtal, dans la Cité Carcassonne, Convenanza débarque au Théâtre de la Mer. Un autre festival dédié aux musiques électroniques qui fera de Sète une place incontournable pour les amateurs du genre !

Le cultissime producteur / DJ / animateur radio anglais, Andrew Weatherall y présentera ses fameuses sessions “Music’s not for everyone” en début de soirée et des B2B inédits comme chaque année. Egalement dans la programmation : le duo de Glasgow Junto Club, le producteur Autarkic, le groupe electro-pop anglais Happy Meals ou encore le trio suédois Fontän.

BD Plage

26 & 27 AOÛT :

6e édition

Le festival de bande dessinée “Les pieds dans le sable” revient sur la plage du Lido au restaurant La Ola. Le dessinateur-scénariste Belge Etienne Willem, auteur des 4 tomes de “L’épée d’Ardenois” et “Les ailes du singe” en sera le président d’honneur. Autour de lui, une vingtaine d’auteurs invités seront en dédicace, et toujours des cafés-rencontres, des ateliers dessin, un stand librairie, une boutique arts média et bien sûr une soirée festive et musicale le samedi soir !

Les Automn’Halles

DU 29 SEPTEMBRE AU 1ER OCTOBRE :

8e édition

50 auteurs se réuniront autour de la thématique “NomadismeS”. Rencontres, tables rondes, lectures, dictée, atelier d’écriture, concours de nouvelles, films, expositions, le tout en accès libre et gratuit, place Aristide-Briand.

 

...Des concerts au théâtre De la Mer

  • Chinese Man “Shikantaza” & Poldoore Live, jeudi 29 juin
  • Hilight Tribe Live in India (Dj set & Live), samedi 22 juillet
  • Deluxe “Stachetour”, vendredi 21 juillet
  • Bigard “Nous les femmes”, vendredi 28 juillet
  • Chico & The Gypsies, samedi 29 juillet
  • Cap au large, 13e édition du festival ”La route du large”, lundi 14 août avec Biga Ranx 22 V’La Georges, mercredi 16 août
  • Brocken Back, dimanche 20 août (concert gratuit)
  • Amir, dimanche 23 août

…Des rencontres et Des VIsItes

Au musée de la Mer

C’est le dernier en date des musées Sétois. En pénétrant ce balcon sur la mer, le public découvrira l’histoire du port de Sète, tout sur les joutes languedociennes et l’extraordinaire collection de maquettes de l’ancien charpentier de marine sétois, André Aversa.

A l’espace Georges Brassens

Conçu comme un lieu d’évocation plus qu’un lieu de conservation, l’Espace Georges Brassens se visite au rythme de chacun. “Georges avant Brassens”, une nouvelle scénographie présentée en 2016, propose aux visiteurs d’être guidés par la voix du poète- chansonnier tout au long des 10 salles interactives

… De GranDes eXPos

Au MIAM : En toute modestie, Archipel Di Rosa

Jusqu’au 17 septembre, le Musée International des Arts Modestes présente une exposition pensée comme un portrait en creux d’Hervé Di Rosa, artiste et directeur artistique du MIAM. Elle réunit des œuvres d’artistes tels que Jérôme Bosch, Jean Dubuffet, Peter saul, ORLAN…

Au musée Paul Valéry : El Greco, l’Immaculée Conception

Du 24 juin au 27 septembre, le chef d’œuvre de la dernière période Tolédane du Greco, l’Immaculée Conception (1608-1613) sera visible au musée Paul Valéry du 24 juin au 27 septembre. Cette œuvre, achevée en 1613, un an avant la mort du Greco, est considérée comme son testament esthétique.

Au CRAC : Géométries amoureuses de Jean-Michel Othoniel

Du 10 juin au 24 septembre, une exposition composée d’œuvres inédites et mo- numentales. Inspirée par les formes et la nature, elle propose un parcours proche d’une architecture radicale, monochrome et abstraite.

A la chapelle du Quartier Haut : Plus belle la vie de Cécile,

Du 17 juin au 16 juillet, les photographies de Cécile Mella explorent le lien entre le territoire de la ville de Sète et l’utilisation de son image dans la création d’œuvres de fictions cinématographiques ou télévisuelles.

La scène sétoise,

Du 5 août au 17 septembre, le Cercle des arts propose pour sa première exposition de valoriser les artistes de la scène Sétoise : Marc Duran, Topolino, Christophe Cosentino, Julia Collaro, et quelques autres invités surprise.

Tag(s) : #Occitanie

Partager cet article

Repost 0