« Le béret du dromadaire » est la dernière parution de Régis Moulu, un recueil de poésies qui constitue son 19ème ouvrage publié. Cette nouvelle publication témoigne d'un jeu infini de gravités légères... et antiracistes !

Son écriture reconnaissable parmi toutes comporte nombre de détournements sensibles et humoristiques en plus d'une profondeur incarnée.

couverture le béret du dromadaire régis moulu

Le béret du dromadaire

Régis Moulu, l'écrivain attitré de notre Compagnie

L'association saint-maurienne (Val de Marne), la Compagnie du Chercheur d'Arbres est heureuse de soutenir et promouvoir son auteur associé : Régis Moulu. Au-delà de sa production théâtrale liée à nos créations, nous soutenons l'ensemble de son oeuvre en nous faisant le relai informationnel et commercial de tous ses ouvrages, et dont plus particulièrement son recueil de poésie nouveau : Le béret du dromadaire aux éditions Unicité.

Le thème transversal du livre : aimer, s'ouvrir aux autres et au monde préserve de toute discrimination !

« Et puisque le poète a une inclination naturelle pour l'universalité, le langage d'un auteur est mieux à même de dissoudre les frontières mentales et racistes que des êtres en souffrance nous opposent. Ainsi, c'est par une envie facétieuse de détrousser les idées malvenues que je cherche à instiller avec générosité, fantaisie et humour un monde plein de valeurs dont seule notre disponibilité consciente peut se saisir. Aussi l'emblème de cette joute heureuse est un dromadaire qui s'attiferait d'un béret : ainsi les cultures se croisent et génèrent un métissage qu'il est doux de découvrir. Face à cette image, notre oeil frise, s'élargit, à moins que ce soient les portes de notre coeur qui fondent ! » précise Régis Moulu lorsqu'il est question d'aborder ce thème.

Régis Moulu, l'assurance d'une poésie saisissante et engagée

Ses qualités d'homme de théâtre permettent de doter ses écrits d'une émotion rare et juste, le tout parsemé d'incessants coups de théâtre (propension au détournements fantaisistes et humoristiques). L'oeuvre est donc agréable à lire en plus d'être captivante de par ses idées et points de vue développés. Avec le temps, il est devenu l'adepte d'une écriture multi-niveaux comme si des dédoublements en nous existaient (ce que je suis/ce que je veux être, ou bien moi/mon fantôme, ou encore mon âme/mes intentions, etc.), ce qui renforce la dimension onirique et allégorique de ses propos. Et puis de belles images et des trouvailles hors du commun (sens de la formule, associations d'idées originales) émergent, comme pour féconder notre inconscience.

Ce qu'en dit François MOCAER, l'éditeur (extrait de la 4ème de couverture)

Avec ce nouveau recueil, Régis Moulu utilise un langage comme autant de promesses de déstabilisations renouvelées, nous enjoignant à jamais de nous revisiter et réinventer. Son langage est un jeu infini, un déploiement de l’être qui va en ses profondeurs pour se redéployer à nouveau en de multiples facettes. Régis Moulu trouve les mots qui forment autant de gravités légères, de souffles distendus tellement expressifs et inattendus que le lecteur pourrait bien rire devant tant de poussées langagières...

Extrait de "Tagliatelles de paroles", page 115

« ton briquet, en allumant la nuit, crée une personne,

une vigie, une attente, une offrande

ou que sais-je qui me bouleverse,

je me prépare à la recevoir

et à l'imaginer en couronne qui me ceint

et qui me transforme.

La liqueur de cette soirée, nous la boirons ensemble,

en rêve ou en stimulations.

Ô farandoles d'intentions

qui tapent à la porte de nos étoiles cardiaques,

moi, si je décroche un astre,

c'est pour m'en servir de masque,

car il n'est de poésie que celle qui s'effeuille. »

portrait décalé de l'artiste régis moulu

Portrait décalé de l'artiste © Photo de F. GIRARD

Découvrez la biographie et bibliographie de Régis Moulu

 

Tag(s) : #Lecture

Partager cet article

Repost 0