Bernieshoot

Blog Webzine Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

La Défense Jazz Festival 2017

Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine organise, en partenariat avec Defacto, la 40e édition de La Défense Jazz Festival, évènement entièrement gratuit et en plein air sur l'esplanade de La Défense.

Pour fêter le 40ème anniversaire de l'évènement, le public est invité à un véritable voyage musical, marqué tant par la diversité des esthétiques qui résonneront au cœur des tours de La Défense que par les origines géographiques des artistes qui se produiront sur la scène du festival.

La ligne artistique 2017 mettra en avant des expérimentations musicales audacieuses, parfois insolites, mais qui ont toutes comme point commun le jazz en tant qu'influence majeure. Le jazz dans sa définition la plus moderne : une musique de création, libre, décomplexée et affranchie des codes du passé.

affiche la défense jaz festival 2017

 

40e ANNIVERSAIRE DE LA DÉFENSE JAZZ FESTIVAL

Du 19 au 25 juin 2017

Tous les midis du lundi 19 au vendredi 23 juin

Tous les midis du lundi 19 au vendredi 23 juin se succèderont des artistes d'exception, d'horizons musicaux variés : Jowee Omicil et Abou Diarra (le 19 juin), Gauthier Toux Trio, Julien Lourau & The Groove Retrievers (le 20 juin), Shabaka and The Ancestors et The Comet is Coming (le 21 juin), Mammal Hands et Aron Ottignon Trio (le 22 juin), Jupiter & Okwess et Alsarah & The Nubatones (le 23 juin).

En afterworks, à partir de 18h

En afterworks, à partir de 18h, le public pourra assister au show très groovy d'Electro Deluxe (le 19 juin), à la rencontre inédite de Yaron Herman et Emile Parisien (le 20 juin), et aux prestations sur scène des 6 groupes du Concours National de Jazz de la Défense (les 21 et 22 juin).

Vendredi 23 juin, une création inédite

Vendredi 23 juin, une création inédite sera proposée à 20h30 pour fêter le 40e anniversaire du Concours National de Jazz de La Défense. A la tête d'un All Stars de 30 lauréats du concours, le directeur musical émérite de cette création, Andy Emler, invitera le public à un voyage dans le temps et les styles, pour fêter le jazz et montrer le mérite de ce dispositif culte de repérage de jeunes talents du jazz en France.

Week-end de clôture

Pour le week-end de clôture, suite à l'annulation du concert de Bootsy Collins pour raison de santé, place le samedi soir à la diva soul ALA.NI en ouverture, au virtuose de la contrebasse Miles Mosley, puis au prince de l'afrobeat Seun Kuti & Egypt'80, et à la succulente fanfare new-yorkaise Lucky Chops. Le dimanche soir, le jeune prodige du hip-hop londonien Adian Coker en première partie et les Chinese Man, les infatigables guerriers du son, clôtureront cette 40e édition.

40e Concours National de Jazz de La Défense

Sans oublier le 40e Concours National de Jazz de La Défense qui permet de soutenir le développement de carrière d'un groupe et d'un instrumentiste par l'octroi de prix financiers : 5 000€ pour le Prix de groupe et 1 500€ pour le Prix d'instrumentiste.

Des actions artistiques à destination de tous

Et des actions artistiques à destination de tous ! Ateliers, masterclasses, conférences, concerts hors les murs, près de 20 rendez-vous sont organisés sur tout le territoire avec des collégiens, des personnes en situation de handicap ou d'exclusion mais aussi des musiciens amateurs et toutes personnes curieuses d'aller à la rencontre d'artistes.

La vallée de la culture des Hauts-de-Seine

Cette programmation musicale s'inscrit dans la politique culturelle départementale mise en place dans le cadre de la vallée de la culture des Hauts-de-Seine. Elle prévoit des offres culturelles accessibles à tous les publics (une politique tarifaire attractive, un attachement à la qualité de l'accueil), une politique partenariale active et des projets d'investissements ambitieux.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

covix 03/06/2017 21:47

Un beau programme.
@mitié

jill bill 02/06/2017 18:36

Ah un bon orchestre jazz, je ne suis pas contre, merci Bernie...