Avec près de mille kilomètres de galeries, la Vallée de la Loire entre Saumur et Doué-en-Anjou possède la plus forte concentration de troglodytes en Europe. C’est ici, au cœur de ce patrimoine géologique préservé, que le Mystère des Faluns invite ses visiteurs à plonger sous terre pour remonter le temps, et découvrir à travers sa scénographie, une formidable histoire sous-marine qui a débuté il y a 10 millions d’années.

copyright_Jef_Rabillon%20(7)

Crédit photo © Jef Rabillon

Le Mystère des Faluns une œuvre d'art souterraine

Quand la science rencontre l’art

Reconnu pour ses dimensions monumentales, le site des Perrières de Doué-la-Fontaine est constitué de caves cathédrales souterraines hautes de 15 à 20 m. Ainsi, sur près de 600 m, ces anciennes caves ont été scénographiées pour devenir aujourd’hui le Mystère des Faluns.

La scénographie du Mystère des Faluns conçue par Lucie Lom est un exemple réussi de la parfaite harmonie entre une approche à la fois scientifique et résolument artistique. Ici la création plastique sert la science, au profit d’un parcours immersif et poétique, qui pique la curiosité du visiteur.

Dès le départ la volonté de la scénographie est de ne pas être trop intrusive afin de laisser le falun exister encore après elle. Cette mise en scène onirique valorise le falun et le travail des carriers tout en transcendant la beauté naturelle du site. Issue de données scientifiques réelles, elle permet donc aux petits comme aux plus grands de mieux comprendre la création de ce monde souterrain tout en préservant sa magie.

Véritable œuvre d’art souterraine

« Quand l’histoire, la science, la poésie et le rêve se rejoignent en un voyage extraordinaire… Comme dans une lente plongée en apnée dans les galeries irisées de bleu, parcourues de la pulsation très ample de la musique de Patrice Grupallo, nous serons poisson entre les algues, esquiverons les requins, et explorerons tel Jonas, les entrailles d‘une baleine. Puis guidés par des constellations de fossiles luminescents nous irons à la rencontre des carriers qui, en extrayant la pierre de falun, nous laissèrent en héritage ces galeries extraordinaires. Avec le Mystère des Faluns, nous organisons une mise en scène poétique avec une lecture particulière de ce patrimoine troglodytique exceptionnel. Nous avons coordonné une quinzaine de compétences (plasticiens, sculpteurs, vidéastes, musiciens…). Telle une continuité de l’histoire humaine du site, chaque artiste a permis de mettre en valeur l’architecture naturelle des caves, leur richesse historique et scientifique, tout en créant un parcours suggestif et sensible."

« Nous parcourons ces caves résultant de cette extraction et proposons au public de découvrir un site et son histoire depuis les bouleversements géologiques qui l’ont vu naître, les animaux qui l’ont peuplé, les hommes qui l’ont creusé. Il s’agit de science, mais si notre lecture se veut résolument poétique - une simple promenade dans ces caves suffit déjà à faire vagabonder l’imaginaire - elle n’en est pas moins porteuse d’enseignement. Tous les éléments narratifs de l’exposition s’appuient sur des observations et des conseils scientifiques, afin, qu’à quelque niveau de connaissance qu’il se situe, le visiteur trouve son compte ». LUCIE LOM, scénographes et plasticiens.

Plongez en mer des faluns

Ainsi, dans cet univers envoûtant et mystérieux des troglodytes, on remonte le temps par magie jusqu’au crétacé supérieur pour découvrir l’histoire du falun, ce calcaire coquillier qui a façonné au cours des siècles le paysage et le sous-sol de Doué-la-Fontaine. Mais attention, ici pas de grand discours, mais une scénographie toute en finesse. Le visiteur est invité à faire un bond dans l’histoire pour découvrir le falun et le travail fastidieux des carriers qui ont creusé ces impressionnantes galeries aux 18e et 19e siècles.

Dès l’entrée dans les caves la magie opère, le visiteur est immédiatement envoûté par ces caves magistrales de près de 20 m de haut où l’histoire se dessine sur les murs. Au fil des galeries on croise requins, oursins et raies Mantas, ici des méduses planent au-dessus de nos têtes, là on traverse une forêt tropicale du miocène habitée par des singes malicieux, plus loin, nos pas nous mènent vers l’expérience étrange et pénétrante d’entrer dans un squelette de baleine. Au gré des pulsations musicales fluctuantes, sons cristallins, grincement de treuil, coup de pioche, témoignages d’anciens carriers, musique aux sonorités aquatiques et animales… Les 5 sens sont en éveil. Les visiteurs petits ou grands seront à coup sûr émerveillés par ce voyage captivant hors du temps entre terre et mer, passé et présent, rêve et science.

À propos de Lucie Lom

Depuis 1984, Lucie Lom réunit sous une signature collective Marc-Antoine Mathieu, Philippe Leduc, Élisa Fache et Isabelle Rabillon. Philippe Leduc et Marc-Antoine Mathieu se rencontrent à l’école des Beaux-Arts d’Angers en 1979 ; Isabelle Rabillon rejoint Lucie Lom en 1989, Élisa Fache en 2011. Lucie Lom s’est construite autour de leurs expériences passées en sculpture et en théâtre et leurs envies de les associer sous toutes les formes possibles sans se restreindre à un territoire trop étiquetté.

Ils aiment raconter des histoires et soustraire le regard aux habitudes. Leurs expositions et leurs réalisations graphiques se distinguent par leurs caractères poétiques et théâtralisés.

La grande halle de la Villette, Le Centre Pompidou, l’UNESCO, la Cité des sciences, le musée de l’air et de l’espace du Bourget, le musée d’Issy-les-Moulineaux, le musée de Bastia, la Cité Internationale de la Bande dessinée et de l’Image d’Angoulême, le musée des beaux-arts d’Angers, le Life de Saint-Nazaire nous ont récemment confié des expositions portant sur l’art, l’esthétique, l’anthropologie, les sciences ou l’histoire. www.lucie-lom.fr

Le Mystère des Faluns une oeuvre d'art souterraine

Actualités :

S Y L V A

Une installation de Lucie Lom – Carte blanche à l’occasion du mois de l’environnement Création St-Martin de Ré 2017.

LES RÊVEURS

L’installation des rêveurs prendra le large cet été à Fouras et à Orléans. Les paysages et les rues que nous parcourons chaque jour, deviendront ainsi le théâtre des songes que nous prêtons à ces personnages hors du temps.

WILL EISNER : Cité de la bande dessinée et de l’image – Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2017 – L’exposition est à voir au Musée de la bande dessinée et de l’image jusqu’en octobre 2017.

Côté pratique

Horaires 2017

  • Du 11 février au 14 juin : 10h-12h30 et 14h-18h tous les jours sauf le lundi (ouvert les jours fériés)
  • Du 15 juin au 14 septembre : de 10h à 19h tous les jours
  • Du 15 septembre au 05 novembre : 10h-12h30 et 14h-18h tous les jours sauf le lundi

Ouverture exceptionnelle du site les 02 et 03 décembre : 10h-12h30 et 14h-18h.

Le parcours scénographié est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Attention, la température est fraîche (12°C) dans les galeries, prévoir de quoi se couvrir.

Les chiens ne sont pas autorisés dans le parcours, même tenus en laisse.

 

Tarifs 2017

  • Adulte : 7 €
  • Enfant (- de 12 ans) : 4,50 €
  • 12-18 ans : 6,00 €
  • Gratuit pour les enfants de moins de 5 ans

Tarifs réduits 2017

  • Adulte, public empêché, étudiants, chômeurs, groupe de + de 20 personnes, carte Cézam : 6,00 €
  • Professionnel du tourisme, autocaristes, voyagistes, agences, OT… : 5,00 €
  • Groupe scolaire : 3,50 €

Site des Perrières, 7 rue d’Anjou – Doué-la-Fontaine, 49700 Doué-en-Anjou Tél : 02 41 59 71 29

Tag(s) : #Culture

Partager cet article

Repost 0