Nous sommes tous des observateurs qui ont des interprétations du monde qui nous entoure. Etes-vous dans une optique de polémique, de frondeur ou simplement rationnel. Soulever des questions, plus qu’apporter des réponses est le message essentiel de cette chronique.

pivoine herbacée rose le charron gaillac toulza

Quel est l’angle de votre regard ?

Dénigrer ou comment se pourrir la vie.

Vous vous reconnaitrez peut-être comme un spécialiste du dénigrement et il est important de préciser que nous ne sommes pas ici pour juger tel ou telle, il s’agit de susciter des interrogations auxquelles vous apporterez, ou non des réponses.

Le dénigreur professionnel commente son quotidien avec un regard qui 90 % du temps est négatif. « Ah, il pleut encore », « Il fait trop chaud », « tu es en retard », « vous êtes en avance ».

Tout ceci est juste, mais quels sont les éléments constructifs ?

Aucun, tout est dans la réprobation qui, nous pouvons le supposer, dénote d’un mal-être ou d’une facilité à démolir sans avoir rien à proposer pour reconstruire.

Comment vous observez-vous ?

En premier lieu, que vous vient-il comme réponse à cette question ?

Nos défauts dominent nos qualités

Faîtes le test et vous verrez que votre entourage vous donnera d’abord un aspect négatif de sa personnalité. Il n’est pas alors surprenant qu’il soit dans une position polémique dans sa vie.

Pour autant, lorsque vous voyez comme les jeunes enfants traduisent un regard ouvert dans leurs réalisations artistiques et comment au fur et à mesure, ils entrent dans une interprétation très conditionnée, nous pouvons en déduire que nous sommes poussés vers le négatif.

La une des médias, et c’est un choix éditorial, est composée des drames, des accidents ou des défaites… Il ne s’agit pas là de dire que lors d’une attaque terroriste celle-ci ne doive pas faire la une, mais de trouver un équilibre pour valoriser ce qui fonctionne.

Apprendre à exprimer son positif

Il est fondamental, peut-être encore plus aujourd’hui qu’hier, que les jeunes aient la capacité d’exprimer leurs qualités en premier. Certes, il ne s’agit pas de simplement dire « je suis bon » mais d’être capable de développer un argumentaire.

Ce pouvoir d’analyse positive est un véritable atout pour tracer sa route dans un esprit positif.

Tag(s) : #Chronique

Partager cet article

Repost 0