Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Je Me Souviens : Vimy 100

En collaboration avec l’Alliance Française de Toronto, la photojournaliste canadienne Racheal McCaig présente l’exposition photographique « Je Me Souviens : Vimy 100 » du 1er au 17 avril 2017, à Givenchy-en-Gohelle, dans le Nord-Pas-de-Calais. L'exposition commémore la bataille historique et l’avènement du Canada.

Je Me Souviens : Vimy 100

Je Me Souviens : Vimy 100

Cérémonie d’inauguration à la Médiathèque de Givenchy-en-Gohelle

BernieRedac a eu le plaisir d’assister à l’inauguration de cette exposition.

Médiathèque de Givenchy-en-Gohelle (Pas-de-Calais en région Hauts-de-France)

La cérémonie a eu lieu à la Médiathèque de Givenchy-en-Gohelle (Pas-de-Calais en région Hauts-de-France).

Elle s’est déroulée en présence de M. Le Maire Pierre Sénéchal., de l’artiste Racheal McCaig, de Thierry Lasserre Directeur Général de l’alliance Française Toronto, de Représentants des Anciens combattants du Canada et d’Antoine Hirsch, historien.

inauguration Médiathèque de Givenchy-en-Gohelle (Pas-de-Calais en région Hauts-de-France)

A cette occasion, une Médaille d’honneur « André Maginot » a été remise à Racheal McCaig par  Jean-Marie Gustavino Vice-Président fédéral qui représentait le Président de la Fédération nationale des André Maginot, pour les anciens combattants et les mutilés de guerre, l’Amiral Lacaille.

Elle a également reçu la Médaille de la Ville de Givenchy-en-Gohelle.

Racheal McCaig

Origine de l’exposition

C’est un voyage familial en France qui a inspiré l’artiste, qui s’intéresse toujours à l’histoire lors de ces voyages.

Avant sa visite de Vimy, n'avait pas une connaissance appronfondi de cet evénement,

Après cette visite, elle a effectué un important travaille de recherche sur ce sujet. Notamment, elle a effectué des recherches sur les soldats dont elle avait photographié les tombes, elle a aussi retrouvé la personne qui avait servit de modèle à l'artiste Walter Allward pour l'une des stautes du monument.

Ces photos de voyage familial sont devenues une exposition grâce à l'alliance française de Toronto (représentée par Thierry Lassere directeur général) et d'Antoine Hirsch (égyptologue). Ils ont permis la mise en place cette exposition et la mise en relation avec le village qui réfléchissait à l'organisation d'évènements pour le centenaire.

Cette exposition est marquée par la qualité des photos, mais aussi par l'important travail de recherche effectué par l'artiste (sur la bataille et l'histoire des soldats morts, mais aussi sur la conception du monument).

monument de Walter Allward

L'exposition permet d'en découvrir d'avantage sur ce monument de Walter Allward.

L'exposition est aussi composée de photographies des modèles réduits qui ont servi à la conception du monument. Cela permet d'apporter un autre regard sur ce monument. Le monument étant si grand qu'il est impossible de voir les détails des statues.

Ces photos permettent aussi de voir les annotations de l'artiste.

L'exposition permet aussi d'en apprendre davantage sur les soldats canadiens morts lors de cette bataille.

Le 9 avril 2017 marquera le centenaire de la bataille de Vimy et des drapeaux canadiens ont été distribué à Givenchy-en-Gohelle pour marquer ces évènements.

drapeau canadien memoire commemoration

Environ 500 drapeaux ont été distribués et face à l'enthousiasme de la population la mairie a été obligée de signaler que tous avaient été distribués. Vous pourrez les compter en visitant Givenchy-en-Gohelle.

succes commemoration

L’exposition

Labellisée Centenaire 14-18, l’exposition « Je me souviens : Vimy 100 » révèle 24 images captivantes du monument de Vimy et des tunnels environnants et inaugure officiellement la nouvelle médiathèque de la ville le 1er avril.

exposition je me souviens vimy 100

Le 9 avril, plus de 25 000 Canadiens se rendront à Givenchy-en-Gohelle pour commémorer le 100ème anniversaire de la bataille de la crête de Vimy.

Après le vernissage mondial, l’exposition se rendra à Paris à la Maison des Étudiants Canadiens, du 20 avril au 9 mai, avant de retourner au Canada pour une tournée à travers le pays : à la Galerie Pierre Léon de l’Alliance Française à Toronto le 20 juin, puis à Vancouver, Mississauga, Winnipeg, Ottawa et Halifax.

Je Me Souviens : Vimy 100 est une réflexion personnelle sur un jeune pays qui arrive à maturité et sur les échos émotionnels d’un moment déterminant de l’histoire canadienne, explique Racheal McCaig. En tant qu’artiste, je suis extrêmement flattée de voir mon oeuvre exposée en France et je ressens un formidable sentiment d’honneur et de fierté canadienne.

La Bataille de Vimy

La Bataille de Vimy est aujourd’hui encore considérée comme la plus importante de l'histoire du Canada car, pour la première fois, les quatre branches de l'armée canadienne se sont réunies afin d’imaginer et exécuter un plan audacieux : creuser sous la ligne ennemie et lancer une attaque-surprise. Environ 30 000 Canadiens se sont battus à Vimy sous le commandement du lieutenant-général Julian Byng. Au terme de cet affrontement, 7004 soldats canadiens furent blessés et 3 598 y laissèrent leur vie. La conquête de la crête de Vimy a non seulement marqué un tournant dans la Première Guerre mondiale, mais également un passage à la maturité pour le Canada.

L’inspiration : « Respecter le souvenir »

cimetierre commemoration soldats canadiens givenchy en goelle

La majorité des images présentées lors de l'exposition ont été prises lors d’un voyage familial à l’été 2014, lorsque les deux enfants de Racheal McCaig étaient respectivement âgés de 7 et 11 ans. Son attrait pour l’histoire les a conduits sur la crête de Vimy pour voir le célèbre mémorial dont ils avaient tant entendu parler. Lors d'une journée particulièrement humide et pluvieuse, la famille commença sa tournée sous terre dans les véritables tranchées et tunnels que les soldats canadiens ont occupés des mois durant.

Ils sortirent ensuite des tranchées et suivirent le chemin menant à la route principale pour voir le mémorial. Le soleil perçait au travers des nuages et ils distinguèrent le bleu du ciel. Les rayons de soleil illuminaient les alentours alors qu’ils voyaient pour la première fois cet édifice blanc magnifique, gigantesque et brillant, ses pylônes jumeaux s’élevant depuis la crête comme une vision tout droit sortie d'un roman de Tolkien.

Nous n’aurions pas pu vivre un moment aussi parfait même si nous l’avions prévu. Nous sommes restés là, figés d’émerveillement, bouche bée, en admiration devant cette structure vraiment incroyable, raconte Racheal McCaig.

Pour l’exposition, l’artiste a photographié plusieurs pierres tombales de soldats canadiens ayant péri au combat.

J'ai eu du mal à focaliser l’objectif de mon appareil photo car je ne voyais pas clairement au travers des larmes. Je lisais en boucle la même date, répétée encore et encore : 9 avril 1917. Marcher à travers ces rangées de pierres tombales magnifiquement ornées d’une simple feuille d'érable réveilla une nouvelle fois mon sens du patriotisme et de fierté pour ma nation, explique Racheal McCaig.

J'ai toujours dit à mes enfants que, peu importe qu’ils soient d'accord ou non avec la raison pour laquelle nous étions partis en guerre, ils ont droit à leur propre opinion, sans parler de leur liberté, justement parce que nous y sommes allés. Et, pour cette raison, nous devons notre respect à ces soldats. J'espère que c’est ce que fera mon exposition : respecter le souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté, ajoute-t-elle.

À propos de Racheal McCaig

Racheal McCaig est une photographe et auteur plébiscitée par la critique et dont le travail a été présenté dans tous les principaux médias canadiens, y compris The Globe and Mail, le National Post, le Toronto Star, Canadian Living et BroadwayWorld.com.

Elle est la seule artiste canadienne à représenter son pays lors des événements commémoratifs officiels du 100ème anniversaire de la Bataille de Vimy qui auront lieu à Givenchy-en-Gohelle en avril 2017.

Le premier ministre Justin Trudeau a exprimé sa gratitude envers l’exposition « Je Me Souviens : Vimy 100 » de Racheal McCaig par le biais d’une lettre de reconnaissance officielle.

Pour en savoir plus sur le travail de Racheal McCaig

En savoir plus

  • Le Monument commémoratif canadien de Vimy a été conçu par le sculpteur et architecte canadien Walter Seymour Allward. Il dévoila plus tard à des amis que le concept lui était venu sous forme de rêve.
  • Il a fallu 11 ans et 1,5 million de dollars pour construire le monument commémoratif de Vimy. Reposant sur environ 11 000 tonnes de béton et renforcé avec des centaines de tonnes d'acier, plus de 6 000 tonnes de calcaire de Seget furent utilisées dans sa construction.
  • Le monument comporte 20 sculptures symboliques représentant des thèmes majeurs, dont la force des idéaux partagés, la douleur d'une jeune nation et une prière pour la paix.
  • Représentant le Canada, une jeune nation qui pleure ses morts, la statue de Canada Bereft / Weeping Woman / Mother Canada est la plus grande du mémorial. Elle fut taillée dans un bloc de pierre de 30 tonnes.
  • Les colonnes jumelles du mémorial ont une hauteur de 30 mètres. Avec la hauteur ajoutée de la base et de la crête sur laquelle ils se trouvent, la figure de la Paix la plus haute s'élève à environ 110 mètres au-dessus de la plaine de Douai, à l'est.
  • L’inscription réalisée à la main sur les remparts du mémorial représente les noms des 11 285 soldats canadiens signalés « disparus, présumés morts » en France.
  • En 1922, le gouvernement français a accordé à la population du Canada, « librement et pour toujours », l'utilisation du terrain pour le site du mémorial et du champ de bataille.
  • Le mémorial se trouve sur la Côte 145, la scène de quelques-uns des combats les plus féroces de la bataille de la crête de Vimy.
  • Le mémorial de Vimy est l’un des seuls monuments canadiens localisés hors du Canada (il y en a trois en Belgique et cinq en France).

L’inspiration : « Respecter le souvenir "

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrette Richard 02/04/2017 20:38

Bonsoir,
Tu es venu en visite dans ma belle région, alors?
J'ai eu l'honneur également de venir en visite à Vimy il y a quelques années et j'ai été émue et stupéfaite: le mémorial immense, les tombes à perte de vue, le soin porté à l'ensemble..."Je me souviens"...

covix 02/04/2017 19:00

c'est bien de ne pas oublié, je l'ai visité dans les années 80, c'est impressionnant, il faut visiter la galerie, on s'image le travail, un tunnel qui allait à Arras. Les canadiens ont succédé aux Français et aux Anglais que se sont cassé le nez sur cette crète, seul le travail de sape des canadiens pu en venir à bout.
@mitié