En résidence à Blois à partir du 10 avril jusqu’au 2 mai 2017 Geoffrey Hendricks sera à l’honneur en 2017 à la Fondation du doute, à la fois dans le pavillon d’exposition et dans les collections permanentes. More than 100 skies, Du 3 mai au 5 novembre 2017 à La Fondation du doute

More than 100 skies

More than 100 skies

Présentée par Caterina Gualco, commissaire de l’exposition, en collaboration avec la Fondation du doute, "More than 100 skies" est une exposition présentée sous forme d’installation : plus de 100 aquarelles de ciels vont occuper, sur plus de 10 m, tout un mur du pavillon d’exposition, en résonance avec une vingtaine d’œuvres de Geoffrey Hendricks, qui seront agencées dans l’espace.

Dans les étages de la Fondation du doute, mêlés aux collections Fluxus, seront présents œuvres historiques, éditions rares, documents.

Parallèlement, des visites thématiques, un week-end spécial avec conférence et projection et brunch spécial Geoffrey Hendricks viendront enrichir cette rétrospective.

"More than 100 skies" : un regard sur l’infini

Photos, installations, objets…"More than 100 skies" a pour ambition de présenter les oeuvres et le travail de Geoffrey Hendricks, membre très actif, dès 1960 du mouvement Fluxus, au côté de George Maciunas. L’exposition ouvre une lecture poétique de la nature et de ses composantes : les rituels, gestes et actes, performances réalisés par l’artiste dans les années 1970/80.

Les activités opérées dans la nature ou transposées dans des espaces publics permettent aux visiteurs de trouver des liens spirituels avec le fleuve, la forêt, si présents à Blois. Ces regards poétiques, écologiques mais aussi politiques, proposent une prise de conscience plus aigüe de l’intériorité de l’être et engagent à un profond déconditionnement, défendu aujourd’hui encore par les artistes Fluxus comme Ben, Philip Corner ou Yoko Ono.

Geoffrey Hendricks : le forgeron de nuages

Artiste américain né en 1931, Geoffrey Hendricks enseigne l’art dès 1956 à la Rutgers University (New Jersey). C’est dans les années 1960 qu’il participe activement avec Allan Kaprow et Robert Watts aux actions et concerts Fluxus.

Dans les années 1970, il célèbrera sa séparation avec Bici Forbes avec un "Flux Divorce" où tout ce qu’ils possédaient en commun fut réellement coupé en deux. Connu pour son travail autour des mythes, de la nature, des rêves et des rituels, il est aussi reconnu pour sa représentation de nuages et des ciels peints sur le corps ou les objets du quotidien qui lui ont valu le surnom de "Cloudsmith".

D’autre part, sa pratique de la posture du poirier, figure artistique et politique qu’il a performée dans de nombreuses situations, vise à inciter le public à porter un nouveau regard sur le monde.

La Fondation du doute : ceci n’est pas un musée !

Un des rares lieux au monde entièrement consacré de manière permanente au mouvement Fluxus ! La Fondation du doute est un lieu vivant, un réservoir d’idées, un espace d’expression, d’interrogation sur l’art, ses limites ou ses frontières. Avec la présentation de plus de 40 artistes sur deux étages, quelques 300 oeuvres, documents, archives et vidéos Fluxus, mais aussi "para et post Fluxus", ce site atypique, porté par Ben Vautier, narre l’histoire d’un mouvement à contre-courant, sans cesse renouvelé, qui a vu le jour à la fin des années 1950. Influencés par le dadaïsme, l’enseignement de John Cage et par la philosophie zen, de jeunes artistes vont alors rejeter systématiquement les institutions et la notion d’oeuvre d’art, et trouver au sein de ce mouvement, l’espace de liberté qu’ils recherchaient en faisant littéralement exploser les limites de la pratique artistique.

fondation du doute

Informations pratiques

Exposition du 3 mai au 5 novembre 2017

Du 03/05 au 02/07 et du 06/09 au 05/11 ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h30

Du 04/07 au 03/09, ouvert du mardi audimanche de 14h à 18h30

Exposition en entrée libre

Visites thématiques

"Rituels de création, de jeu et d’inversion chez Fluxus" par Marion Louis, médiatrice.

26 mai, 27 mai et 28 mai : 15h et 16h45 (durée 1h15)

En écho à l’exposition "More than 100 skies" de Geoffrey Hendricks, découverte des différentes formes de rituels chez les artistes Fluxus (visite accessibleavec le billet d’entrée, sans supplément).

Week-end spécial Geoffrey Hendricks

17 et 18 juin 2017

17 juin 2017 : conférence sur GeoffreyHendricks et projection du film "Cloud smith" réalisé par Romain Evrard, dans le cadre de l’exposition "More than 100

skies"- entrée libre

18 juin 2017 : brunch spécial Geoffrey Hendricks (réservation obligatoire - tarif :15 € / adulte - 8 € / enfant)

Tarif

Adulte : 7,50 € - Réduit : 5,50 €

Enfant de 6 à 17 ans : 3,50 €

Tag(s) : #Culture

Partager cet article

Repost 0