John Altman : Jury historique et membre du conseil de direction des B.A.F.T.A.

John Altman, compositeur de légende, fait parti du jury de la 70ème édition des B.A.F.T.A.. Sans peut-être le savoir, vous avez déjà entendu l'Altman's touch. En effet ce compositeur, arrangeur et musicien de renom a travaillé avec les plus grands comme Bob Marley, Barry White ou Pharrel Williams. Si pour nous ce sont des légendes, pour le musicien londonien ce sont des « amis » dont il a parfois lancé la carrière.

british academy film television arts

Les B.A.F.T.A

Les B.A.F.T.A. récompensent chaque année outre-Manche les meilleures performances audiovisuelles. En tant que membre du conseil de direction des B.A.F.T.A., John Altman a accès aux secrets des enveloppes qu'attendent impatiemment les nominés et, comme une faveur, il revient sur les éléments qui constituent le choix des juges, sur la place et sur l'évolution du cinéma britannique, de la musique dans les films, etc.

Années après années, j'attends la cérémonie des B.A.F.T.A

« Années après années, j'attends la cérémonie des B.A.F.T.A., pour moi, c'est un moment privilégié où l'on est tous réuni. Que l'on soit juste nominé ou que l'on gagne une récompense, il y a du suspens et surtout beaucoup de bonne humeur autour du travail accompli.

John Altman

Cette promotion est une très belle promotion, il y a eu beaucoup de belles prestations. Le cinéma anglais, plus généralement le cinéma européen se distingue du cinéma américain. Outre-Atlantique, on traite facilement de sujets de divertissements, de super-héros ou d'histoires d'amour de manière légère.

Les Américains sont très forts, ils ont de très belles productions avec des moyens considérables, il faut le reconnaître. En Europe, en l'occurrence au Royaume-Uni, nous produisons un cinéma plus adulte, plus conscient, pour faire passer un message. Le film « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach est un bon exemple de ce qui se fait en Europe actuellement. L'histoire d'un homme qui se retrouve prisonnier d'une faille du système et qui voit les épreuves se multiplier n'est pas un scénario américain traditionnel.

Cette année le film La La Land est nominé 11 fois aux B.A.F.T.A., c'est un très grand succès du cinéma. C'est le premier film depuis Titanic en 1997 qui a été nominé 14 fois aux oscars alors forcément je l'ai regardé avec une attention toute particulière. Chaque année, chaque génération, fournit de nouveau talents et de nouvelles idées. Il est impossible de savoir avant la sortie d'un film s'il connaîtra le succès. Une semaine avant la sortie de Titanic, toute l'équipe pensait que ce serait un flop...

Pour La La Land, le créateur original, Damien Chazelle a mis 5 ans avant de trouver un studio pour réaliser son film, je suis très sensible à la détermination des artistes.

En terme de musique, plus les techniques évoluent, plus les supports sont de qualité, plus les attentes grandissent. J'ai beaucoup aimé la musique de cette promotion avec un coup de cœur pour la musique des Animaux fantastiques.

Après l'appréciation des musiques de film est très subjective, elle est soumises aux attentes des réalisateurs et des producteurs, les compositeurs sont peu libres de leurs choix.

Dans tous les cas, j'attends avec impatience cette 70ème édition des B.A.F.T.A. Stephen Fry est parfait pour animer cette soirée entre humour et sérieux. Pour tous les artistes il y a un véritable enjeu, la tension sera à son maximum autour de ce qui s'est fait de mieux cette année. Je ne peux pas en dire plus alors rendez-vous le 12 pour les résultats. »

John Altman

Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0