Dans un mois précisément, entre les 20 et 30 mars, se tiendra partout en France et dans 11 autres pays la 12ème Semaine pour les alternatives aux pesticides. Cette Semaine a pour objectif d’informer sur les dangers sanitaires et environnementaux des pesticides et de promouvoir leurs alternatives.

Semaine pour les alternatives aux pesticides

[J-30] Un printemps sous le signe des alternatives aux pesticides.

L’événement :

Initiée par un collectif d’organisations et coordonnée par l’association Générations Futures depuis 2006, la Semaine pour les alternatives aux pesticides rassemble en 2017 40 partenaires nationaux et 19 partenaires internationaux et plus de 400 partenaires de terrain qui font vivre l’événement pendant 10 jours. Cette 12ème édition aura en ligne de mire les futures élections et permettra de servir d’outil d’interpellation des candidats sur les questions agricoles et de santé.

L’enjeu « pesticides » :

Les alternatives aux pesticides sont en plein essor: 21 nouvelles fermes bio créées chaque jour au premier semestre 2016[1], l’interdiction d’utilisation des pesticides pour les collectivités depuis le 1er janvier et la fin de la vente au public programmée pour 2019[2]. Pourtant, malgré ces avancées notoires, nous sommes encore loin du compte avec seulement 5.8% de surface agricole utile en bio en 2015 et les pesticides sont toujours bien trop utilisés dans les zones agricoles faisant de 2015 la 2ème année la plus importante en matière d’utilisation de pesticides en agriculture depuis 2009[3]. Tous ces signaux alertent sur l’urgence de développer les alternatives aux pesticides!

Dix jours de temps fort :

Outre les centaines d’événements diverses et variés organisés partout sur le territoire (ciné-débats, conférences, portes ouvertes de fermes, ateliers de jardinage au naturel, spectacles…) plusieurs temps forts nationaux viendront rythmer la Semaine. Avant-premières du film « Zéro phyto 100% bio » de Guillaume Bodin, concours de dessin pour les écoles maternelles et primaires, diffusion de l’ICE sur le glyphosate…il y en aura pour tous les goûts. Une soirée de clôture aura également lieu à la Salle Jean Dame (Paris 2ème) pour faire un bilan des programmes des candidats à l’élection présidentielle sur leurs programmes agricole et de santé-environnement.

Une campagne de financement participatif est également en cours jusqu’au 15 mars prochain pour la réalisation d’un « kit alternatives » comportant des outils inédits (brochures alternatives aux pesticides, infographies…) pour rendre visible les alternatives aux pesticides.

Une conférence de presse se tiendra à paris le 16 mars prochain (lieu et heure à préciser) pour vous dévoiler le programme définitif de ces dix jours d’action qui, plus que jamais, permettront de faire vivre les alternatives aux pesticides car l’usage de ces toxiques, aussi bien au jardin, qu’en ville ou dans l’agriculture, n’est pas une fatalité !

[1] http://www.agencebio.org/sites/default/files/upload/dp_bio_conf_septembre_200916_0.pdf

[2] http://www.generations-futures.fr/0-phyto-100-pour-100-bio/loi-ville-pesticides-01-2017/

[3] Voir les derniers chiffres du plan Ecophyto II : http://www.generations-futures.fr/ecophyto/pesticides-plus-4-pour-cent/

generations futures ecologie agriculture

 

Tag(s) : #Chronique

Partager cet article

Repost 0