L'ensemble de danse et musique arméniennes Araxe-Sassoun sera sur la scène de la Comédie de Valence le 11 mars prochain dans le cadre de sa tournée nationale 2017 du spectacle Un Siècle Après.

Un Siècle Après, à La Comédie de Valence le mars 2017

Un Siècle Après, à La Comédie de Valence le mars 2017

Un Siècle Après

«Avant -Propos»

Un Siècle Après est le dernier spectacle créé en 2015 par l'ensemble Araxe Sassoun, et directement inspiré par le centenaire du Génocide des Arméniens.

La direction artistique de l’ensemble Araxe Sassoun est assurée par Pascal Chamassian, assisté de Michael Vemian à la musique et Marion Chamassian à la danse.

Après Vanouch, légende d’Arménie présenté en 2003 et 2007, Ararat mon Amour, interprété de 2009 à 2013, et vu par 20000 spectateurs en France et dans le monde, Un Siècle Après est le 3èmeopus d’Araxe Sassoun.

3000 personnes ont assisté les 29 et 30 mai 2015 au Silo à Marseille à la première d’Un Siècle Après, ne laissant personne insensible sur son passage. Le spectateur s’abstrait du monde réel durant 1h40, pour se laisser porter par ses sens dans un univers très différent. La confirmation qu’Un siècle Après adresse un message universel, à l’attention de tous les publics, sans exclusivité.

Un Siècle Après réunit 80 artistes sur scène et a demandé deux années de préparation. Le résultat est une suite de 21 tableaux, dansés, joués et chantés, guidés par un haut niveau d’exigence professionnelle dans tous les domaines de la création. Une suite de «preuves de vie artistique», qui explorent la danse et la musique traditionnelles arméniennes, magnifiés et sublimées par des chorégraphies et une mise en scène étonatntes. Où Commet les fils et les filles de rescapés du 1ergéocide du Xxème siècle livrent leurs émotions à travers leurs esthétique et leur talent, un siècle après…

« 2017, la tournée en France »

Après avoir rencontré le succès dès sa création, Un Siècle Après va s’exporter en 2017 en France et à l’étranger. L’objectif est que ce spectacle universel soit vu par le plus grand nombre et que l’ensemble Araxe Sassoun continue de jouer son rôle d’ambassadeur de la culture Arménienne.

L’intention est de faire découvrir la richesse et la diversité de cette culture plusieurs fois millénaires, tout en continuant de s’ouvrir à l’Autre.

Les 100 membres de cet ensemble intergénérationnel souhaitent partager leur passion commune de la danse, de la musique et du chant. L’autre ambition de cette tournée est de se produire dans ses salles prestigieuses et de grande qualité pour que ce spectacle soit présenté dans les meilleures conditions.

Et que le Public concerné dépasse largement le seul public d’origine Arménienne.

Les Premières dates de la tournée en France :

  • 21 Janvier 2017 – Théâtre les Quinconces à Vals-Les-Bains
  • 11 Mars 2017 – La Comédie de Valence
  • 13 Mai 2017 – Casino de Paris
  • 20 Mai 2017 – Théâtre Sébastopol de Lille
  • 9 & 10 Juin 2017 – Théâtre National des Salin à Martigues
  • 7 Octobre 2017 – Corum de Montpellier

«Le Spectacle»

«Un Siècle Après» est NOTRE réponse artistique à une question courte, vaste et complexe: «Qui sommes-nous 100 ans après?»

Ni fresque historique, ni récit. Pas de larme, pas de haine, pas demessage. Pas le lieu, pas le moment.

NOTRE choix, balader le spectateur sans le guider, au hasard de nos émotions et de nos sentiments. Avec un parti pris assumé clairement, celui de l’esthétique et du spectacle avant tout.

Faire plaisir et se faire plaisir. Déambuler dans nos délires, nos goûts musicaux, entre notre lien viscéral à nos racines, et l’envie d’ailleurs. Inventer de nouveaux codes artistiques sans trahir. Ne rien promettre, juste proposer et interroger.

Prendre le spectateur par la main, par l’oreille, par les yeux, le prendre par tous ses sens, pour l’amener là où il le décidera.

21 tableaux dansés, joués, chantés ponctuent les 3 mouvements d’«Un Siècle Après».

Des entrailles de l’identité» arménienne, où se mêlent force, résistance, pugnacité et mélancolie, jusqu’à la lumière et l’espoir, c’est la ligne d’horizon colorée que trace «Un Siècle Après».

21 «preuves de vie artistiques» convoquées sur scène pendant près de 2 heures. Avec une voix de Soprano, celle de Naïra Abrahamian, à vous couper le souffle, qui défie des percussions endiablées d’Orient, à faire pâlir les tambours du Bronx.

Un électrochoc !!! Celui de l’immense Aram Khatchadourian et sa danse du sabre, percuté de plein fouet par un électro-kotch, un vrai.

L’ombre planante du maestro Vanouch et ses « roulades » du Caucase, qui viennent flirter avec le tango d’Astor Piazolla, revisité façon « Erevan ».

Et comme « Avec le temps » va tout s’en va, dit le poète, NOUS crions, dansons et affirmons que NOUS sommes encore là et bien là !!!

21 témoignanes rythmés par le duduk, la contrebasse, le dehol et le trombone, 21 mélodies d’Arménie ou d’ailleurs, 21 chorégraphies où se juxtaposent la synchro et la vitesse des danseurs, la grâce et la beauté des danseuses. « Un Siècle Après » c’est le risque du « Live » que NOUS prenons allègrement, avec 40 danseurs, 35 musiciens, et 25 choristes.

NOUS, c’est la signature collective d’ « Un Siècle Après », sous la direction de Pascal Chamassian, et de ses deux fidèles acolytes Mickaël Vemian à la musique et Marion Chamassian à la danse.

NOUS, c’est tous ceux qui ont contribué à la création de cette oeuvre altruiste.

NOUS, c’est les 100 artistes du spectacle et le formidable staff qui les entoure.

Nous, c’est les chorégraphes qui ont répondu à nos invitations, NoraÏR Mehrabian,Felix et Teresa Grigorian, Alessandra Delle Monache.

NOUS, c’est la JAF, association inspirée par le Résistant Missak Manouchian, qui depuis des décennies a permis à des milliers de jeunes de s’exprimer, de militer, de s’épanouir, et de vivre leur culture plurielle.

L’ensemble Araxe Sassoun »

Résidant à Marseille au sein de la Jeunesse Arménienne de France depuis 1958, l’ensemble Araxe Sassoun est composé de 40 danseurs et 35 musiciens. Ensemble officiel de la Ville de Marseille depuis 1984, il est devenu un des ambassadeurs de la culture arménienne au-delà de nos frontières.

Araxe Sassoun, dirigé depuis 2001 par Pascal Chamassian, s’est produit sur de nombreuses scènes nationales et internationales, comme le Casino de Paris, l’Opéra de Erevan, le Dôme de Marseille ou encore l’Opéra de Sofia.

Araxe est le nom de la troupe de danse, alors que Sassoun est celui de l’orchestre qui l’accompagne.

Le répertoire d’Araxe Sassoun vogue entre tradition et modernité, et marie volontiers l’authenticité et le métissage musical et chorégraphique.

L’ensemble Araxe Sassoun collabore depuis sa création avec les plus grands chorégraphes, maitres de ballet et musiciens d’Arménie, comme Vanouch Khanamirian, Aram Khatchadourian, Norair Mehrabyan, Gaguil Mouradian, Katchadour Avédissian, Pailak Sarkissian, Nelly Karapétian ou encore Félix et Théresa Grigorian.

BILLETERIES / INFORMATIONS

Réservez votre place pour le spectacle du samedi 1er mars La Comédie de Valence - Valence

« L’association Jeunesse Arménienne de France »

Inspirée par le Résistant Missak Manouchian, la Jeunesse Arménienne de France (JAF) oeuvre depuis sa création en 1945 au maintien et au développement de l’identité et de la culture arménienne en France.

Avec ses écoles de danse, de musique, de chant et de langue, ses ensembles artistiques Araxe et Sassoun, ses colonies de vacances, la JAF Marseille enseigne la culture arménienne aux jeunes français d’origine arménienne.

La JAF Marseille favorise ainsi depuis des décennies l’intégration sociales des nouvelles générations.

Son centre culturel à Marseille est un centre de diffusion de la culture, une fenêtre ouverte sur la Cité, qui participe au Mieux vivre Ensemble. Le lien permanent avec l’Arménie est l’une des pierres angulaires de l’action de la JAF Marseille. La cause arménienne et la reconnaissance du Génocide des Arméniens font parties des fondements de l’association.

Grâce à la mise en place régulière événements comme « Amnésie Internationale », l’association jette des ponts entre les différentes cultures et permets de les promouvoir. Sensible aux valeurs de citoyenneté et d’intégration, l’association a permis à des générations entières de découvrir leur patrimoine culturel d’origine et ainsi perpétuer leur identité.

Par l’ensemble de son action, la JAF Marseille est devenu au fil des années une référence à ‘lintérieur de la communauté arménienne, mais aussi une institution reconnnue par les pouvoirs publics en France et en Arménie.

Tag(s) : #Danse, #Spectacle, #Arménie

Partager cet article

Repost 0