Pari réussi pour la première édition la Nuit de la lecture avec plus de 250 000 participants et près de 1 500 événements partout en France ! Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, se félicite de la réussite de la première édition de la Nuit de la lecture qui s’est tenue le samedi 14 janvier. Créée à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication, et pensée comme un moment de partage populaire, festif et fédérateur autour du livre, elle a rencontré dans les bibliothèques et les librairies un vif succès.

Pari réussi pour la première édition la Nuit de la lecture

Pari réussi pour la première édition la Nuit de la lecture

Pari réussi pour la première édition la Nuit de la lecture

Un vif succès

Créée à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication, et pensée comme un moment de partage populaire, festif et fédérateur autour du livre, elle a rencontré dans les bibliothèques et les librairies un vif succès.

La lecture nous ouvre au monde, aux autres. C’est à la fois la connaissance, la liberté et un premier pas vers l’imaginaire. En ce sens, promouvoir l’égalité d’accès à la lecture c’est nourrir le progrès et la citoyenneté. C'est tout le sens de la Nuit de la lecture qui a mis à l’honneur le livre et la lecture le temps d'une soirée.

Près de 1 500 événements

La manifestation a mobilisé bibliothèques et librairies avec près de 1 500 événements célébrant la richesse de ces lieux de vie et de lecture, sous une lumière nouvelle, à une heure inhabituelle. Plus de 250 000 personnes ont ainsi pu profiter des animations, lectures en pyjama, cafés littéraires, concerts, déambulations insolites ou «speedbookings » proposés dans les lieux ouverts jusque tard dans la nuit pour l’occasion.

Remerciements de Madame le Ministre de la Culture et de la Communication

Audrey Azoulay tient à remercier tous les acteurs du livre et de la lecture qui se sont fortement mobilisés pour cette première édition en accueillant un public divers et nombreux, ainsi que les auteurs, conteurs, danseurs, acteurs qui s’y sont chaleureusement associés et ont permis de faire vivre les mots le temps d’une Nuit.

De nombreux auteurs se sont d’ailleurs engagés comme parrains et marraines de l’événement : Abd al Malik, Adelaïde de Clermont-Tonnerre, Leïla Slimani, Victor Coutard et Pooya Abbasian, Jean-Paul Didierlaurent, Anna Dubosc, Timothée de Fombelle, Magyd Cherfi, Marie Modiano, Véronique Ovaldé ou encore Karine Tuil.

La ministre tient également à remercier chaleureusement les partenaires de l’opération –l’Association des bibliothécaires de France, l’Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt, le Syndicat de la librairie française, le Syndicat national de l’édition, la Société des gens de lettres, l’Association des directeurs des bibliothèques des grandes villes, la Bibliothèque publique d’information, la Bibliothèque nationale de France, le Centre National du livre, la RATP, PhenixDigital, Toute l’histoire, Radio France et France télévisions, ainsi que l’agence Façon de penser –qui ont permis le succès de cette première édition.

QUELQUES EXEMPLES DE CHIFFRES DE PARTICIPATION

À Paris et en Île-de-France :

  • La Bibliothèque nationale de France, site Richelieu-Louvois à Paris : 7 000 participants
  • La Bibliothèque publique d'information à Paris : 1 700 participants
  • La bibliothèque Robert Sabatier à Paris : 100 participants
  • La librairie des éditeurs associés à Paris : 50 participants
  • La librairie Les Nouveautés à Paris : 500 participants
  • La médiathèque Françoise Sagan à Paris : 350 participants
  • La médiathèque Marguerite Yourcenar à Paris : 350 participants
  • La médiathèque musicale de Paris : 130 participants (capacité d’accueil maximale)
  • La médiathèque de Clichy (Hauts-de-Seine) : 210 participants
  • La médiathèque intercommunale Gérard Billy à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) : 150 participants
  • La médiathèque Flora Tristan à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) : 200 participants (capacité d’accueil maximale)
  • La bibliothèque intercommunale Anna Langfus à Sarcelles (Val-d'Oise) : 100 participants
  • La bibliothèque centrale de Versailles (Yvelines) : 60 participants (capacité d’accueil maximale)

En régions :

  • La médiathèque de Moulins Communauté (Auvergne-Rhône-Alpes, Allier) : 800 participants
  • La bibliothèque Centre-Ville de Grenoble (Auvergne-Rhône-Alpes, Isère) : 200 participants (capacité d’accueil maximale)
  • La bibliothèque de la Part-Dieu à Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes, Rhône) : 4 210 participants
  • La médiathèque de Joigny (Bourgogne-Franche-Comté, Yonne) : 150 participants
  • La bibliothèque des Champs-Plaisants à Sens (Bourgogne-Franche-Comté, Yonne) : 110 participants
  • La médiathèque François Mitterrand –Les Capucins à Brest (Bretagne, Finistère) : 250 participants
  • La bibliothèque des Champs Libres à Rennes (Bretagne, Ille-et-Vilaine) : 450 participants
  • La bibliothèque municipale associée à Neuvy-le-Roi (Centre-Val de Loire, Indre-et-Loire) : 50 participants
  • La bibliothèque centrale de Tours (Centre-Val de Loire, Indre-et-Loire) : 450 participants
  • La bibliothèque municipale de la Ferté-Saint-Aubin (Centre-Val de Loire, Loiret) : 150 participants
  • La médiathèque d’Afa (Corse, Corse-du-Sud) : 55 participants
  • La bibliothèque de Sainte Lucie de Porto-Vecchio à Zonza (Corse, Corse-du-Sud) : 80 participants (capacité d’accueil maximale)
  • La librairie Kléber à Strasbourg (Grand Est, Bas-Rhin) : 50 participants
  • La médiathèque / Espace culturel de Bouzonville (Grand Est, Moselle) : 120 participants
  • Le réseau des bibliothèques de Metz (Grand Est, Moselle) : 250 participants
  • La bibliothèque multimédia intercommunale d’Épinal (Grand Est, Vosges) : 750 participants
  • La bibliothèque municipale Man Vévé à Mana (Guyane, Guyane) : 200 participants
  • La médiathèque Jean Macé à Château-Thierry (Hauts-de-France, Aisne) : 120 participants
  • La bibliothèque de Dunkerque Centre (Hauts-de-France, Nord) : 50 participants
  • La médiathèque Antoine Chanut à Creil (Hauts-de-France, Oise) : 500 participants
  • La bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer (Hauts-de-France, Pas-de-Calais) : 500 participants
  • La bibliothèque Louis Aragon à Amiens (Hauts-de-France, Somme) : 120 participants
  • La médiathèque du Tampon (La Réunion) : 330 participants
  • La bibliothèque de Champ-Borne à Saint-André (La Réunion) : 200 participants
  • La médiathèque Leconte de Lisle à Saint-Paul (La Réunion) : 250 participants (capacité d’accueil maximale)
  • La bibliothèque Schoelcher à Fort de France (Martinique) : 80 participants
  • La bibliothèque Alexis de Tocqueville à Caen (Normandie, Calvados) : 5 000 participants
  • La bibliothèque intercommunale d’Avranches (Normandie, Manche) : 320 participants
  • La bibliothèque de Saint-Saëns (Normandie, Seine-Maritime) : 250 participants
  • La médiathèque de Royan (Nouvelle-Aquitaine, Charente-Maritime) : 70 participants
  • La librairie Mollat à Bordeaux (Nouvelle-Aquitaine, Gironde) : 80 participants
  • La librairie l'Autre Rive à Toulouse (Occitanie, Haute-Garonne) : 80 participants
  • La médiathèque départementale de l'Hérault, domaine départemental Pierresvives à Montpellier (Occitanie, Hérault) : 320 participants
  • Le réseau des médiathèques de Nantes (Pays de la Loire, Loire-Atlantique) : 1 000 participants
  • La médiathèque Louis Aragon du Mans (Pays de la Loire, Sarthe) : 300 participants
  • La librairie la Parenthèse aux Sables-d'Olonne (Pays de la Loire, Vendée) : 50 participants
  • La médiathèque intercommunale de Digne-les-Bains (Provence-Alpes-Côte d'Azur, Alpes-de-Haute-Provence) : 150 participants
  • La bibliothèque Méjanes -Nef ouest à Aix-en-Provence (Provence-Alpes-Côte d'Azur, Bouches-du-Rhône) : 100 participants

La médiathèque Nelson Mandela à Gardanne (Provence-Alpes-Côte d'Azur, Bouches-du-Rhône) : 300 participants (capacité d’accueil maximale).

Tag(s) : #Lecture

Partager cet article

Repost 0