Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

2017 : grands travaux pour transformer l’Aéroport Toulouse Blagnac

Les Perspectives 2017 de l’Aéroport Toulouse Blagnac ont été présentées aux médias le jeudi 12 janvier par Jean-Michel Vernhes, président du directoire d’Aéroport Toulouse-Blagnac. L’année 2017 sera marquée par le lancement des grands chantiers inscrits dans le projet de développement de Casil Europe, et qui vont transformer l’aéroport : réaménagement du Hall D, jetée d’embarquement du Hall A, construction d’ un hôtel connecté à l’aérogare.

Jetée d’embarquement du Hall A credit photo © AIA

Jetée d’embarquement du Hall A credit photo © AIA

Perspectives 2017 de l’Aéroport Toulouse Blagnac

BÂTIR L’AVENIR

Tout au long de l’année 2016, les équipes d’ATB ont travaillé loin des projecteurs pour donner vie, sur le papier, à ces constructions qui vont façonner le nouveau visage de l’aéroport.

Cette activité, par nature peu visible, était essentielle. Car il s’agit ici de construire l’avenir autour d’un projet, en créant les conditions de sa mise en œuvre.

Développement du trafic low cost en Europe, ouverture de lignes long courrier, redimensionnement de l’aérogare pour accueillir les futurs passagers, construction d’un hôtel… Le projet porté par Casil Europe et validé par l’ensemble des actionnaires voit grand.

2016 a été l’année du travail de fond. 2017 lancera les grands travaux qui, à l’horizon 2018, transformeront en profondeur l’aéroport que nous connaissons aujourd’hui.

LE TRAFIC

easyjet

27 destinations

2 280 000 passagers attendus, soit une croissance de 9.7 %

• Ajout d’un quatrième Airbus A 319 de 156 sièges, basé à Toulouse-Blagnac.

Ouverture de 3 destinations : Venise, Malaga, Valence (Espagne)

Volotea

20 destinations

228 500 passagers attendus, soit une croissance de 39 %

• Mise en place d’un deuxième avion basé et changement d’appareil pour le premier avion soit à compter du 26 mars deux Airbus A 319 de 150 sièges basés à Toulouse-Blagnac.

Ouverture de 7 nouvelles destinations : Caen, Nantes, Cagliari (Sardaigne), Naples, Corfou, Santorin et Alicante.

Ryanair

9 destinations

619 000 passagers attendus

• Ouvertures de 2 nouvelles lignes (après avoir ouvert 7 nouvelles destinations au programme Hiver) : Lisbonne, Naples

• Ajout d’une deuxième fréquence quotidienne vers Londres-Stansted

• Tous les vols seront assurés en Boeing 737-800 de 189 sièges.

AEGEAN

• Ajout d’une troisième fréquence hebdomadaire vers Athènes, opérée en Airbus A 320 de 168 sièges.

XL airways

• 1 vol par semaine vers Saint-Denis de la Réunion opéré en Airbus A 330-200 de

360 sièges. Tous les mardis à compter du programme hiver 2017.

LES PROJETS

2017, L’ANNÉE DES GRANDS CHANTIERS

La phase d’études lancée en 2016 est achevée. Désormais, place aux chantiers qui vont donner vie au projet du nouvel actionnaire Casil Europe.

Objectif : offrir aux passagers les services d’un aéroport international, qui développe son trafic low cost européen et ses destinations long courrier.

Dans cette perspective, la capacité de l’aérogare sera portée à 12 millions de passagers annuels, en 2018.

La modernisation de l’aérogare s’accompagnera d’une offre commerciale plus attractive, avec la création d’une grande zone de boutiques et de restauration.

Cette démarche sera appuyée par la construction d’un hôtel 4 étoiles directement connecté au Hall A, projet qui illustre par ailleurs la politique de diversification immobilière engagée par ATB.

En bâtissant une jetée d’embarquement/débarquement à pied dédiée aux compagnies low cost et régionales, l’aéroport offrira une infrastructure conçue pour leur modèle économique. Cette évolution offrira plus de capacité aux compagnies aériennes qui utilisent les passerelles pour leurs opérations d’embarquement.

D’ores et déjà, les premiers aménagements ont commencé. En fin d’année 2016, la construction des nouveaux comptoirs d’enregistrement des compagnies aériennes et des tour-opérateurs implantés actuellement dans le Hall D, a débuté dans le Hall A. Aux abords de la piste, le terrassement de la base chantier qui accueillera les entreprises retenues pour la construction de la jetée du Hall A, a été engagé.

Une année de grands chantiers débute. Et les regards vont se tourner vers le printemps 2018, date de la mise en service progressive de ces nouvelles infrastructures, dont l’agencement définitif vous est dévoilé.

UN HALL D PLUS GRAND, PLUS ACCUEILLANT

Hall D plus accueillant © Kardham (agence architecture Cardete et Huet)

Credit photo: © Kardham (agence architecture Cardete et Huet)

En 2018, l’unique point d’entrée en salle d’embarquement sera l’extension construite dans le Hall D. Elle accueillera la totalité des postes d’inspection filtrage (PIF) sur un plateau de 3 000 m2 au nord du bâtiment actuel.

Tous les passagers transiteront par cette zone où seront implantées 12 lignes de PIFs à débit élevé, dotés d’équipements de nouvelle génération qui amélioreront l’efficacité des contrôles des bagages et des personnes.

Une fois ces formalités effectuées, les passagers auront à leur disposition une nouvelle zone commerciale de 4 000 m2 pour effectuer leurs achats avant l’embarquement. Un lieu de vie dédié au shopping et à la restauration, doté d’aménagements confortables pour attendre leur avion.

Le Hall C sera réaménagé à cet effet et accueillera plus particulièrement l’espace dédié à la restauration.

Depuis la nouvelle zone commerciale, les passagers auront un accès direct à l’ensemble des portes d’embarquement des différents halls.

Les comptoirs d’enregistrement du Hall D, aujourd’hui situés au nord du bâtiment, seront repositionnés sur l’emplacement du poste d’inspection filtrage actuel, qui fait face aux portes d’entrée du terminal.

UNE JETÉE POUR LE HALL A

une jetée pour le hall a © AIA

Crédit photo © AIA

Pour répondre au développement du trafic low cost et aux attentes des compagnies régionales, l’aéroport va étendre ses infrastructures depuis le Hall A.

Une jetée de 2 500 m2 sera construite dans son prolongement, avec cinq portes d’embarquement pour accéder directement au tarmac et rejoindre à pied les avions stationnés au plus près du hall.

Pour rejoindre ceux stationnés plus au large, l’autre façade de la jetée sera équipée de portes donnant accès aux bus de piste.

Pour les compagnies low cost et régionales, c’est une réponse opérationnelle efficace, autant sur l’embarquement que sur le débarquement des passagers, qui assurera des rotations d’avions en un temps minimal.

UN HÔTEL CONNECTÉ À L’AÉROGARE

hotem nh connecte à l'aérogare © Cabinet d’architecte PATRIARCHE

Crédit Photo © Cabinet d’architecte PATRIARCHE

Aéroport Toulouse-Blagnac va construire un hôtel qui sera exploité par le groupe NH Hotel. Directement connecté au Hall A, l’hôtel de 148 chambres sera commercialisé sous la marque NH Hotels, disposera du meilleur emplacement de l’aéroport.

Le futur hôtel comprendra 1 000 m2 d’espaces dédiés aux réunions, conférences et séminaires, un bar, un salon et un restaurant. Également à la disposition des clients, un espace fitness et un sauna.

L’hôtel offrira toutes les prestations et critères de la marque NH Hotels : un emplacement de choix, à proximité des moyens de transport pour des déplacements simples et faciles, un excellent rapport qualité-prix, des chambres confortables et fonctionnelles, des prestations et des infrastructures adaptées aux besoins et aux attentes des voyageurs, et une attention particulière au service.

Calendrier 2017

RÉAMÉNAGEMENT DU HALL D

• Février-mars : déplacement des comptoirs de vente des tour-opérateurs et compagnies aériennes du Hall D vers les Halls B et C.

• À partir d’avril : réaménagement du Hall D, niveau départs. Fermeture d’une partie du Hall D et redistribution de l’enregistrement dans les autres halls de l’aérogare.

RÉAMÉNAGEMENT DU HALL A

• Janvier-mars : réaménagement de la voie de circulation qui longe l’aérogare, côté pistes.

• Mars-avril : création d’un parking avion supplémentaire sur la zone de la future jetée.

• À partir d’avril : début de construction de la jetée.

• À partir de mai : réaménagement des Halls A et B.

• À partir de novembre : réaménagement de la zone d’embarquement du Hall A.

CONSTRUCTION DE L’HÔTEL

• Mars-avril : déviation des réseaux existants sur la parcelle, viabilisation du terrain et mise en place du chantier.

• Juin-juillet : début de la construction de l’hôtel.

LES NOUVEAUX SERVICES

Tout au long de l’année 2017, l’aéroport adaptera son offre de services aux nouveaux parcours clients qui seront déployés en raison des travaux dans l’aérogare, pendant cette année de grands chantiers.

Les équipes de l’aéroport seront mobilisées pour proposer les parcours les plus efficaces, pendant cette phase de cohabitation avec les travaux.

PLUS DE COMMERCES EN AÉROGARE

Une offre commerciale plus conséquente dans le satellite du Hall D, en zone internationale, avec un nouveau point presse, restauration et duty free, ainsi qu’une nouvelle offre de restauration dans le Hall B, adaptée aux passagers de la Navette Air France.

UN PARC AUTOS PREMIUM DANS LE P1

Très bien situé face au Hall D, facile d’accès pour les passagers pressés et qui voyagent sur de courtes durées, bénéficiant d’une entrée et sortie dédiées, le rez-de-chaussée du parc autos P1 (Res@P1) est affecté depuis deux ans au stationnement à la réservation pour les abonnés qui fréquentent très régulièrement l’aéroport.

ATB va rénover le 1er étage du parking (180 places) pendant l’été et élargir les places de stationnement. Cette rénovation transformera le parc Res@P1 en un nouveau parc Premium qui accueillera, à la rentrée de septembre, les abonnés et les réservations Premium.

LE SALON CROIX DU SUD MONTE EN GAMME

Le Salon La Croix du Sud engagera, en fin d’année, des travaux d’extension du 1er étage pour répondre à la fréquentation en hausse du salon.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

UNE CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE SUR LE PARC AUTOS P2

Le projet de construction d’une centrale photovoltaïque sur le parc autos P2, en partenariat avec la société ARMOGREEN, a été retenu dans le cadre de l’appel à projets national de la Commission de Régulation de l’Energie.

Cette centrale répondra à l’un des enjeux de la politique environnementale d’ATB et à un objectif de son plan stratégique : réaliser un projet majeur en énergie renouvelable sur le site de l’aéroport.

La production attendue est de 1 100 MWh/ an, soit quasiment la consommation électrique du parc autos.

L’AÉROPORT VA PRODUIRE DU MIEL

En coopération avec un agriculteur et apiculteur local, 40 ruches seront implantées à l’aéroport, en mars, avec l’objectif final d’une abeille par passager de l’aéroport.

Ce projet s’inscrit dans la préservation de la biodiversité, un des volets du plan stratégique Grand Ciel +. L’aéroport sera partenaire du projet, depuis l’implantation des ruches jusqu’à la commercialisation du miel produit par les abeilles.

DES INITIATIVES POUR RÉDUIRE LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

Face aux enjeux de qualité de l’air et de lutte contre les gaz à effet de serre (GES), ATB fédère les acteurs de la plateforme pour engager de nouvelles actions.

Un travail commun va être lancé pour :

atteindre les objectifs fixés aux aéroports dans le cadre la loi de transition énergétique, en matière d’amélioration de la qualité de l’air et maîtrise des émissions de gaz à effet de serre ;

préparer le niveau 3 de l’Airport Carbon Accreditation, décerné par l’ACI Europe (Airports Council International Europe) aux plateformes engagées dans la maîtrise de leurs émissions carbone.

ATB, PARTENAIRE DE PROJETS SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DU TERRITOIRE

L’aéroport s’est engagé dans des projets locaux tels qu’HyPort et DEMETER, qui convergent avec les objectifs RSE de son plan stratégique Grand Ciel +.

LE PROJET HYPORT

La Région Occitanie a lancé le projet HyPort, dans le cadre de l’appel à projet national « Territoires

Hydrogène » qui a pour objectifs de :

• concevoir, mettre en place et valider des écosystèmes hydrogène économiquement viables et pérennes sur des zones aéroportuaires ;

• développer une activité de recherche, industrielle et économique autour de l’hydrogène ;

• animer et développer l’écosystème hydrogène en vue de le répliquer sur d’autres sites (aéro) portuaires ;

• au-delà des sites aéroportuaires, renforcer le développement des autres piliers stratégiques identifiés pour la région : tourisme vert, biohydrogène, développement des énergies renouvelables et stockage d’énergie.

LE PROJET DEMETER

L’aéroport participe activement au projet DEMETER (DEMonstrateur des Engagements Territoriaux pour la Réduction des émissions) lancé par Toulouse Métropole, et qui va agréger différentes initiatives pour réduire la consommation énergétique de la plateforme, réduire les émissions polluantes et la consommation de ressources.

25 actions ont été identifiées à ce jour, dont :

• la mise en place d’un système d’éclairage intelligent sur la plateforme ;

• la mutualisation des Plans de Déplacement Entreprises ou du volet « Air » des études d’impacts ;

• le développement et l’expérimentation d’une filière Biocarburants « Aviation » en France, qui vise à faire de Toulouse-Blagnac le premier aéroport français avitaillé en bio-kérosène.

Chacune de ces initiatives contribuera à l’actualisation du Plan Climat Air Energie Territorial de Toulouse Métropole. Le lancement officiel est prévu en début d’année 2017.

aeroport toulouse blagnac

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tiot le mineur 17/01/2017 09:11

Salut?
C'est bien de prévoir .
Et puis cela donnera du travail.
Bonne journée