Même un spectacle de Pierre Rigal au Théâtre National de Toulouse les 19 et 20 janvier (Spectacle co-accueilli avec le théâtre Garonne). La musique, la danse, le chant et la parole s’entremêlent dans cette pièce racontant l’histoire d’un acteur qui arrive en retard à son propre spectacle. Ce retard d’apparence anodine va finalement provoquer des phénomènes absurdes ou angoissants puisque de nombreux événements du passé ressurgissent à nouveau sous la forme d’un même ou d’un double revisité.

Même un spectacle de Pierre Rigal au TNT

Même un spectacle de Pierre Rigal au TNT

Même

Un spectacle de Pierre Rigal

Sur une musique en direct de MicroRéalité

Spectacle accueilli par le TNT et le théâtre Garonne

Avec

  • Pierre Cartonnet
  • Mélanie Chartreux
  • Malik Djoudi
  • Gwenaël Drapeau
  • Julien Lepreux
  • Pierre Rigal
  • Denis Robert
  • Juliette Roudet
  • Crystal Shepherd-Cross

Collaboration artistique

  • Roy Genty

Collaboration à l’écriture des textes

  • Serge Kribus

Lumière

  • Frédéric Stoll

Sonorisation

  • George Dyson

Assistanat répétitions

  • Christian Vialaret
  • Cécile Lazerges

Mise en production

  • Sophie Schneider

Assistée de

  • Nathalie Vautrin

Grande salle

1 h 30 environ

Le temps pourrait-il tourner en boucle ?

C’est l’histoire d’un acteur qui arrive en retard à son propre spectacle. Ce retard d’apparence anodine va finalement provoquer des phénomènes absurdes ou angoissants puisque de nombreux événements du passé ressurgissent à nouveau sous la forme d’un même ou d’un double revisité.

Définitions

Même

1 - qui n’est pas autre

2 - évoque la similarité ou la surenchère

3 - en philosophie, peut désigner l’identité

4 - en psychologie, peut désigner le Moi

Mème

1 - élément de la culture d’une société humaine répliqué et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus. Cela peut être une idée, une forme, une règle de comportement, un code culturel, un symbole.

2 - mème (internet), iconographie persistante au sein d’une communauté virtuelle.

Étymologie du mot mème :

(1976) De l’anglais meme.

Présenté pour la première fois dans le livre de Richard Dawkins, The Selfish Gene (Le Gène égoïste) en 1976.

Basé sur le mot grec ancien μίμημα, mímèma (« quelque chose qui est imité »), choisi pour sa ressemblance à gène et au mot français même, ainsi que pour sa parenté avec l’idée de mémoire. Le mot mème a bien survécu grâce à cette fusion sémantique autour des notions d’élément de mémoire imitable, support d’évolution.

Interroger nos propres doutes

Même met en évidence la volatilité de l’évidence elle-même et en doute les identités de chacun. Les acteurs, chanteurs, danseurs, musiciens s’amusent à créer des boucles répétitives et expérimentales, sortes de névroses ubuesques.

Mais, comme l’identité reste une utopie, comme le « même » ne se laisse pas facilement reproduire, ces phrases, ces musiques, et ces gestes se répliquent avec une maladroite ou malicieuse inexactitude, créant ainsi une chaine d’information tragicomique.

Et c’est ainsi que les points de départ peuvent dériver peu à peu vers des points d’arrivée que l’on ne pouvait imaginer. À force de duplications erronées, le « même » peut se transformer en son contraire… ou en lui-même.

La musique, la danse, le chant et la parole s’entremêlent lors d’une cérémonie contemporaine alternant épisodes rituels et événements délurés. Composée de multiples fragments comme autant de farces métaphysiques imbriquées les unes dans les autres, ce magma surréaliste met en scène neuf interprètes polyvalents engagés physiquement dans une course poursuite narrative.

Dans Même, la contamination progressive et répétitive des boucles d’actions musicales, théâtrales ou chorégraphiques interroge nos propres doutes.

Discours en vrac, vérités proclamées et bazar de contrevérités, la mise en scène joue avec les ambivalences, avec ses personnages, ou encore avec la multiplicité des versions.

Pierre Rigal

Danseur et chorégraphe

Athlète de haut niveau, il obtient une maîtrise d’économie mathématique à l’Université des sciences sociales de Toulouse puis un DEA en cinéma à L’ESAV de Toulouse. Pendant sa formation de danseur, il croise le chemin de chorégraphes Heddy Maalem, Bernardo Montet, Wim Vandekeybus, Nacera Belaza, Philippe Decouflé... et de metteurs en scène tels que Mladen Materic ou Guy Alloucherie.

En 2002, il intègre la compagnie de Gilles Jobin pour la création de Under Construction et la reprise de The Moebius Strip. En novembre 2003, Pierre Rigal fonde la compagnie dernière minute, et conçoit et interprète sa première pièce, le solo Érection, co-mise en scène par Aurélien Bory et signe avec lui également, Arrêts de jeu (2006). Les deux pièces sont créées au TNT.

En février 2008, suite à une commande du Gate Theatre London, il crée et interprète un nouveau solo : Press et fin 2008, il crée le solo Que serai-je serai-je pour la danseuse Mélanie Chartreux.

En 2009, il crée Asphalte, une pièce de théâtre hip-hop pour le Festival Suresnes Cités Danse.

Lors du Festival d’Avignon 2010, il présente Micro dont la création finale a été accueillie en janvier 2011 au Théâtre Vidy-Lausanne.

En 2012, il crée standards, pièce pour 8 danseurs hip-hop, en février pour les 20 ans du Festival Suresnes cités danse, reprise au Festival de Marseille en juin. En septembre, il crée Théâtre des opérations, une pièce pour 9 danseurs coréens au LG Arts Center de Seoul repris en tournée européenne.

En juillet 2013, il crée pour le Festival d’Avignon Bataille, une pièce pour Hassan Razak et Pierre Cartonnet dans le cadre de Sujets à Vif.

La saison 2014-15, il a créé 2 pièces : Paradis Lapsus, sa première pièce pour le jeune public et Salut pour seize danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris.

En novembre 2015, il présente à la Maison de la Culture de Bourges en tant qu’artiste associé, un nouveau solo intitulé Mobile. Il a crée en juillet 2016 Même pour le Festival Montpellier Danse.

En janvier 2017, il signera Scandale, sa troisième pièce pour le Festival Suresnes Cités Danse.

Parallèlement Pierre Rigal donne régulièrement des ateliers dans différentes institutions (Seoul, Saint

Petersbourg...).

Pierre Rigal est artiste associé à la Maison de la Culture de Bourges depuis la saison 15/16. Il a été nommé artiste en mission pour le CDC / Centre de développement chorégraphique de Toulouse.

theatre national de toulouse

 

Tag(s) : #Toulouse, #Théâtre

Partager cet article

Repost 0