2016 a marqué un tournant important pour les politiques publiques dédiées aux arts visuels. La nouvelle délimitation des régions, les lois de Nouvelle Organisation Territoriale de la République, de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles et relative à la Liberté de Création, à l'Architecture et au Patrimoine sont autant d'éléments de changement qui ont des conséquences directes sur un secteur de la création déjà fragile.

Premières assises du CIPAC

CIPAC : Retour sur les rendez-vous marquants de l'année 2016

Premières assises

Lors de ses premières assises du 12 septembre 2016, mais également lors de journées organisées en région à Metz en janvier et à Rennes le 25 novembre dernier, le CIPAC a mobilisé plus de 600 personnes, décideurs publics et professionnels du secteur des arts visuels, autour de questions essentielles pour que perdure l'égalité d'accès à la culture :

  • Quels moyens pour le maintien des politiques publiques dédiées aux arts visuels ?
  • Quelles politiques publiques pérennes et concertées entre les collectivités territoriales et l'Etat en faveur de ce secteur dans le nouveau contexte territorial ?
  • Quels outils pour la nécessaire reconnaissance du secteur des arts visuels et sa structuration ?

Alors que Catherine Texier, Présidente du CIPAC, appelait à ce que les arts visuels ne restent pas le parent pauvre de la culture dans une tribune publiée en septembre, l'ensemble de ces questions reste plus que jamais d'actualité. La période électorale qui s‘ouvre permettra aux candidats d'y répondre.

Pour en savoir plus

Membres du CIPAC

« Pour que les arts visuels ne soient plus le parent pauvre de la culture »

Tag(s) : #arts, #Culture

Partager cet article

Repost 0