Le 13 décembre prochain, le département Photographie d’Artcurial donne rendez-vous aux collectionneurs du monde entier pour un événement rare, la vente aux enchères d’une collection à la provenance irréprochable: De la succession Willy Ronis, Collection Stéphane Kovalsky.

Willy Ronis, Les amoureux de la Bastille, Paris, 1957, épreuve argentique (c. 2000), Tampon « 46 rue de Lagny », titre, date et numéro de négatif au verso,  41 x 54 cm avec marges, de la succession Willy Ronis, Collection Stéphane Kovalsky, estimation: 2 500 - 3 500 € / 2 750 – 3 850 $

Willy Ronis, Les amoureux de la Bastille, Paris, 1957, épreuve argentique (c. 2000), Tampon « 46 rue de Lagny », titre, date et numéro de négatif au verso, 41 x 54 cm avec marges, de la succession Willy Ronis, Collection Stéphane Kovalsky, estimation: 2 500 - 3 500 € / 2 750 – 3 850 $

Vente monographique Hommage à Willy Ronis

Première vente monographique consacrée à Willy Ronis

Il s’agit de la première vente monographique consacrée à Willy Ronis, immense artiste de l’Ecole Humaniste. Elle comprendra près de 160 œuvres emblématiques ou plus intimes, qui retracerons la carrière de ce photographe qui avait pour camarades Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau ou Edouard Boubat.

Collections du petit-fils de l’artiste, Stéphane Kovalsky

L’intégralité des photographies proposées aux enchères provient des collections du petit-fils de l’artiste, Stéphane Kovalsky. Avec cette vente événement, il souhaite rendre un hommage unique et personnel à son grand-père, mais également rappeler sa place dans l’histoire de la photographie de la seconde moitié du XXe siècle et sur le marché de l’art international.

Dans cet esprit, en amont de la vente, une sélection sera dévoilée pendant Paris Photo, pour le plus grand plaisir des collectionneurs de passage dans la capitale française pour la manifestation.

Je suis heureux de pourvoir partager aujourd’hui quelques-unes de ses œuvres

« La transmission de la photographie entre mon grand-père et moi, a commencé quand j'étais encore enfant. C’est rétrospectivement que je me suis rendu compte qu’il avait su me prendre par la main pour m’ouvrir l’œil sur l’approche et la composition d’un sujet dans la rue.

Ajoutez à cela la magie du laboratoire où j'ai vu émerger dans les bacs certaines de ses photographies. (…) Je suis heureux de pourvoir partager aujourd’hui quelques-unes de ses œuvres.»

Stéphane Kovalsky, petit-fils de Willy Ronis.

Département Photographie d’Artcurial

En trois ans, le département Photographie d’Artcurial s’est fait remarquer par sa capacité à proposer sur le marché des collections privées importantes, permettant de découvrir à chaque fois un pan de l’histoire de la photographie de la 2nde moitié du XXème siècle.

En 2015, la maison de vente a ainsi organisé, pendant Paris Photo, la vente Pierre Molinier - collection Emmanuelle Arsan, et un an auparavant une grande vacation monographique André Kertesz.

A PROPOS D’ARTCURIAL

Fondée en 2002, Artcurial, maison de ventes aux enchères pluridisciplinaire basée à Paris , conforte en 2015 sa place de premier plan sur le marché de l’art internationale.

Avec 3 lieux de ventes à Paris, Monte-Carlo et Hong-Kong, la maison totalise 191 millions d’euros en volume de ventes en 2015, soit un doublement de son chiffre d’affaire en 5 ans.

Elle couvre l’ensemble du champ des grandes spécialités : des Beaux-Arts aux Arts Décoratifs, Automobiles de collection, Joaillerie, Horlogeriede collection, Vins fins et Spiritueux…

Résolument tournée vers l’international, Artcurial affirme son réseauà l’étranger avec des bureaux de représentation à Bruxelles, Milan, Monte-Carlo, Munich et Vienne ainsi qu’une présence à Pékin et Tel Aviv, et des expositions biannuelles à New York.

En octobre 2015, Artcurial a organisé sa première vente à Hong Kong et au Maroc.

Tag(s) : #Arts, #Photographie

Partager cet article