Le destin incroyable d'un homme hémiplégique et condamné par la médecine qui se rééduque seul et redevient musicien professionnel... « La mort attendra » un récit-témoignage écrit par Michel Higer avec la collaboration de l'écrivain Gilbert Bordes est publié aux éditions Belfond et disponible en librairie le 10 novembre 2016.

La mort attendra Michel Higer Gilbert Bordes éditions Belfond

La mort attendra Michel Higer Gilbert Bordes éditions Belfond

La mort attendra

Un témoignage sur la force des rêves et la magie de la vie

Au travers de ce récit témoignage « La mort attendra », Michel Hilger nous bouleverse par la force de sa détermination et son envie de vivre.

Lui, Né « Éric » de parents inconnus, déclaré pupille de la nation sans motif officiel avant d'être accueilli par sa famille de coeur, Michel Hilger n'a pas encore résolu le mystère de son ascendance, mais il a toujours cru en ses rêves.

Soyez clair, c’est un livre qui va vous bousculer. Les mots sont à la fois poignants et prodigieux. Là où parfois nous baissons les bras pour des banalités, Michel Higer au bord du précipice de la mort a relevé seul et contre tous le défi de l’ascension de la montagne de la vie.

C’est un livre qui sonne le vrai et l’obstination de l’auteur à vouloir sa guérison est un exemple exceptionnel pour ceux qui ne croient plus en la vie. Avec sa foi et entouré de sa famille, il sait que la guérison est en lui et qu’il ira la chercher.

Si vous doutez de pouvoir accomplir vos rêves, si vous pensez que la maladie est plus forte que la vie ou si vous voulez trouver une lecture poignante sur la magie de la vie, alors foncez chez votre libraire achetez ce livre (il est également disponible en version numérique).

Résumé de l’éditeur

Michel Hilger est "altiste peintre", compositeur, pianiste, chef de chœur, professeur, et père de quatre garçons. Adopté à l'âge de trois ans, il ignore tout de ses origines. Celles-ci lui ont pourtant laissé en héritage une grave anomalie du système nerveux.

 À 42 ans, il fait sans le savoir un premier AVC en plein concert mais réussit à terminer la partition d'Une petite musique de nuit de Mozart.

Quelques années plus tard, un second AVC hémorragique le condamne, et de ses phases comateuses il entend les médecins envisager de récupérer ses organes.

Sauf que Michel n'a aucune intention de mourir. Il veut vivre. Et se réveille, paralysé du côté droit. Le corps médical lui suggère une rééducation classique et lui annonce qu'il ne touchera plus jamais un alto.

Michel refuse la maladie et ses séquelles. Animé par une volonté inouïe, contre l'avis de tous, il décide avec toute sa foi et son expérience d'artiste de rentrer chez lui et, par le réapprentissage des gestes quotidiens, de reprendre sa vie là où il l'avait laissée.

Tout simplement.

Michel Higer

Adopté à l'âge de trois ans, Michel Hilger est probablement né en 1966 et a toujours été musicien. Il est entré tout jeune au conservatoire et a intégré l'orchestre de la Garde Républicaine en y faisant son service militaire.

Devenu altiste concertiste et professeur à l'Académie des Arts de Thiais, il a participé à de grandes manifestations de musique classique à travers le monde.

Gilbert Bordes

Gilbert Bordes a été instituteur puis journaliste avant de se consacrer à l'écriture. Membre de l'école de Brive, il a obtenu le prix RTL Grand Public avec La Nuit des hulottes et le prix des Maisons de la Presse avec Le Porteur de destin.

La Maison des Houches, premier roman paru aux éditions Belfond en 2010, a été un succès.

Tag(s) : #Lecture, #Témoignage

Partager cet article