Dans le cadre de la modernisation des systèmes de contrôle aérien français, les 280 contrôleurs aériens du centre en-route de la navigation aérienne (CRNA) de Bordeaux géreront le trafic aérien, à compter du jeudi 17 novembre 2016, à l’aide du système informatique de nouvelle génération dit « Environnement Electronique ERATO (EEE) ».

Environnement Electronique ERATO (EEE)

Environnement Electronique ERATO (EEE)

La DSNA à l’heure du Ciel Unique Européen

UN NOUVEAU SYSTEME DE CONTROLE AERIEN AU CRNA SUD-OUEST

ENVIRONNEMENT ELECTRONIQUE ERATO

Qui sommes nous ?

Avec 1 000 000 km², les services français de la navigation aérienne gèrent l’un des espaces aériens les plus grands d’Europe. Au sein de la direction générale de l’Aviation civile (DGAC), la direction des services de la Navigation aérienne (DSNA) compte :

  • 5 centres de contrôle en-route de la navigation aérienne (CRNA) situés à Brest, Paris, Reims, Aix-en-Provence et Bordeaux ;
  • 9 services régionaux métropolitains en charge du contrôle d’approche et du contrôle d’aérodrome (SNA) dont les sièges sont localisés à Nantes, Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux ;
  • 3 services régionaux ultramarins aux Antilles-Guyane, en Océan indien et à Saint-Pierre et Miquelon.

 

La DSNA rend les services du contrôle aérien sur 74 aéroports en métropole, dont Paris-CDG, second aéroport d’Europe, et sur 12 aéroports en outre-mer. Elle emploie 7 500 personnes, dont 3 700 contrôleurs aériens en exercice.

Il existe différents types de contrôle aérien selon les phases du vol :

  •  le contrôle en-route. Sa mission : gérer la progression des avions évoluant en phase de croisière dans les couloirs aériens et sur des routes standard de départ ou de rejointe d’un aéroport, au-delà généralement de 5 000 m d’altitude (FL 150).
  •  le contrôle d’approche. Sa mission : gérer les phases de descente et de montée de l’avion, en région terminale (TMA) dans l’espace aérien inférieur entre 1 500 m (FL 50) et 6 500 m d’altitude (FL 195).
  • le contrôle d’aérodrome (tour de contrôle). Sa mission : gérer la phase finale d’atterrissage jusqu’aux parkings pour les vols à l’arrivée et la phase de roulage jusqu’en montée initiale pour les vols au départ.

comprendre le contrôle aérien

Le trafic aérien en France : 3 millions de vols contrôlés par an

Avec près de 3 millions de vols contrôlés par an, la DSNA est le plus grand opérateur de navigation aérienne en Europe. Le trafic aérien contrôlé par la France connaît une évolution structurelle importante, avec des caractéristiques bien établies confirmées en 2016 :

• Des variations saisonnières, hebdomadaires, quotidiennes et horaires très marquées.

• Une haute saison, de mai à octobre, avec de plus en plus de journées très denses en trafic à plus de 9 000 vols par jour et une basse saison, de novembre à avril.

L’année 2016 s’annonce comme une des années les plus chargées en France où plus de 7 900 vols ont été contrôlés en moyenne par jour. De janvier à octobre 2016, le trafic aérien contrôlé est en hausse de 4,2 % par rapport à la même période de 2015, augmentation tirée par les survols (+ 6%).

L’été aéronautique 2016 a battu tous les records :

  • 10 semaines de 2016 rentrent dans le Top 10 des semaines les plus chargées en France
  • 10 journées de 2016 rentrent dans le Top 10 des journées les plus chargées en France
  • Record européen de la pointe de trafic absolu sur une journée : 10 820 vols contrôlés le vendredi 8 juillet 2016

trafic aérien en France

statistiques trafic survol uir france

Le Plan de Modernisation de la DSNA

La DSNA a élaboré, en concertation avec les compagnies aériennes, les usagers de l’espace aérien et les gestionnaires d’aéroport, un plan stratégique pour répondre aux futurs enjeux technologiques et de performance de la navigation aérienne en Europe. Ainsi, la DSNA investit en moyenne 250 M€ par an sur 10 ans pour moderniser son système de gestion du trafic aérien et ses infrastructures tout en maintenant en conditions opérationnelles ses installations techniques.

Cette initiative permet à la DSNA de bénéficier de cofinancements européens dans le cadre de la mise en place du Ciel unique européen, à l’image du développement du nouveau système de contrôle aérien ERATO (En-Route Air Traffic Organizer). Il s’agit d’un engagement fort qui permet d’accompagner cette rupture technologique en France, nécessaire pour maintenir un haut niveau de performance.

 

Les principales évolutions technologiques à venir pour la DSNA :

Moderniser les services de trafic aérien :

  • nouveau système de traitement de données de vols parmi les plus avancés d’Europe (COFLIGHT)
  • nouveau système de gestion du trafic aérien pour l’en-route (4-FLIGHT) qui intègrera, à terme, les fonctionnalités d’ERATO
  • nouveau système de gestion du trafic aérien pour les Approches et les Tours de contrôle (SYSAT)

 

Mettre en place un socle de technologies innovantes de communications :

  • nouvelle infrastructure moderne pour des communications sol-sol performantes (CssIP)
  • des communications sol-bord numériques sûres et efficaces (Data Link)
  • des procédures d’approche par satellite de nouvelle génération, avec guidage vertical, sur toutes nos pistes accessibles en conditions météorologiques dégradées

Assurer des opérations performantes au niveau des aéroports :

  • une prise de décision collaborative entre tous les acteurs de la plateforme pour optimiser la performance de l’aéroport (CDM)

 Optimiser les services et la gestion du réseau de trafic aérien :

  • nouveaux services orientés pour la fourniture d’information aéronautique au plus près des besoins opérationnels (SOFIA)

ciel unique européen dsna

L’Environnement Électronique ERATO (EEE) : les nouveautés

L’Environnement Électronique ERATO (EEE) offre au contrôleur un environnement de travail moderne avec une interface stripless (sans strips papiers) et de nouveaux outils d’aide au contrôle : détection de conflit à moyen terme, filtrage des avions pour une analyse plus détaillée sur une situation, extrapolation des positions futures des avions, simulation de nouveaux profils de vol, alertes de surveillance pour les vols qui divergent de leurs trajectoires…

erato eee radar screen view

Préalablement à la mise en service d’ERATO, les 280 contrôleurs du CRNA de Bordeaux ont dû suivre une formation adaptée étalée sur 12 mois.

Ce nouveau système de contrôle aérien, l’un des plus avancés en Europe, implique une modification profonde des méthodes de travail des contrôleurs aériens. Avec EEE, les ressources mentales du contrôleur sont optimisées, ce qui permet de libérer du temps pour les actions de contrôle essentielles, les possibilités d’analyse immédiate de la situation aérienne grâce à la disponibilité des informations du plan de vol et des instructions de contrôle dans l’étiquette radar de chaque vol.

Dans l’environnement électronique, le contrôleur renseigne systématiquement le système en temps réel sur toutes les évolutions des vols et dispose en retour de toutes les informations utiles pour prendre ses décisions. Avec EEE, le contrôle aérien devient encore plus sûr et plus performant !

Le programme EEE représente une étape essentielle de la modernisation technique des systèmes de gestion du trafic aérien de la DSNA et, sans aucun doute, un atout précieux pour la mise en service de l’étape suivante avec « 4-FLIGHT ».

Ce futur système, développé avec l’industriel Thales, sera déployé, à terme, dans l’ensemble des CRNA et couvrira donc l’ensemble de l’espace aérien supérieur français. Son interface graphique sera basée sur EEE.

La Mise en Service d’ERATO à Bordeaux

Un trafic survolant l’Atlantique en plein essor

Le centre en-route de la navigation aérienne (CRNA) de Bordeaux gère un grand quart sud-ouest de la France, à haute altitude.

Dans cet espace, les contrôleurs aériens gèrent 3 100 vols par jour en été et 2 200 vols par jour en hiver, d’où le choix de la date de mise en œuvre de ce nouveau système informatique de contrôle aérien dit « Environnement Électronique ERATO (EEE) ».

uir france

 

Le trafic aérien contrôlé par le CRNA

Sud-Ouest présente les caractéristiques suivantes :

• 55 % de survols. Les flux de trafic « Maroc/Espagne/Portugal » <=> « UK/Irlande » & « Allemagne/Benelux »

comptent parmi les plus denses en matière de survols de la France ;

• 27 % de vols internationaux au départ ou à l’arrivée d’un aéroport français. Les contrôleurs gèrent le pré-séquencement des vols desservant notamment Paris et Beauvais ;

• 18 % de trafic domestique, sur les aéroports de Biarritz, Bordeaux, Limoges, Nantes, Paris, Pau, Poitiers, Tarbes, Toulouse…

Par ailleurs, pour ses besoins d’entraînement, la Défense utilise les zones TSA10/34/43 à haute altitude. En septembre 2016, la TSA10 a été activée en moyenne 2 heures par jour de semaine et les TSA 34 et 43, 4 heures.

trafic crna sud ouest

Construire une offre de capacité durable

Au-delà de la formation des 280 contrôleurs aériens du centre, le changement d’un nouveau système de contrôle aérien a nécessité une organisation très en amont basée sur une prédictibilité fiable des vols et une collaboration de confiance entre partenaires et clients afin d’assurer en toute sécurité la phase de transition.

Un plan de transition a été établi suite à un important travail de coordination avec nos partenaires (gestionnaire du réseau européen EUROCONTROL, centres de contrôle aérien voisins, autorité militaire) et les principales compagnies aériennes.

Il a aussi été demandé de limiter les activités militaires d’entraînement, de mettre en place des processus de coordination pré-tactique (Collaborative Decision-Making) et d’adapter la gestion des plannings des contrôleurs aériens.

En juin 2016, la direction des Opérations de la DSNA a rencontré ses homologues espagnols et portugais pour élaborer des options transitoires de nouvelles routes afin de minimiser l’impact sur la ponctualité des vols. Le 3 octobre 2016, à EUROCONTROL (Bruxelles), les acteurs opérationnels y compris les compagnies aériennes ont validé les scénarios de ces nouvelles routes.

À partir du 17 novembre 2016, pour des raisons de sécurité, la capacité du CRNA de Bordeaux sera abaissée temporairement, pendant la phase de consolidation et d’appropriation, conduisant à des retards aériens pour les vols survolant ou desservant cette région.

Puis, progressivement, dès la confiance retrouvée dans les nouvelles méthodes de travail avec EEE, les contrôleurs pourront exploiter pleinement ce nouveau système et rendre un service plus performant aux clients et usagers de la DSNA.

route contournement crna sud ouest erato

Maurice GEORGES, directeur des services de la Navigation aérienne

« Pour faire face à l’augmentation du trafic aérien, la France s’est engagée dans une refonte complète de son système de contrôle du trafic aérien, conçu il y a plus d’une vingtaine d’années.

Je suis fier des personnels de la DSNA qui ont su s’impliquer pour conduire ce changement si important en toute sécurité.

Cette rupture technologique permettra à la DSNA, en conformité avec les engagements du Ciel unique européen, de maintenir un haut niveau de performance et de relever les défis d’un développement sûr et durable du transport aérien. »

Presse DGAC DSNA

Environnement Electronique Erato CRNA Brest

Tag(s) : #AvGeek, #DSNA, #Bordeaux

Partager cet article