Rome et sa civilisation justifient-elles tous les crimes ? Vous trouverez des réponses à cette question dans « L'Art du crime tome 4 Electra » une BD qui a pour dessinateur Éric Liberge, scénaristes Olivier Berlion et  Marc Omeyer, publiée aux éditions Gléna dans la Collection Grafica

L'Art du crime tome 4 Electra

L'Art du crime tome 4 Electra

Art du crime tome 4 Electra

Rome et sa civilisation justifient-elles tous les crimes ?

Électra, sculpteuse corinthienne réputée se prend d'affection pour le jeune Zacharias dont le talent naissant l'enchante. Nous sommes en – 146 avant JC et bientôt les légions romaines vont mettre la ville à feu et à sang.

Alors que le peuple fuit devant l'envahisseur, Zacharias va prendre tous les risques pour sauver sa sculpture. Folle d'angoisse, Électra finit par le retrouver dans son propre atelier. Elle ne peut qu'assister au meurtre sanglant du jeune enfant.

Révoltée, ivre de chagrin et de colère, Électra sera prête à tout pour identifier le coupable et le traquer jusqu'au cœur de Rome. Elle pourra compter sur l'aide de Marcus, homme juste et légionnaire respecté, bientôt nommé chef de la garnison.

Mais sous le coup des complots au sénat, Marcus est remplacé par Néréus, l'intouchable fils du plus puissant des sénateurs romains. Et quand Néréus, disposant désormais de tous les pouvoirs, entraine Rome dans un bain de sang et de terreur, plus personne n'ose se dresser contre lui. Personne, sauf Électra...

Olivier Berlion

Olivier Berlion est né en 1969 à Lyon. Diplômé de l’école Émile Cohl, il rencontre Corbeyran en 1992. Ensemble, ils publient Le Cadet des Soupetard, Sales Mioches,  Lie-de-vin, Garrigue et Rosangella. Désireux d’explorer ses propres univers, il réalise en solo les séries Histoires d'en Ville et Tony Corso. Il adapte « Le Kid de L’Oklahoma » d’Elmore Leonard, La guerre des boutons de Louis Pergaud et en collaboration avec Tonino Benacquista, il signe Cœur Tam-tam et les 2 volumes de La Commedia des ratés.

Il scénarise également Dos A la mer avec Olivier Thomas et Antonin Varenne et participe au projet La Lignée dont il scénarise le Tome 3. Chez Glénat, il collabore également à la série Destins dont il dessine le tome 9. En 2016, il travaille sur une trilogie relatant la vie du Juge François Renaud (Le Juge) assassinée en 1975 par trois hommes cagoulés et jamais identifiés. Il écrit avec Marc Omeyer la série l’Art du Crime, dont il dessine les tomes 1 et 9.

 

Marc Omeyer

Né à Marseille, Marc Omeyer est très tôt attiré par l'écriture. Il grandit dans un milieu où l'art tient une place importante et au fil des années s’essaie à plusieurs formes d'expression : nouvelles, poésie, scénarios de courts-métrages, textes de chansons.

Après un passage en Lettres Supérieures, avide d'aventure et de défis il décide de partir s'installer au Brésil.

 De retour en France, il intègre un groupe international, puis devient coach, en particulier pour des sportifs de haut niveau. Mais l'écriture ne le quitte pas. Il explore la dramaturgie auprès de scénaristes français et anglo-saxons.

En 2010 il crée un blog onecoffeeonescript.com, et entame une réflexion qui l’amènera à développer une méthode et des outils narratifs originaux.
Cette dynamique va le conduire lors d'un festival de scénaristes à une rencontre décisive : celle d'Olivier Berlion avec qui il écrit les neufs albums de l'Art du Crime. Il développe actuellement plusieurs projets BD et cinéma.

Éric Liberge

Né en 1965, Éric Liberge déclare avoir toujours dessiné. Depuis 1977, il hantait déjà ses feuilles volantes avec des fresques entières de petits squelettes.

En 1996 il se lance dans le projet Monsieur Mardi-Gras Descendres. Ce sont les revues "PLG", "Ogoun" et "Golem" qui, les premières, acceptent de publier quelques courts extraits du Petit monde du Purgatoire. Achevé en 1998, le tome 1, Bienvenue !, est publié par Zone créative. Prix René Goscinny 1999, l'album est réédité chez Pointe Noire.

En 2002, après trois albums, il met de côté sa série phare et publie Tonnerre Rampant puis Métal, chez Soleil dans la collection Latitudes. En 2004, les éditions Dupuis rééditent les trois premiers volumes de Monsieur Mardi-Gras Descendres qui sont suivis en 2005 par la sortie du quatrième et dernier volume inédit.

Par ailleurs, Éric Liberge démarre en 2003 une collaboration en cinq tomes avec Denis-Pierre Filippi, Les Corsaires d'Alcibiade chez Dupuis dont l'action se situe dans l'Angleterre du XIXe siècle. En 2008, il publie Aux heures Impaires, un album carte-blanche sur le musée du Louvre aux éditions Futuropolis. Son nouveau projet en auteur complet, L'Empire du rêve est un regard sur la violence des hommes en temps de guerre à travers une croisée de destins pendant la Seconde Guerre mondiale, est prévu chez Dupuis pour le printemps 2011. Il vit en région bordelaise.

Bernieshoot Webzine

Tag(s) : #Lecture, #BD

Partager cet article