Auguste Rodin est considéré à juste titre comme l’un des plus grands sculpteurs français et près de la sculpture moderne. Dans cette fiction écrite par Frédéric Ferney, publiée aux éditions Rabelais, découvrons comment les femmes ont sculpté l’esprit d’Auguste Rodin. En librairie le 18 octobre.

Rodin amoureux Frédéric Ferney éditions Rabelais

Rodin amoureux Frédéric Ferney éditions Rabelais

Rodin amoureux

Adoration des femmes

Cette collection publiée aux éditions Rabelais est vraiment fabuleuse, comme dans cette chronique sur le grand Victor les illustrations sont à nouveau somptueuses et ce livre n’a de petit que le format tant il nous livre la beauté des corps de femmes sculptées par le grand Auguste.

Toutes ces femmes lui ont offert  leur corps et ses mains ont su avec dextérité et sensualité récréer charme, sensualité et amour. Ce qui frappe dans les œuvres d’Auguste Rodin, que nous pouvons considérer comme un artiste « sage » c’est la manière dont il a pu faire corps avec ces femmes.

La beauté de la femme semble l’avoir hanté toute sa vie et entraîner une adoration absolue et infinie de leur beauté mise à nue.

Sans les femmes que serait devenu Auguste ? Comme beaucoup de grands personnages sa vie a été influencée par les femmes et cette fiction est à lire et à relire comme un moment de plaisir dédiée aux femmes.

Le livre

Il y a un paradoxe Rodin : c'est à la fois un cœur célibataire, et un amoureux des femmes – ou plutôt de LA femme –, dont il a cherché le secret toute sa vie. Ni séducteur, ni libertin, ni dépravé, c'est d'abord un adorateur.

Rose, Camille, Claire, Gwendolen, Isadora, Hilda, Nuala, Jeanne..., lui ont prêté leur corps autant que leur âme. Il les a aimées pour les comprendre, et les comprendre pour les recréer à partir de la matière inerte. Les pétrissant, les modelant, les révélant, les redressant: Rodin est un redresseur de corps.

Et quoi de plus fécond que le désir pour tendre un miroir à la Nature ?

 Les voici donc, ces modèles, ces maîtresses, ces amantes, ces passantes, ces muses, sans lesquelles le petit Auguste ne serait jamais devenu le grand Rodin.

Frédéric Ferney

Copyright de la photographie de Frédéric Ferney : Leili Anvar

Frédéric Ferney est agrégé d'anglais. Il a été professeur à Paris et à Rome avant de devenir critique théâtral au Figaro, ce qui lui a valu le prix de la Fondation Mumm.

Il a longtemps présenté sur France 5 une émission littéraire intitulée « Le Bateau livre ». Il est l'auteur d'essais et de romans, parmi lesquels le Dernier amour de Monsieur M. et Renoir Roman.

Copyright de la photographie de Frédéric Ferney : Leili Anvar

 

 

 

 

 

 

 

Bernieshoot Webzine

Tag(s) : #Lecture, #Chronique

Partager cet article